Libération de Florence Aubenas

Je suis heureux comme tous les français de la libération de Florence Aubenas et de son guide Hussein Hanoun.

Mais en entendant la radio ce matin j’avais oublié que c’était Bertarnd Delanoë et personne d’autre qui l’avait délivré!

Evidemment, on ne peut pas en permanence s’occuper des médias et prendre conscience du dépérissement des arrondissements de l’est parisien…

2 réflexions sur « Libération de Florence Aubenas »

  1. Quelle tristesse que de ramener ce sujet rassembleur, après une telle fracture dans le pays, à de basses attaques parisiano-parisianistes… De toute manière, vous n’aurez jamais l’investiture de l’Ump. Et si par un hasard malencontreux, n’insultons pas l’avenir, vous veniez à l’obtenir, ce serait donner un deuxième ticket gagnant à Monsieur Delanoë.
    Vous avez soutenu sans réserve un monsieur à la réputation plus que douteuse en 2004. C’est son concurrent qui a gagné, pour mon plus grand bonheur. Je comprends le mourron que vous vous faites de savoir Bernard Debré dans le XVI° Nord… Vous n’êtes même pas sûr de gagner la Mairie du XVI°, alors la Mairie de Paris…
    Quant à l’Est parisien, pas plus que moi vous ne le connaissez…

  2. Voici une note que j’ai écrite sur mon blog à votre propos :
    Je suis partagé sur Claude Goasguen. De prime abord… même de prime abord, je ne sais plus quoi en penser. Son blog est assez révélateur du peu d’illusions qu’il se fait sur sa candidature à Paris. Au moins son investiture Ump. Je le rencontrais souvent rue des Sablons, rue Saint-Didier, quand il est venu s’y installer. Mais j’ai un vieux fond de haine à son endroit que je ne m’explique pas. L’homme est pourtant sympathique, par certains côtés. Volontiers grande gueule, liberté de ton, ce qui devient rare chez nos politiques de haut niveau. Mais son côté trop droitier, enfin, je ne sais comment exprimer en mots ce que je ressens.
    Disons que psychiquement, c’est une recherche du père par l’affrontement. Au fond de moi, puisque je n’ai pas eu de père capable de me montrer au moins une voie, je suis en quête perpétuelle d’un père de substitution. Et comme je n’ai jamais tué le père, je n’ai jamais pu, parce que j’en avais peur, je suis en perpétuel conflit avec les hommes de son âge. Ce fut le cas avec Alain Chamrobert quand je faisais du théâtre, loisir pour lequel j’étais doué. Mais ses humeurs le rendaient haïssables, de mon point de vue. Et le clash est finalement arrivé.
    J’ai l’impression que je reproduis exactement le même schéma avec Claude Goasguen. Je suis tombé sur son blog par hasard ce matin. Et je dois dire que je me suis copieusement essuyé les pieds sur lui. Alors qu’il ne le mérite pas. C’est un des seuls députés français à réellement défendre Israël, dans un pays où l’anti-sémitisme est presque une religion d’état.
    En fait, je crois que, tout compte fait, je l’aime bien. C’est étrange, paradoxal, je ne suis jamais d’accord avec ses options politiques, mais globalement, il a raison. Evidemment, je ne peux m’empêcher de sourire quand il parle de l’est parisien. Le constat est bon, mais il divise, et il habite un beau quartier…
    Psychiquement, c’est comme cela que je fonctionne, aussi ridicule que puisse paraître ce comportement sur lequel il va falloir que je travaille avec mon psychiatre. Trente année de maladie paternelle m’ont foutu en l’air, et je cherche un substitut, que pourrait être Claude Goasguen, par exemple. Bien que les sensations que j’ai eues à le fréquenter dans le quartier n’aient pas été très bonnes. C’est bizarre, cette manière que j’ai d’amorcer le conflit avec des gens dont j’aimerais bien qu’ils m’aiment. Mais au moins, je commence à m’en rendre compte, et je vais essayer de corriger le tir.
    Je remarque au passage que j’ai fonctionné de la même manière avec Anyhow (c’est étrange que je tienne ma langue sur son identité. Ca veut dire que je progresse…) quand nous avons commencé à échangé il y a dix ans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s