Israël et l’UNESCO

Goasguen Assemblée Nationale

Ma question écrite au Ministre des Affaires Etrangères :

J’interroge M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les raisons qui ont conduit la France à voter en faveur d’une résolution du conseil exécutif de l’UNESCO visant à nier tous lien historique entre le peuple juif et plusieurs sites sacrés à Jérusalem.

Cette nouvelle a suscité beaucoup de réprobations, au-delà même de la communauté juive, chez ceux pour lesquels l’histoire ne peut faire l’objet de falsifications aussi grossières. Beaucoup ont eu le sentiment que la France ne semblait même plus en mesure d’imposer la vérité historique à l’UNESCO, à l’inverse des autres pays occidentaux, devant la pression de certains états musulmans les plus extrémistes.

Monsieur le Ministre, pouvez-vous et de manière motivée, exposer les raisons qui ont poussé la France à voter en faveur de cette résolution scandaleuse ?

Les casseurs… complices

5752135_manif_545x460_autocrop

La gravité des incidents cette nuit à Paris et partout en France contre des policiers grièvement atteints suscite une légitime indignation. Dans un pays qui est en guerre contre le terrorisme et où les forces de l’ordre sont astreintes à un travail permanent pour assurer la sécurité des français, le comportement des casseurs doit être sanctionné plus sévèrement par la justice. Les casseurs se conduisent comme s’ils étaient les complices plus ou moins conscients des terroristes islamistes. Les juges seraient parfaitement en droit de sanctionner plus lourdement ces atteintes graves à l’état d’urgence. Que dire de l’attitude des syndicats organisateurs de la manifestation qui ont refusé de condamner nettement les agressions contre la police. Ces syndicats, dits représentatifs, sont-ils conscients  de la situation d’urgence dans lequel vit notre pays ?

Levée des sanctions contre la Russie

Russie AN

L’Assemblée nationale vient de voter une résolution au titre de l’article 34-1 de la Constitution, qui invite le gouvernement français à ne pas renouveler les mesures restrictives et les sanctions imposées par l’UE à la fédération de Russie.

Je me félicite d’avoir voté ce texte avec l’ensemble du groupe « Les Républicains contre l’avis du gouvernement qui a été battu dans l’hémicycle.

Comme je l’ai défendu à plusieurs reprises, les sanctions contre la Russie pénalisent davantage la France que la Russie, et la Russie reste notre allié privilégié dans la lutte contre le terrorisme islamique.

C’est donc une victoire très nette pour « Les Républicains » et une défaite sévère pour l’orientation diplomatique du gouvernement à ce sujet.

Dix subventions ahurissantes de la Ville de Paris

subventions de la Ville de Paris

Je vous recommande lecture de ce décryptage du site « Contribuables Associés ».
Fin mars, le Conseil de Paris s’est réuni en séance plénière. Au programme : vote d’aménagements urbains, règlements locaux, autorisations d’urbanisme, travaux dans des écoles … Mais, surtout distribution de subventions aux associations. Flop 10 de ces pratiques clientélistes qui voient l’argent des contribuables être jeté par les fenêtres.

1.3 500 euros pour le « Festival international du film lesbien ». L’an dernier, cette cérémonie proposait notamment un « tutoriel Crash Pad’s Guide to Fisting », présenté comme une « rencontre entre le porno queer et l’éducation sexuelle dans ce premier « guide filmé » du fist ».

2. 30 000 euros à l’UNEF (Union Nationale des Étudiants de France). A savoir : Bruno Julliard, premier adjoint du Maire de Paris, avait été président de ce mouvement se définissant comme « ancré à gauche » et « internationaliste » de 2005 à 2007.

3. 13 000 euros pour l’association « Les Ami-e-s du Mage » pour des colloques et débats sur les « questions de genre et du travail ».

4. 4 000 euros à SOS Racisme pour « lancer des campagnes de mobilisation des Parisien-ne-s ainsi que des actions de proximité ou de terrain pour enclencher des dynamiques citoyennes autour du combat pour l’égalité ».

Contribuables Associés dénonce depuis des années les subventions de cette association politique, largement bénéficiaire de la réserve parlementaire et vivant sous perfusion d’argent public malgré son faible nombre d’adhérents.

5. 10 000 euros à l’association KI PRODUCTION pour le projet « AQUA FOOT », afin de réaliser un « film subaquatique s’inspirant des plus beaux gestes et passes de football ». La maire de Paris s’agite à donner des coups de pieds dans l’eau… avec notre argent !

miege subventions gaspillages

 6. 20 000 euros à l’association « Les dégommeuses » pour faire participer « 15 joueur-se-s et activistes LGBT » à des tournois de foots. ( LGBT = Lesbiens Gays Bisexuels et Transexuels).

7. 44 500 euros à l’association Hip-Hop citoyens pour le « développement de la citoyenneté dans le mouvement Hip-Hop »

8. 5 000 euros pour « Les amis des combattants en Espagne républicaine », rappelons que les grands-parents d’Anne Hidalgo sont des exilés républicains de la guerre civile espagnole.

9. 5 000 euros à l’association Pèlerinage en décalage pour l’organisation d’un « festival artistique israélo-palestinien ».

10. 10 000 euros pour l’organisation du « Festival Sarajevo-sur-Seine » à Paris par l’association « European Grassroots Antiracist Movement ».

Source : Compte rendu du conseil municipal des 29-30 et 31 mars 2016.

En période de matraquage fiscal, la distribution de cette centaine de milliers d’euros de subventions est proprement scandaleuse. Chaque euro d’argent public devrait être dépensé dans l’intérêt de tous les habitants, et non pour satisfaire une communauté ou les associations des copains. Le Conseil de Paris dépense sans compter l’argent des citoyens : cela n’est pas admissible!

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, a récemment réagi contre la baisse des dotations de l’Etat à sa ville : on ne peut que l’inviter à rechercher des pistes d’économies en arrêtant de jeter ainsi l’argent public à la poubelle.

Défense du Bois de Boulogne : suite

migrants dans le bdb

Le Tribunal Administratif de Paris a rejeté les recours des associations de défense du Bois de Boulogne concernant la construction d’un centre d’hébergement d’urgence dans le bois, néanmoins cette procédure en référé ne clôt pas le contentieux. Elle permettra aux associations de se défendre concernant le fond du droit à ce sujet.

Bien sûr, je ne peux que regretter la décision du Juge Administratif mais néanmoins elle s’impose à nous. Je considère que la défense du Bois de Boulogne est une juste cause qui triomphera à terme. Je reste donc solidaire en tant que Maire du 16e arrondissement au juste combat que mènent les associations.

Je regrette par ailleurs, la nature politicienne qu’a pris ce débat et j’appelle chacun à attendre les décisions de justice au fond sans s’engager dans le petit combat politicien qu’a voulu nous imposer la Mairie de Paris.

Bonnes fêtes de Pessah !

Joyeux Pessah

En cette veille de Pessah, véritable nouvel an juif, je souhaite à toute la communauté juive de France et plus particulièrement du 16e arrondissement de bonnes fêtes de Pessah, joyeux séders et je souhaite qu’en cette période de fête l’Etat d’Israël, notre ami et notre allié, connaisse enfin le calme et la paix.

DEPUTE DE PARIS – MAIRE DU XVIe ARRONDISSEMENT – ANCIEN MINISTRE

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 102 autres abonnés