Rencontre avec une délégation de responsables juifs américains et canadiens

Avec des représentants du l’UJPF, nous avons évoqué la question de la recrudescence de l’antisémitisme en France.  Elle inquiète nos partenaires de l’autre côté de l’Atlantique. Je les ai informé des difficultés que la France rencontre dans ce domaine liées à l’islamisme et à la faiblesse des sanctions de la loi française.

Relance de la politique en faveur des Chrétiens d’Orient

Le groupe d’études à l’Assemblée Nationale dont je partage la Présidence avec Gwendal Rouillard (LREM) en contact permanent avec le Ministre des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, a décidé d’accentuer les efforts en faveur des Chrétiens d’Orient en réunissant les députés déjà en nombre qui ont décidé de nous aider dans cette action.

J’entends mener en effet, comme je l’ai toujours fait dans le 16e arrondissement, une action pour les chrétiens qui sont en difficulté au Moyen-Orient. Je mènerai cette politique en collaboration avec les paroisses catholiques du 16e arrondissement et celles des Chrétiens d’Orient, qui se trouvent le plus souvent dans le 16e.

Nous pouvons nous appuyer sur Patrick Karam, Vice-président de la Région Île-de-France et président de la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO), toujours présent, à mes côtés, dans ce combat.

Mais c’est surtout aux habitants du 16e arrondissement, chrétiens ou non, que ce combat s’adresse et nous comptons sur vous !

Situation explosive au Moyen-Orient

La situation au Moyen-Orient se détériore de jour en jour. Les propos les plus agressifs se multiplient ainsi que les incidents militaires et les tragédies humanitaires qui en découlent. Le contexte très compliqué pourrait aboutir à un embrassement général.

Russes et iraniens bombardent les adversaires d’Assad à Ghouta. Les Kurdes armés par les américains sont soutenus par les milices d’Assad contre les bombardements turcs. Plus au sud au Yemen, les Houtis sont dans une guerre terrible contre l’Arabie Saoudite, elle-même armée par les américains. Enfin, des incidents graves ont éclaté au sud du Liban  et sur le plateau du Golan entre israéliens et iraniens, qui ont abouti à des bombardements israéliens sur les bases du Hezbollah en Syrie.

C’est donc un imbroglio général qui inquiète les diplomaties mondiales qui ne trouvent pas de solution devant cet embrasement général. L’élimination territoriale de Daesh est en train de produire vraisemblablement un très grave cataclysme militaire entre toutes les grandes Nations participants à ce combat (y compris la France).

Entretien avec Hélène Carrere d’Encausse à la commission des Affaires Étrangères

Au cours d’un entretien passionnant, Mme Carrere d’Encausse nous a exposé les problèmes qui se posent à la Russie dans ses rapports avec le monde. Elle nous a démontré à quel point le problème de l’Ukraine était au centre des préoccupations russes vis-à-vis de l’Europe, soulignant la position négative de l’Allemagne et de ses alliés est-européens qui place la France dans une situation difficile dans le contexte européen par rapport à la Russie.

Elle a également souligné l’importance géopolitique du retour de la Russie dans les affaires du Moyen-Orient et en même temps la collaboration  des Russes dans le comité de Shanghai avec les Chinois et les Indiens. La route de la soi est une ouverture essentielle pour le monde de demain.

Guide 2018 : des inexactitudes regrettables

 

Couv guide 2018

Le guide annuel «Guide 2018», édité par la société Cithéa Communication, contient une série d’erreurs regrettables sur la liste des élus du Conseil d’Arrondissement du 16e.

Une autre erreur, et je vous prie de m’en excuser malgré qu’elle ne soit pas de mon fait : je ne suis plus Maire du 16e, comme vous devez le savoir, depuis juillet 2017 ayant été réélu Député dans la 14e circonscription de Paris (16e sud). Mme Giazzi est désormais Maire de cet arrondissement et je suis à ses côtés comme Ancien Ministre, Député de Paris 16e et Conseiller de Paris du 16e.

Avec toutes mes excuses.

La loi sur l’asile : le gouvernement tergiverse

Le gouvernement se perd dans de multiples atermoiements sur l’ensemble des projets de loi en discussion. Trop de confusion sur trop de projets annoncés et qui n’arrivent pas à maturité.

La loi sur l’asile, sous prétexte de diminuer les délais et les affaires traitées par l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides), nous ferait croire que l’augmentation drastique du nombre de demandeurs d’asile diminuerait.

A la lecture même du texte de la loi on s’aperçoit que cette affirmation est fausse. Elle nécessite des moyens dont on ne voit pas l’étendu, mais surtout elle ouvre la voie à une augmentation du regroupement familial.

Enfin, il n’y a rien dans la loi concernant les reconduites à la frontières dont on sait bien que la France est particulièrement faible en Europe à ce sujet.

J’ai l’intention de participer activement à ce débat pour dénoncer les faux-semblants d’un gouvernement qui nous fait croire que ce texte sera dissuasif alors qu’il est de toute évidence un texte qui ajoutera un peu plus de difficultés à une immigration qui ne cesse de se développer dans notre pays.

Colloque de l’UPJF

Beaucoup de monde, beaucoup d’enthousiasme et des interventions très pertinentes lors du colloque de l’UPJF qui s’est tenu hier à la Maison de la Chimie en présence de l’Ambassadrice d’Israël en France, Madame Aliza Bin-Noun.

Je félicite l’UPJF et son président Claude Barouch pour cette excellente organisation.

Nous avons évoqué ensemble les problèmes posés par l’antisémitisme croissant en France et ses relations avec les problèmes du Moyen-Orient.

J’ai particulièrement insisté sur la faiblesse des sanctions pénales malgré la loi contre les atteintes aux juifs.

La faiblesse des poursuites nécessite sans doute une révision de notre procédure pénale. Même si cela est contraire à notre tradition juridique, il est possible et j’y travaille de s’inspirer du droit anglais, beaucoup plus efficace dans ce domaine que le nôtre.

A noter aussi le remarquable exposé du Professeur David Ruzié sur le « statut » de Jérusalem.

Merci à Claude Barouch pour son travail inlassable.

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE