Retour sur le premier débat des présidentielles

On a vécu hier sur TF1 une longue soirée afin d’entendre enfin les programmes des 5 candidats autour d’une présentation qui n’est pas la meilleure et qui enferme les candidats dans leur case sur le modèle des primaires.

Nous avons pu apprécier la maîtrise de François Fillon sur les problèmes économiques et sociaux, la légèreté d’Emmanuel Macron sur tous ces sujets, la pugnacité de M. Mélenchon, la nullité de M. Hamon et les attitudes excessives de Mme Le Pen.

On peut se demander si ce genre de d’exercice se déroule à 11 candidats, est ce que cela permettra à notre candidat François Fillon de tenir une posture politique qui pourrait s’imposer à tous.

Colloque de l’UPJF : la République face à l’islamisme

Au cours de ce colloque devant une assistance nombreuse, à la Maison de la Chimie, nous avons débattu des problèmes de l’antisémitisme en France et de la situation de l’État d’Israël. Nous avons pu saluer l’affirmation très médiatisée de Franz-Olivier Giesbert concernant l’identité juive de la Palestine. Aujourd’hui en France, antisémitisme et antisionisme sont confondus.

Il est paradoxal de voir le gouvernement français accuser Israël de nombreuses culpabilités alors que l’on sait que la démocratie israélienne est comme nous le sommes, soumise aux mêmes actions terroristes des islamistes. D’une certaine façon attaquer Israël revient à dédiaboliser quelque part les attaques terroristes des islamistes contre les juifs. Il faudra tôt ou tard, que le Quai d’Orsay en finisse avec cette politique absurde et contradictoire aux intérêts de la France.

Dîner de gala de l’Organisation Juive Européenne

L’Organisation Juive Européenne a tenu hier, devant près de 400 participants, son dîner de gala consacré à la lutte contre l’antisémitisme devant les tribunaux. Georges Bensoussan est intervenu pour évoquer son livre « Une France soumise ». J’étais quant à moi, aux côtés de l’Ambassadeur d’Israël Aliza Bin-Noun, pour commenter la situation au Moyen-Orient.

Rassemblons nous lundi soir, pour suivre tous ensemble, le 1er débat télévisé réunissant les 5 principaux candidats à l’élection présidentielle

Chers amis,

A l’occasion du 1er débat télévisé réunissant les 5 principaux candidats à l’élection présidentielle, je vous propose de nous rassembler afin de le suivre, tous ensemble, autour d’un dîner convivial au restaurant Il Cottage, 1 boulevard Lannes (16ème), le lundi 20 mars, à partir de 20h30.

Le nombre de places étant limité l’inscription est OBLIGATOIRE avant dimanche soir à l’adresse mail suivante ‎: permanencegoasguen@gmail.com

Une participation de 25 euros vous sera demandée sur place.

A lundi soir !

A lire absolument cet article du Parisien : Staline n’est pas mort

A la lecture de l’article, la Mairie de Paris considère donc qu’il est  anormal de saisir les tribunaux administratifs,  que  la décision de ces derniers n’a aucune importance puisque les travaux démarrent avant même que tous les recours soient jugés. La Mairie de Paris se félicite donc de prolonger une politique qui méprise le droit, « seule l’histoire »  à venir ( ?) justifie ces mesures coercitives. On croit rêver d’entendre ces propos évoquant ce que les marxistes appelaient le sens de l’histoire : Staline pas mort, mais on est surpris de constater que la Maire de Paris élue « démocratiquement », pratique une politique que l’on croyait perdue dans les ténèbres de l’histoire totalitaire.

DEPUTE DE PARIS – MAIRE DU XVIe ARRONDISSEMENT – ANCIEN MINISTRE