Incident à l’Assemblée nationale sur Israël

En réponse à une question du député Meyer Habib condamnant la volonté de certains députés d’extrême-gauche de visiter dans les prisons israéliennes Marwan Barghouthi et Salah Hamouri, un certain nombre de députés du Parti Communiste, de la France Insoumise, mais aussi du PS et de LREM ont quitté la salle pour protester contre les propos du député des français d’Israël.

Mme Loiseau, Ministre chargé des Affaires européennes en l’absence du Ministre M. Le Drian n’a pas hésité à ajouter des arguties juridiques à la violence des députes de la France Insoumise.

Il est vrai que cette dame ne nous a jamais éblouis pour son savoir et sa compétence.

La question est pourtant simple, et je regrette que ni les députés, ni le Ministre ne l’aient comprise.

La France aurait elle acceptée que des parlementaires marocains ou belges viennent rendre visite en prison à Salah Abdelsam ou d’autres terroristes.  Elle aurait refusé de toute évidence. Il n’y a donc rien d’anormal à ce que l’État d’Israël refuse la visite de députés français à des individus condamnés comme terroristes sauf à considérer qu’un terroriste en Israël n’est pas le même qu’un terroriste en France. Ce que d’ailleurs l’idéologie haineuse qu’une partie de l’Assemblée nationale a montré par cette attitude inadmissible, qui n’a même pas été relevée par le Président de l’Assemblée nationale.

Cet acte est inadmissible et aucun des députés Républicain ne l’a accepté et je n’accepterai jamais que l’on différencie la nature des terroristes en fonction de l’endroit où ils sont incarcérés.

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE