Magnifique conférence organisée par la Diaspora Libanaise Overseas sur « Les Phéniciens et l’ouverture au monde mythe ou réalité »

IMG_5905

J’ai été ravi d’assister hier à cette passionnante conférence et je me félicite du succès qu’elle a rencontrée auprès des habitants du 16e arrondissement. Je tenais à remercier mon adjointe Samia Karam pour l’organisation et la qualité des intervenants présents.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Roland-Garros dans la tourmente gouvernementale

roland garros

Décidément le gouvernement ne gouverne plus et provoque par ses divisions et son irrésolution des difficultés dont on n’aurait pu se passer.

Le dossier Roland-Garros en est la nouvelle victime, puisque le 1er Ministre et le Ministre de l’Ecologie sont en désaccord complet sur ce sujet et alimentent une polémique malsaine.

On aurait souhaité dans le climat tendu que le gouvernement fasse preuve d’un peu plus de discernement.

L’examen des rapports successifs et la commission qui se déroulera mardi devrait permettre un peu de sérénité et en finir avec cette précipitation dans les annonces.

J’ai toujours pensé qu’il était souhaitable d’examiner tous les projets  avant de prendre des décisions et j’ai combattu fermement l’empressement de la FFT à construire sur le stade Hébert, un CNE (centre national d’entrainement) dont je ne vois toujours pas l’utilité.

Les menaces de manifestations et de troubles concernant les Serres d’Auteuil invitent à la prudence plus qu’à la précipitation.

L’accumulation des contentieux qui retarde tout projet tient en grande partie au refus d’étudier toutes les possibilités et provoque tous les mécontentements.

Pour qui se prend Mme Taubira?

taubira darmanin

Il y a décidément en France, deux manières de parler pour les politiques : celle des français et de l’opposition qui sont à juste titre poursuivis s’ils tiennent des propos démesurés et qui constituent des infractions et celle de la pensée unique de gauche et de nos gouvernants qui disposent d’une entière liberté de propos.

Mme Taubira se croit tout permis, elle qui est Garde Des Sceaux et qui est censée avoir une attitude exemplaire, en couvrant d’insultes le Député UMP Gérald Darmanin qui avait eu le tort de la contester. Mme Taubira dans l’incapacité épatante sur le plan juridique comme sur le plan politique et qui est supportée à grande peine par le Premier Ministre lui même, se croit-elle couverte par une immunité permanente qui lui permet de dire n’importe quoi ?

Nous avons déjà constaté d’ailleurs, à quel point des propos démesurés de personnalités de gauche rencontraient une compréhension étonnante de la part des médias. Il faut se souvenir des propos de M. Gérard Filoche, en date du 21 octobre 2014, qui apprenant la mort de Christophe de Margerie, avait déclaré : « De Margerie est mort. Famille Taittinger en deuil. Les grands féodaux sont touchés! Le successeur nous volera-t-il moins ? Un hommage à l’humain oui. Au suceur de sang non! ». On attend toujours les poursuites qu’auraient dû engager le Procureur de la République et Mme Taubira mais M. Filoche représentait il y a quelques jours le parti socialiste à Athènes. Abus de pouvoir, abus de langage. Comment s’étonner dans ces conditions, qu’un tel sectarisme ne suscite pas les propos les plus extrémistes ?

C’est vrai, Mme Taubira est un formidable argument électoral pour le Front National, comme l’a dit très justement mon collègue Gérald Darmanin.

Echos du conseil d’arrondissement du mois de mars

Avec seulement 7 projets de délibération transmis par la Maire de Paris, à l’ordre du jour de ce 2e conseil d’arrondissement de l’année, ce qui avec la séance de janvier porte à 12 les dossiers concernant le 16e , on en vient a se demande si madame Hidalgo a de réels projets pour Paris.

Lutte contre les nuisances sonores, aucune avancée depuis 2001

Si l’enjeu est tout a fait légitime, le Conseil du 16e s’est indigné de constater que 14 ans après les diagnostics établis par les spécialistes, la Ville de Paris n’a pris aucune mesure forte et se contente aujourd’hui encore d’exposer les éléments d’un constat.

Considérant la sous évaluation des enjeux présentés dans le document de la Mairie de Paris, le retard évident pris sur le traitement du bruit routier, et le manque d’ambition manifeste de la Ville, le Conseil du 16e a voté contre ce texte , réclamant un autre projet qui lutterait enfin à bras le corps contre ce fléau majeur.

Un service minimum indispensable pour les équipements sportifs

Avec les nombreux  retards de livraison des équipements sportifs, les parisiens doivent de surcroit faire face depuis plusieurs mois à des mouvements de grèves des personnels des équipements sportifs. Malgré une masse salariale suffisamment importante, un trop grand nombre d’équipements publics restent fermés (exemple la piscine Montherlant, fermée tous les dimanches depuis  plus d’un an). Il serait plus que judicieux d’instaurer un service minimum pour permettre aux habitants de bénéficier de leurs équipements de proximité la semaine comme le week-end. Le Conseil du 16e a adopté un vœu demandant à la Mairie de Paris de régler sans délai la situation.

Stationnement : la Mairie du 16e réclame le retour à la gratuité du mois d’août

Les habitants du 16e sont nombreux à signer la pétition (claudegoasguen.fr) proposé par Claude Goasguen dénonçant les augmentations massives des tarifs de stationnement imposé sans discussion par Anne Hidalgo depuis le 1er janvier. Le Conseil du 16e a obtenu sa première victoire début février en obligeant la Maire de Paris à revoir les conditions pour les utilisateurs de véhicules professionnels. Dans un nouveau vœu, présenté par Guillaume FREREJEAN TAITTINGER, le conseil du 16e engage une nouvelle bataille pour permettre aux riverains de retrouver la gratuité du stationnement pendant la période estivale. En effet on ne peut pas à la fois inciter les  habitants à utiliser, en particulier pour les départs en vacances, les transports en commun et taxer le stationnement en été.

Le 16e proche de ses associations

Claude Goasguen a voulu mettre à l’honneur le travail associatif  en accordant plusieurs subventions à divers associations du 16e :

  • Mouvement Mondial des Mères France»
  • Association Générale des Familles du 16ème
  • Solidarités Nouvelles Face au Chômage
  • Association des Commerçants du Marché Couvert Alimentaire de Passy»
  • Ars Mobilis
  • Cœur d’Auteuil

Mme Brasseur félicitée pour la nouvelle sectorisation des collèges

Claude Goasguen a rendu hommage à Caroline Brasseur, adjointe au Maire, chargée des affaires scolaires et périscolaires pour le travail qu’elle a mené durant plusieurs mois, adopté par le Conseil de Paris de janvier, permettant de proposer dès la rentrée scolaire prochaine une nouvelle sectorisation pour la scolarisation des collégiens dans le 16e arrondissement. Ce travail, accompli en accord avec la Mairie de Paris, le rectorat de l’Académie de Paris et en concertation avec les chefs d’établissements scolaires et les associations de parents d’élèves, a pour  seul objectif d’améliorer les conditions d’accueil des élèves et de préserver la qualité de chacun des établissements du 16e sans exclusivité.

Retrouvez mon interview dans le reportage de France 3 Ile-de-France sur le logement social dans le 16e

Retour sur l’opération « Bébés Restos du Cœur hiver »

bébé restos du coeur

Comme chaque année, la Mairie du 16eme a participé à l’opération de solidarité « Bébés Restos du Cœur hiver » en faveur des familles les plus démunies, organisée par les Restos du Cœur, la Mairie de Paris et Sodexo.

Grâce à la collecte organisée par Claude GOASGUEN, Député-Maire du 16e et Sandra BOELLE, Adjointe au Maire chargée de la petite enfance, dans la Mairie, les établissements Petite Enfance municipaux, associatifs et privés de l’arrondissement, 2000 enfants en bas âge vont pourvoir bénéficier de :

  • 18 sacs de vêtements
  • 4 sacs de produits d’hygiène
  • 3 sacs de matériel de puériculture
  • 1 poussette

*  1 sac = 100 litres

Que cache l’attitude du gouvernement français à l’égard de la Syrie ?

A l’annonce de la visite de quatre parlementaires à Damas, le Premier Ministre, à son habitude, sous le coup de la colère, a employé les grands mots. Les parlementaires qui représentent la Nation n’auraient donc pas le droit de s’informer de l’attitude du régime de Syrie et des problèmes qui se posent à l’égard des djihadistes avec lesquels nous sommes en guerre ?

Depuis deux ans, après la piètre initiative de François Hollande désavouée immédiatement par ses tuteurs américains, nous posons à l’Assemblée Nationale la question de l’avenir de nos relations avec la Syrie. Nous n’obtenons comme réponse du Quai d’Orsay que cette réponse lapidaire : « Le gouvernement syrien est responsable de l’activité des djihadistes ! ». En tant que vice-président de la commission d’enquête sur la surveillance des filières djihadistes, après avoir interrogé de hauts responsables des services des renseignements, j’ai le sentiment qu’il y a quelque chose de caché par le gouvernement français dont on ne veut surtout pas parler. Quelle a été l’attitude des services français dans cette région du monde ? La France a livré des armes à une soit disant opposition modérée à Bachar El-Assad. Qu’est devenu cet armement ? C’est un mystère qu’il faudra bien que le gouvernement élucide un jour ?

Voilà l’illustration des méthodes du Quai d’Orsay qui s’enferme dans le secret ne donnant aucune information aux parlementaires en prétendant dépendre du Président de la République et de lui seul. On en voit aujourd’hui les conséquences. La visite des parlementaires, quelque soi leur motivation, répond à une diplomatie qui refuse de s’expliquer devant la souveraineté nationale. Je voudrais simplement signaler que les services de renseignements américains pourtant opposés au régime de Damas et étant davantage engagés que nous dans la lutte contre Daesh, n’ont pas hésité à ouvrir le dialogue avec le régime syrien. Et pour cause, les services de renseignements syriens qui combattent Al-Qaïda et Daesh depuis longtemps, sont les mieux à même de connaître l’activité réelle des djihadistes et sont une source importante d’information pour les services de renseignement. Les pires ennemis du régime d’Assad que sont les émirats sunnites, ont fait de même malgré leur animosité à l’égard de ce régime dictatorial. Si nous voulons faire la guerre aux djihadistes qui menacent notre pays à l’intérieur et à l’extérieur, il faut s’en donner les moyens. Je n’ai aucune sympathie pour le régime de Bachar El-Assad mais je n’admets pas que le gouvernement français n’informe pas les parlementaires de la réalité de nos relations avec la Syrie. Je répète que veut-on nous cacher ?

Allons-nous couvrir le génocide des chrétiens au Moyen-Orient ?

La France est un des pays les moins efficaces dans le secours apporté aux chrétiens d’Orient comme l’affirme Amnesty International. C’est la raison pour laquelle avec certains parlementaires nous avons créés un comité de soutien.

La CHREDO (Coordination Chrétiens d’Orient en Danger) que préside Patrick Karam a obtenu un premier succès auprès de la Cour Pénal Internationale. Celle-ci a décidé d’instruire sa plainte déposée le 10 septembre 2014 contre DAESH pour génocide et crimes contre l’humanité auprès du Procureur de la CPI.

Quatre-vingt dix chrétiens ont été enlevé dans le nord-est de la Syrie, ils font suite à une longue chaîne de massacres. Nous ne pouvons pas rester passifs, les bras croisés ! J’entends avec Valérie Pécresse, la Présidente de notre groupe d’étude parlementaire sur les chrétiens d’Orient, poursuivre inlassablement ce combat que la presse et la France ignorent.

DEPUTE DE PARIS – MAIRE DU XVIe ARRONDISSEMENT – ANCIEN MINISTRE

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 22 383 autres abonnés