Impopularité

Quand nous étions quelques uns à prévoir de grandes difficultés nous ne croyions pas si bien dire. La France est entrée dans un moment très difficile de son histoire et qui peut coûter très cher à notre pays.

Il faut que les politiques montrent l’exemple du courage de l’impopularité, les français de sont ni de droite ni de gauche, ils veulent des gouvernants qui s’engagent même s’ils ne sont pas d’accord avec eux, et qui prennent des risques.

Cela fait le succès de Nicolas SARKOZY dans les sondages, qui désormais arrive à un niveau de sympathie, lui qui parle "dur", équivalent à celui de Jack Land, qui lui parle "miel". C’est une première!

Les français vont peut-être se lasser des discours virtuels pour goûter aux paroles des hommes politiques qui parlent de la réalité des choses.

Pour tout dire j’en ai assez de la politique qui se limite à des postures.

9 réflexions sur « Impopularité »

  1. Si vous en avez tellement assez de ce type de politique, agissez en conséquence et fermez ce blog, ou tout au moins mettez-y un peu de contenu. Vos 5 derniers posts ne contiennent que du vent, ou de la géguerre politique réchauffée et non argumentée.
    Quant à Nicolas Sarkozy, décidément très en forme en ce moment, il est clair que surfer sur les questions d’immigration ou de sécurité en agitant l’étendard du tout répressif est plus simple que de s’attaquer à la source des problèmes. Rappelons-nous : la fonction première de la police c’est la répression, pas jouer au foot avec les jeunes, c’est bien ça ?
    Notre vice-premier ministre a laissé une empreinte bien plus discrète lorsqu’il était à Bercy. Plus difficile de faire preuve de démagogie là-bas, et de plaire aux gens « bien » (y compris ceux qui votent FN) ? Supprimer les impôts des CSP+ et les augmenter pour les autres aurait probablement été vraiment trop voyant…

  2. Monsieur Claude Goasguen
    Depuis des années, les politiques mentent aux Français en faisant miroiter le paradis durant les élections et laissant aux fonctionnaires le soin de géger la merde une fois l’élection passée. résultats on change le nom des contrats de travail aidés, TUC, SIVP, CAI…. Mais rien ne change.
    La Farnce recule depuis des anénes mais les gouvernements tentent de masquer la réalité.
    A quand un discours de vérité
    A quand le passage à l’action et non le recours à des expédients.
    Il faut mettre un terme à la politique de communication comme seul moyen d’action. Il est ahurissant de consatterq ue l’on puisse lancer le CDI de deux ans sans en avoir vérifié la constitutionnalité; c’est comme si Renault annonçait la sortie d’une voiture sans vérifier qu’elle roule…
    Tout ca manque de sérieux
    Action Directe

  3. Tres bon exemple que celui de Renault.
    Depuis que ce n’est plus une Régie la société prospère, elle a reussie son coup en achetant un japonais (excusez du peu!!) , lequel japonais a été remis sur les rails en un temps record.
    Vous preferez une societe COMMERCIALE qui avance ou des REGIES QUI RECULENT ? Car ne vous y trompez pas quand une « societe d’Etat » fait des deficits : NOUS PAYONS TOUS en maintenant ARTIFICIELLEMENT une « activité-gouffre », quand elle devient une societe prospere NOUS Y GAGNONS TOUS.
    Bel exemple que celui de RENAULT

  4. La France devait se retrouvait isolée si la majorité des Français votaient NON.
    La majorité des 25 pays ne souhaitent pas remettre en cause la politique agricole commune!
    La Grande-Bretagne est plutôt isolée sur la question du rabais.
    Il ne devait pas y avoir de plan B mais, à Bruxelles, on travaille sur des « alternatives ».
    Il n’y a eu ni cataclysme ni redépart lyrique mais si on est passé à côté d’une catastrophe (!) ce qui ne nous empêche pas d’être dans une situation difficile depuis des années…

  5. A courir après la popularité (Douste-Blazy), on risque les sarcasmes. Mais ne nous y trompons pas, les clivages balladuro-chiraquiens sont toujours présents. Les séquelles de la guerre me semblent plus tenaces à ronger les âmes que celles de 70, 14 ou 39. Cela mine la politique française. Flatter ainsi Nicolas Sarkozy se comprend aussi dans lignée de 2007 et de l’investitue pour la Marie de Paris. Tout cela est finalement assez limpide.
    On aimerait voir voir en vous, Monsieur le Ministre, un homme qui se détache franchement. Qui mange la Panaf’, trop bobo et calquée sur un modèle delanoiste à mon goût, qui se démarque nettement des dérives corses -en l’espèce, votre appui à Laurent Dominati en 2004 m’avait semblé, et à tous les électeurs du XVI° Nord, d’un anachronisme incroyable- et qui tape fort sur Lellouche. Or vous faites de la lêche à Nicolas sarkozy. c’est vraiment le degré zéro de la politique.
    Lâchez-vous, Monsieur Goasguen. Vous êtes ancien rugbyman. Le rugby, contrairement au football, est un sport où l’on joue franc-jeu. Quand on se fout sur la gueule, on y va franco, et les pignes tombent. Mais à la fin du match, tout le monde se tombe dans les bras. Cessez ce petit jeu malsain. Sarko n’a pas besoin de vous. Les Français ont acquis que ce serait le prochain président de la république. Vous n’avez pas besoin de lui cirer les pompes. Madame Estrosi le fait très toute seule.

  6. J’ai pas besoin d’un cours d’éco monsieur rototo sur Renault ancien bastion du peuple en mouvement
    tel n’était pas mon propos
    CAD

  7. A propos de Jack Lang, qui parle de « miel », j’étais allé faire un tour sur son blog et j’y avais lu un propos qui m’a fait bondir.
    Sur la prime au retour à l’emploi, voici ce qu’il écrit :
    « On veut accorder une prime à ceux qui, chômeurs depuis plus d’un an, reprennent une activité : autant leur dire « sortez du bois, quittez votre confort, on vous récompensera », comme si l’on partait du principe qu’une prime doit convaincre un demandeur d’emploi d’accepter tout et n’importe quoi. »
    Je m’en suis fairt l’écho auprès de Patrick Ollier et de Patrick Devdjian, par mail, sans réponse… Je m’en doutais un peu mais je le regrette.
    Je trouve que Lang devrait s’expliquer publiquement sur de tels propos.
    Il est effarant de voir que, gloablement, il incite les français à se « planquer confortablement » au chômage, en bénéficiant des ASSEDIC !!!
    Sans compter qu’un tel propos est injurieux à l’égard de tous les chômeurs qui subissent cette inactivité !

  8. Koz, c’est bien cette idéologie mittérrandienne qui fait tant de mal à la France et aux Français. Ces gens ont inoculés dans nos esprits, et je n’échappe pas à la règle, le travail comme aliénation. Ils ont réussi là où les communistes ont échoué. Souvent, lorsque je me prends à réfléchir à ma propre destinée de catholique revenant vers le peuple de mes origines, je me dis, et je l’ai dit à ‘Haïm Korsia un jour au Consistoire, que j’avais cette impression diffuse d’agir en ultime résistant. De combattre une dernière fois la barbarie nazie. De défaire une bonne fois pour toutes les illusions anti-sémites de destruction du peuple juif. Cette Techuva, ce retour aux racines juives, cet appel profond et terrible que je vis, me portent vers le travail, vers l’effort, vers la pénibilité, vers la sueur. Je ne connais personne dans ma situation de érèmiste reclus et perclus d’angoisse qui se soit épanoui en restant chez lui à ne rien faire en attendant chaque mois la chiche manne de l’Etat. En cela, les socialistes sont coupables d’avoir perverti les esprits faibles comme le mien, déjà peu enclin au labeur de par mon histoire paternelle.
    Nous avons aujourd’hui besoin d’un Churchill qui nous parle un langage de vérité sur le travail, sur la famille, sur les valeurs qui ont fondées ce pays. Sans quoi nous laissons ce discours aux Gollnisch, Villiers, Mégret.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s