Jérusalem enfin capitale d’Israël

Personne de bonne foi ne peut critiquer la décision des États-Unis de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël.

Jérusalem est en effet, cette capitale que depuis plusieurs millénaires le peuple juif, malgré toutes ses souffrances, réclamait.

Personne ne peut prendre à la légère cette marche historique qui est l’honneur du peuple juif.

Je souhaite que la France, loin de rester dans ses attitudes inutiles et dangereuses, puisse s’engager, après les États-Unis, à faire de notre consulat à Jérusalem, le siège de notre future ambassade.

Il est des moments où il est plus juste de dire les choses plutôt que de rester dans les équivoques et les ambiguïtés qui justifient tous les affrontements.

Je souhaite bien sûr, que cette déclaration américaine ne soit pas le prétexte à une flambée de violence comme déjà les terroristes du Hamas l’annoncent, mais qu’elle soit le départ d’un vrai processus de discussion qui aboutira à une paix durable pour sortir des traquenards de la diplomatie infructueuse des dernières décennies.

Très belle réunion dans le 16e arrondissement autour de Maël de Calan

Hier soir au Rallye Passy, nous recevions le candidat à la présidence des LR, Maël de Calan, avec Julie Boillot et la présence de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France.

Au cours de cette réunion j’ai appelé à renouveler les instances des Républicains dans un esprit d’ouverture et de modernisation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rappel Café politique avec Maël de Calan dans le 16e arrondissement

Je recevrai avec Danièle Giazzi, maire du 16e arrondissement et en présence de Valérie Pécresse, Présidente du Conseil Régional d’Île-de-France, ce mercredi 6 décembre, à 19h00, au café le Rallye Passy 34 rue de l’Annonciation, 75016 Paris, Maël de Calan, candidat à la présidence de notre formation politique.

Au cours de cette réunion j’apporterai mon soutien à Maël de Calan qui me parait être le candidat le plus susceptible d’assurer notre avenir, l’ouverture de notre formation et d’offrir les garanties de rassemblement.

 

Hommage à la Wizo à la Mairie du 16e

Hommage à cette association de femmes qui œuvre pour la paix au Moyen-Orient et qui n’hésite pas à engager le dialogue avec les femmes palestiniennes.

C’est aussi une association qui se dévoue pour aider ceux qui sont en difficulté dans le monde. Elles sont un symbole de ce à quoi nous tenons tous dans le 16e arrondissement.

Depuis plusieurs années nous sommes honorés de les accueillir à la Mairie du 16e pour leur vente annuelle sociale.

Décès de Jean d’Ormesson : disparition d’un grand homme

 

Le décès de Jean D’Ormesson est une grande perte pour la France telle que nous l’aimons. J’avais eu l’occasion d’accueillir à plusieurs reprises à la Mairie du 16e cet homme qui savait allier le plaisir, la culture et la vie.

Jean d’Ormesson était un homme de droite qui avait réussi ce tour de force d’être aimé aussi des pontifiants de gauche et dieu seul sait s’ils sont nombreux.

On a oublié un peu vite ses œuvres écrites au profit de l’homme de médias. On ne doit surtout pas oublier le soutien qu’il apporta à Marguerite Yourcenar et à Alain Finkielkraut pour l’Académie Française. On ne doit pas oublier aussi le polémiste qu’il fût à la tête du Figaro contre François Mitterrand.

Jean d’Ormesson représente vraiment pour moi ces intellectuels de droite que j’aime et qui tendent à disparaitre, à la fois conciliant, ouvert et sachant  manier le fleuret avec élégance.

Et puis, c’était un homme qui aimait la beauté et la vie ce qui résume tout.

Les élèves du lycée Janson de Sailly se sont rendus au cimetière de Masevaux dans le Haut-Rhin, pour rendre hommage aux militaires tués au combat en Novembre 1944.

Les élèves du lycée Janson de Sailly se sont rendus au cimetière de Masevaux dans le Haut-Rhin, pour rendre hommage aux militaires tués au combat en Novembre 1944 en présence de Laurent TOUVET Préfet du Haut-Rhin, de Raphaël SCHELLENBERGER Député du Haut-Rhin, de Laurent LERCH Maire de Masevaux et de Patrick SORIN, Proviseur du lycée Janson de Sailly.

Suite à ce voyage commémoratif, Danièle Giazzi, Maire du 16e et son adjointe Marie-Caroline Brasseur ont remis la médaille du souvenir au Maire de la commune de Masevaux, pour les jeunes engagés volontaires du lycée Janson de Sailly, morts le 26 novembre 1944, pour libérer la vallée d’Alsace.

 

La crise continue chez les LR

La situation des Républicains à quelques semaines des élections est très préoccupante.

Nous avons perdu dans un climat délétère des responsables politiques qui nous ont quitté pour « En Marche » et d’autres qui ont décidé de créer un parti « Agir » au sein d’un groupe différent de celui des LR à l’Assemblée nationale.

Tout cela ne fait que confirmer une crise que nous gérons mal et qui je l’espère n’aura pas de conséquences trop graves.

Permettez-moi de regretter qu’un Premier Ministre comme Edouard Philippe que je considère comme un authentique libéral, se soit éloigné de nous pour devenir le patron d’une majorité cosmopolite sur le plan politique.

Le choix pour les LR de notre futur président demande à être réfléchi vers l’avenir.

Si vous me le permettez, je crois que ce choix repose sur la réponse à des lignes politiques différentes.

Je considère que Laurent Wauquiez est un homme politique de grand talent, mais je ne partage pas la ligne politique qu’il incarne, qui rétrécit un peu plus et nous enferme dans des positions dont il sera difficile de sortir.

Pour les militants c’est doute plus sécurisant, mais c’est une erreur si nous voulons parvenir à dépasser l’intérêt du parti vers l’intérêt général.

Le candidat Maël de Calan malgré sa jeunesse est son inexpérience qui n’excluent pas son talent, me parait plus proche de la ligne politique de l’avenir de notre formation : s’ouvrir sans se dénaturer vers le centre, vers les classes moyennes, dans le cadre européen et en finir avec une organisation patriarcale et verticale de notre formation.

C’est une attitude qui est sans doute plus difficile et qui vient se heurter à la nostalgie militante émue par une défaite qui nous a abîmés.

Je crois que c’est une attitude plus courageuse et qui nous permettra sans doute de réinsérer la vie politique nationale dans de meilleures conditions.

Entretien avec Florence Parly, Ministre des armées, dans le cadre de la commission des affaires étrangères

Au cours d’un entretien très dense, Florence Parly nous a présenté les dimensions stratégiques de la politique militaire française.

J’ai pu l’interroger sur les différences de conception qui opposent la France et l’Allemagne en matière d’armée européenne à venir.

Je l’ai d’autre part sollicitée sur les chrétiens d’Orient pris dans une guerre qui n’en fini plus, en Irak notamment.

Je lui ai demandé que l’on puisse rétablir une organisation plus présente et plus efficace de l’aide aux chrétiens d’Orient auxquels comme vous le savez, je suis particulièrement attaché.

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE