Quand Nicolas est mon invité…

Photos_sarko_fevrier_2006_003 Hier était une journée particulière.

C’est toujours un grand plaisir pour moi de me rendre à une séance de dédicace d’Allô Paris bobo. J’ai eu de nouveau l’occasion de rencontrer des Parisiens qui partagent mon ambition pour Paris. C’est une vraie bouffée d’oxygène car dans les combats politiques on peut parfois perdre de vue l’objectif et se laisser emporter dans les détails insignifiants… Je suis fier de mon projet, il est le résultat de mois de réflexion, de rencontres avec des experts, de mon expérience d’élu de terrain et de mes attentes en tant que parisien. Dans ces dédicaces, j’aime rencontrer ces gens qui s’inquiètent pour l’avenir de notre capitale, et s’intéressent aux projets qui peuvent redonner à Paris son statut de ville-monde.

Je remercie Gaëtan de Salvatore personnellement, la direction de la brasserie "Le Cardinal" ainsi que tous ceux qui me sont fidèles et soutiennent mon projet pour Paris. C’est pour eux que je bats et je sais que c’est avec eux que je rallierai un à un les Parisiens quels que soient leur classe sociale, leur arrondissement, leur choix de vie, leur culture.

La dédicace d’hier était d’autant plus particulière que Nicolas Sarkozy est venu me témoigner son amitié : "Je veux te remercier du travail et des idées que tu défends au groupe UMP et je veux aussi te remercier pour l’amitié que tu me témoignes depuis si longtemps".

9 réflexions sur « Quand Nicolas est mon invité… »

  1. A en voir la sympathie et les éloges de Nicolas Sarkozy lors de son passage surprise à la dédicace de Claude Gosaguen, on peut effectivement se demander si M.Goasguen est le candidat favori du Ministre d’Etat….

  2. Est-ce bien démocratique ?
    Nicolas Sarkozy ne devrait-il pas, en arbitre objectif de la compétition à laquelle il a souhaité soumettre les candidats UMP à la Mairie de Paris, observer la plus stricte neutralité ?
    On savait que le match était truqué maintenant on découvre que l’arbitre est acheté, un comble !

  3. Après vous avoir entendu hier soir au meeting des jeunes sur la péniche, je pense en effet que vous êtes le meilleur non seulement pour battre Delanoë mais surtout pour reconstruire cette ville de Paris.
    Franchement hier soir il n’y en avait que 2 qui parlaient des dossiers avec des connaissance: c’était M Tiberi et vous-même. Alors comme je me vois pas voter pour Tiberi, logiquement je vote pour vous!

  4. Non mais ne vous énervez pas, Nicolas Sarkozy a prévu d’aller soutenir chacun des candidats. Ainsi il sera à la dédicace de Pierre Lellouche, mercredi.
    C’est dingue, c’est pire que Gala ou Public ici, le moindre geste, le moindre fait est analysé et amplifié.
    Faut arreter de voir de la fraude partout !
    C’est évident que comme tout le monde N. Sarkozy aura sa préférence, de là à ce qu’il l’a rende plublique, faut pas rêver.

  5. Je reviens sur mon premier commentaire qui n’était peut être pas très clair.
    « Claude Goasguen, le candidat favori de Nicolas Sarkozy ? » : c’est le titre d’un article que nous avons ce matin, les premiers, diffusez sur le blog communautaire et citoyen http://www.paris16info.com et que vous pouvez lire en cliquant sur notre signature.
    En rédigeant cet article nous souhaitions d’avantage mettre en lumière l’impact des blogs citoyens sur la politique que véritablement intervenir dans le débat politique des primaires.
    Monsieur Goasguen, peut-être pourrez-vous répondre lors de l’interview que vous avez acceptée de nous accorder prochainement à cette question que je me pose en rédigeant ces lignes : notre article, publié, je le rappelle, à la première heure ce matin, vous a-t-il incité à publier vous aussi, dans l’après midi un article sur le sujet ?
    Intéressante question, je pense, qui prolonge le débat de l’autre soir à l’entrepôt : les blogs citoyens ont-ils une influence sur la politique ?

  6. Que tous ceux qui se posent des questions sur les compétences de Claude Goasguen à refaire de Paris la ville phare de l’Europe
    qu’elle a toujours été, lisent son livre.
    C’est en effet le seul programme complet concret et ambitieux qui ait été réalisé depuis que Jacques Chirac n’est plus maire de Paris.
    Ce n’est pas par des passages dans des journaux people que l’on doit juger un candidat mais sur ses idées et la façon dont il compte les mettre en oeuvre.
    A ce titre, le livre de Claude Goasguen vous éclairera comme il m’a éclairé.
    Il prend du recul et nous offre un véritable projet pour Paris.
    J’ai lu son livre d’une traite, mais il a eu également l’intelligence de mettre ses 90 propositions à la fin de son livre, pour les lecteurs pressés.
    On peut bien-sûr ne pas être d’accord sur ses 90 propositions mais c’est un superbe projet, qui donne envie d’aller de l’avant, et ce, avec lui.

  7. Claude a lâché toutes ses billes dans son bouquin : c’est pas bien joué car 2 ans c’est long et il ne restera pas beaucoup de pages à la fin.
    Un peu novice dans l’art de mener une campagne ! mais c’est vrai qu’il n’est pas maire, comme Lellouche d’ailleurs. Les deux candidats les moins consensuels…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s