Violences à Gaza : les vérités qu’il faut dire

Personne ne peut accepter ce qui s’est passé à Gaza mais encore faut-il avoir le courage de dire les choses, ce que ni le gouvernement français ni la presse n’invoquent.

Il ne s’agit pas en réalité d’une manifestation pacifiste de palestiniens mais d’une tentative du Hamas de forcer la frontière israélienne pour célébrer la Nakba.

Si rien ne peut faire oublier l’ampleur de la riposte israélienne, il faudrait se demander ce qu’auraient pu être les conséquences d’une invasion du territoire israélien dans le cas contraire.

Il faudrait que des informations équilibrées soient offertes aux français et non pas cette dénonciation systématique de l’État israélien. La presse française, on le sait, n’est pas depuis plusieurs années, objective dans ce domaine.

Je regrette la direction que prend le gouvernement français par ses déclarations sur le traité de Vienne et sur les évènements à Gaza. Elles ne témoignent ni d’une grande lucidité, ni à vrai dire d’un grand courage pour dire les vérités.

Retrait américain de l’accord nucléaire iranien : le traité de Vienne n’existe plus

Le Traité de Vienne n’existe plus et il n’est pas sauvable. Les diplomaties européennes tentent de cacher la défaite de l’Europe à ce sujet.

Au delà de l’accord sur le nucléaire, il s’agit désormais d’enrayer la progression de l’Iran au Moyen-Orient et d’arrêter sa politique d’impérialisme fondée sur le terrorisme. Au Liban, en Irak et en Syrie, les installations militaires iraniennes doivent être combattues. Elles constituent une menace pour Israël et pour l’ensemble de la paix au Moyen-Orient.

Il est plus que temps que l’Europe sorte de cette ambiguïté, des tolérances à l’égard du régime iranien.

La France ne devra pas accepter la permanence des provocations militaires de l’Iran à l’égard d’Israël.

Les conséquences graves du retrait américain de l’accord nucléaire iranien

Il faut avoir le courage de dire la vérité aux français. La violente déclaration de Trump qui déchire l’accord avec l’Iran et impose le niveau le plus élevé de sanctions à l’égard des autres signataires rend caduque le traité de Vienne quelle que soit la position de l’Iran.

l’application des sanctions américaines rend en effet, quasiment impossible à toute entreprise européenne, russe ou chinoise de collaborer avec l’Iran.

La situation est donc beaucoup plus grave que ne le laisse à penser la réaction du gouvernement français et des incidents graves peuvent se déclencher au Moyen-Orient, en Syrie, au Liban voire en Irak.

Nous attendons de ce point de vue de connaître la véritable démarche future du gouvernement français confronté la dégradation de la situation.

Retrait américain de l’accord nucléaire iranien

La déclaration de Trump était prévisible et les européens ne l’ont pas prise suffisamment au sérieux, en particulier les récentes déclarations d’Israël sur la réalité des dissimulations iraniennes auraient dû être prise en considération.

La France aurait du se souvenir en particulier des réticences qu’elle avait eues par le passé à signer cet accord avec M. Fabius.

Désormais les sanctions économiques risquent de frapper durement les entreprises françaises installées en Iran et des graves affrontements risquent de se produire au Moyen-Orient notamment depuis la victoire du Hezbollah au Liban et le soutien manifeste du gouvernement iranien au régime syrien.

Les évènements dramatiques qui sont à prévoir doivent ressouder les forces démocratiques contre le régime iranien.

Nous devons souhaiter que l’Europe retrouve la détermination à combattre le régime iranien qui de toute évidence est actuellement l’instigateur d’un déséquilibre profond suscitant le terrorisme au Proche-Orient.

Le Président palestinien antisémite ! Bas les masques

 

On savait que le Président de l’autorité palestinienne M. Abbas, alias Abou Mazen de son nom de guerre, était hostile à Israël et au sionisme. Sa déclaration récente témoigne cette fois de son profond antisémitisme en déclarant que les juifs avaient été massacrés en Europe parce qu’ils s’occupaient d’activités bancaires et non parce qu’ils étaient juifs. Le Président de l’autorité palestinienne reprend ainsi les termes de l’antisémitisme nazi, ce qui lui a valu une condamnation universelle, y compris (fait rare) de l’Union Européenne.
Pour ceux qui doutaient de la réalité de l’antisémitisme caché sous le vernis de l’antisionisme, ils auront compris que tôt au tard les masques tombent.

#Israël #Palestine # antisémitisme # antisionisme

Le gouvernement doit être ferme !

Devant les graves incidents qui se sont déroulés à Paris hier, le gouvernement doit marquer avec détermination sa fermeté. Il ne s’agit en effet pas de casseurs mais de militants d’extrême gauche très bien organisés et très disciplinés, qui n’ont pas caché leurs motivations destructrices de l’état républicain. Ces graves incidents confirment la détérioration de la sécurité à Paris : dans les universités, recrudescence notamment des agressions sexuelles et des cambriolages, montée de la violence générale…
Les explications données par la Préfecture de Police sont insuffisantes. Malgré les renseignements, la défense de la Police a été inefficace. Des sanctions administratives s’imposent. Il n’appartient pas à l’état régalien d’accepter sans réagir faute de voir se développer encore le climat de violence.

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE