JO encore

Quand on perd un match, on ne se précipite pas sur l’arbitre pour l’engueuler, ou bien on est suspendu, c’est normal.

Les élus parisiens connaissaient le caractère de Bertrand Delanoë et l’hypertrophie de son ego. Nous savions aussi qu’il n’était pas fair play. Désormais le monde entier le saura, et ce n’est pas la meilleure image pour Paris.

Je le regrette. Et je regrette de dire à certains de mes interlocuteurs que tomber dans un délire anglophobe est tout aussi stupide que d’être xénophobe tout court.

Les Anglais se sont mieux battus. Si nous avons des griefs de corruption à leur égard il appartient à Bertrand Delanoë de les expliquer clairement et pas par sous-entendus. Dans le cas contraire il lui appartient de s’excuser auprès d’une ville de plus frappée cruellement par les terroristes.

A ceux qui s’étonnent que je parle de guerre à propos de ce qui se passe à New York, Madrid, Paris ou Londres je conseille de bien comprendre que la guerre n’est pas livrée de la même manière aux Thermopyles qu’à Marignan ou à Dien Bien Phu. Et que l’imagination des hommes pour faire la guerre est sans limite.

Le terrorisme concentré, scientifiquement organisé, fondé sur une action psychologique mondiale est probablement la forme moderne d’une guerre mondiale qui n’ose pas dire son nom.

9 réflexions sur « JO encore »

  1. Il est vrai que le spectacle que livre Bertrand Delanoe est assez navrant ! Ces caprices de cours de recreation ne feront pas oublier cet echec, en revanche ils resteront en memoire chez les membres du CIO !
    En tout cas, vu des Etats Unis ou je suis, les Francais font figure de mauvais joueurs…

  2. En tout cas, vu de France, Karl Rove, éminence grisâtre de sa Majesté Geroges W. Bush, a lui commis une forfaiture des plus graves contre son propre pays. Que les Amricains nettoient leurs écuries d’Augias, avant de venir donner des leçons à tout le monde. Ils ont mené une guerre juste, pour de mauvaises raisons, ils ont menti à la face du monde. Pourtant, j’étais l’un des rares, avec Claude Goasguen et Pierre Lellouche, à soutenir pleinement cette expédition irakienne. Il n’empêche, la démocratie américaine recèle en son sein assez de cellules cancéreuses pour pouvoir se permettre d’avoir un avis autorisé sur toutes les questions qui agitent le monde. Que Bush signe Kyoto et la CPI, on pourra discuter ensuite du sexe des anges.

  3. Cher Monsieur Goasguen, vous avez été ministre de 1993 à 1995, lors du génocide au Rwanda. Si vous ne le savez pas déjà, François-Xavier Verschave est mort d’un cancer il y a deux semaines. Cet homme s’est efforcé de lutter avec toute la force de sa conviction. L’on m’accuse ici de ne rien construire. Eh bien justement, j’aimerais savoir ce que vous compter faire, en tant qu’homme d’action, pour que désormais, l’APD aille aux populations concernées. Comment agirez-vous, concrètement, pour que ce scandale permanent de la Françafrique cesse ?
    Noir silence, La Françafrique, le plus long scandale de la république, Noir Chirac, Noir Procès, Négrophobie, autant d’ouvrages courageux d’un homme qui est mort d’avoir trop donné de lui-même pour lever le secret qui pèse sur les exactions françaises commises en Afrique. Vous qui défendez, et c’est tout à votre honneur, Israël, que ne vous voit-on plus souvent prendre le parti des Africains, battus, massacrés, pillés par les gouvernements successifs depuis De Gaulle ? Quelles sont les réponses concrètes que vous pouvez apporter face à ce qui va un jour nous exploser à la figure . Monsieur Sarkozy prône une immigration choisie. certes. Mais comment peut-il d’un côté clamer haut et fort l’immigration choisie, et de l’autre, appartenir à un gouvernement mené par un homme, Jacques Chirac, qui depuis quarante ans, soumet l’Afrique noire sous la botte d’une dictature qui ne dit pas son nom ?
    Si Verschave est mort, il reste ses écrits, et ses conférences. Certaines sont écoutables ici : http://coursapied.free.fr ou là : http://www.bibliotheque-sonore.org/afrique/ Ses propos sont terrifiants. En tant que membre éminent du gouvernement Balladur, vous ne pouviez pas ne pas savoir ce qui se tramait au Rwanda. Là-dessus aussi, Monsieur Goasguen, il vous faudra rendre des comptes avant de pouvoir prétendre à la magistrature parisienne.

  4. Marie-Jean, révise ou vérifie…Claude Goasguen a été ministre sous Juppé de mai à novembre 1995 en charge de la réforme de l’Etat. alors arrête de porter des jugements aussi graves sans vérifier.

  5. Oups, j’ai confondu avec Bernard Debré… et je commence d’ailleurs à largement réviser mes positions à son encontre. Ministre de la Coopération, il ne pouvait pas ne pas être au courant des exactions françaises au Rwanda pendant le génocide.
    La fougue du mousquetaire (nous sommes du Gers…) a parfois le douloureux inconvénient de la précipitation. Mais tout de même, il y a urgence, Monsieur Goasguen. Je ne viendrais pas ici constamment vous titiller si, quelque part, je ne souhaitais pas que vous fussiez notre champion. Mais voyez-vous, j’ai peur. Des divisions, des lâchetés, des promesses non tenues, de mon propre engagement inconditionnel et imbécile envers Jacques Chirac en 1994. Certes, chacun porte son lot d’erreurs de parcours, mais celle-là est en quelque sorte disqualificatrice… L’engagement pour un homme m’est aujourd’hui assez difficile, au regard de toutes les décéptions endurées.
    En fait, pour vous dire le fond de ma pensée, et je l’ai déjà dit à d’autres, que la connerie humaine oblige à ne pas nommer, sinon on leur tombera dessus à bras raccourcis (il y a là un journaliste d’une radio périphérique, un homme proche de la droite sociale et ô stupéfaction, un homme de Matignon dont je ne connais que le pseudo, et depuis quelques mois le prénom, sur un site consacré à la télé-réalité, et son numéro de téléphone perso au bureau… depuis aujourd’hui. Il n’y en a qu’un qui porte le prénom dont il signe ses mails que nous nous échangeons depuis quelques jours, et il se peut que ce soit celui que je pense, et ce serait donc une huile. Internet, parfois, c’est dingue, quand même. Je précise qu c’est lui qui est entré en contact avec moi ;-)) ce ne peut être que vous. Maintenant, la bataille de Paris n’est-elle pas roupie de sansonnet en regard de la politique africaine de la France ? Le conflit israélo-palestinien une palinodie de l’Histoire face au défi africain ?
    Monsieur Goasguen, je n’avais jamais compris la martyrologie. François-Xavier Verschave est mort en martyr. Le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre est de reprendre son combat, car comme il le dit lui-même, l’émancipation africaine est un jeu à sommes positives. Plus les Africains auront gagné en assurance et en indépendance d’esprit, d’opinion, de tout en fait, moins ils auront envie de quitter leur village, leurs villes, pour venir tenter leurs maigres chances en Europe. Malheureusement, je n’ai pas le talent de Verschave pour capter l’auditoire, sa passion, son engagement, sa folie de s’attaquer ainsi à si forte partie.
    Voilà. On peut me reprocher beaucoup de choses, naïveté (encore que celle de Roxane dépasse l’entendement humain, mais c’est autre chose…), fougue, emportement, mélange des genres, etc. Mais certainement pas ma sincérité. Ici, généralement, je me suis pris plus de claques qu’autres choses. Je ne recherche rien, sinon le bien commun. Je tatônne, pour tout dire. Comme un homme au seuil d’une demande en mariage, et qui doute encore. Vous voyez, rien que de très humain, là-dedans.
    Marie-Jean, alias Raphaël.

  6. Les bouteilles de Bachelot
    Roselyne Bachelot a mis deux bouteilles de champagne au frais, l’une à Angers, l’autre à Paris, «pour être sûre d’en déboucher une» là où elle sera «le jour du départ de Jacques Chirac». L’ancienne ministre de l’Ecologie de Jean-Pierre Raffarin, qui avait peu goûté son éviction du gouvernement, ne pardonne pas à Chirac le non au référendum.
    «J’en ai marre de cette monarchie socialisante avec Claude Chirac aux manettes et un Premier ministre aux ordres.» Cette petite phrase est signée Pierre Méhaignerie, député UMP d’Ille-et-Vilaine et président de la commission des Finances. Manière pour ce dernier – qui est aussi secrétaire général de l’UMP – d’exprimer sa fureur, en réunion de groupe mercredi 6 juillet, alors que le gouvernement venait de repousser un amendement qu’il soutenait, destiné à assouplir l’impôt sur la fortune dans le cadre de l’examen de la loi sur les PME. Du jamais-vu à l’Assemblée nationale! Surtout de la part de cet ancien ministre centriste au langage habituellement retenu.
    =================
    (c) Nouvel Obs’ de ce jeudi 14 juillet. C’est bien, ça, très bien. La parole se libère. Chirac est lâché par tout le monde. Quel soulagement ! Si vous avez vraiment envie de la Mairie, il vous faudra vous aussi donner le coup de descabelio.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s