Renouvellement parisien au Sénat (4)


En précision à l’article de ce jour dans Le Parisien :

1/ Aucun élu parisien n’a été consulté pour constituer la liste des sénatoriales à Paris. Jean-François Lamour, seul parisien, à la tête de la CNI, aurait dû s’occuper davantage de sa circonscription, cela lui aurait évité d’être battu aux élections législatives. 

2/ Pierre Charon qui ne connaît le Sénat que par les échos de presse me qualifie de « vieux lion », cela vaut mieux que d’être un vieux chapon défaillant. 

3/ Je regrette vraiment que Julie Boillot, qui est une femme intelligente, se soit laissée entraîner dans cette galère. Mais Pierre Charon a toujours eu besoin d’utiliser une jeune élue en n•2 pour essayer d’être élu. On se souvient du sort réservé à Géraldine Poirault-Gauvin, sa n•2 aux dernières sénatoriales, qui avait servi de marche-pied à Pierre Charon pour qu’il soit élu et lui seul. 

4/ On comprend mieux dans ces conditions la multiplicité des candidatures aux sénatoriales LR à Paris tant que nous n’aurons pas nettoyer les écuries d’Augias ! 

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE