Communiqué de presse de Claude GOASGUEN pour la libération du soldat franco-israélien Gilad SHALIT

Photo (Small)

Claude GOASGUEN, ancien ministre, député de Paris, maire du 16e arrondissement, président du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale, se félicite de la libération effective du jeune otage franco-israélien Gilad SHALIT, détenu depuis plus de cinq ans dans des conditions atroces.

 C’est avec une immense satisfaction que Claude GOASGUEN vient d’apposer le bandeau « enfin libéré » sur le portrait de Gilad SHALIT qui orne le fronton de la mairie du 16e arrondissement de Paris.

 A cette occasion, un grand rassemblement sera organisé, ce dimanche 23 octobre à 18h30, devant la Mairie du 16ème, pour décrocher enfin le portrait du jeune homme.

 Pour la famille de Gilad SHALIT, pour tous ceux qui en France et en Israël ont lutté contre cette détention, cette libération est un grand soulagement C’est aussi un espoir de paix pour cette région du monde. 

 Rien ne saurait pourtant nous faire oublier les autres otages français détenus dans le monde.

16 réflexions sur « Communiqué de presse de Claude GOASGUEN pour la libération du soldat franco-israélien Gilad SHALIT »

  1. Bonjour Claude Goasguen,
    Pas trop vexe qu’Israel ne remercie que l’Allemagne dans les negociations, et pas la France?
    D’autre part, je suis surprise que vous souteniez un double national !!!

  2. C’est avec une infinie tristesse que j’apprends le décés de Marie Dedieu, otage française enlevée en Somalie le 1er octobre.
    Son état de santé nous faisait redouter le pire.
    Ses ravisseurs ont sûrement refusé de lui donner les médicaments qui lui avaient été envoyés.
    Le combat contre ces actes barbares ne doit connaitre aucun répit.

  3. Marie Dedieu est la quatrième otage française assassiné par ces brutes.
    Gilad Shalit est libre, laissons le à la joie de retrouver sa famille, au plan politique c’est du passé.
    Il appartient de poursuivre l’effort pour obtenir la libération des 6 autres Français encore aux mains de ces assassins.
    Nous attendons de nos élus, à savoir messieurs Goasguen, Redler et madame Hoffenberg, qui se sont beaucoup impliqués, la poursuite de leur action.

  4. Le combat pour libérer les autres otages français passe par la lutte contre l’islamisme, principal fournisseur de preneurs d’otages et autres assassins internationaux.
    Malheureusement, la libération de Gilad Shalit a remis en service un millier de ces derniers, et ce n’est pas la perméable frontière avec l’Egypte qui leur interdira de sortir de leur trou.

  5. Après avoir laissé mourir Marie Dedieu, sûrement d’une septicémie, en la privant de ses médicaments, ses ravisseurs cherchent à vendre sa dépouille, comme l’indique ce jour le ministre de la défense Gérard Longuet.
    Ces gens sont pires que des bêtes, ils ne respectent rien ni personne.
    Néanmoins, il y aura toujours de « bonnes âmes » qui chercheront à leur trouver des excuses…

  6. Suin: « Nous attendons de nos élus, à savoir messieurs Goasguen, Redler et madame Hoffenberg, qui se sont beaucoup impliqués, la poursuite de leur action. »
    Vu que vous ne vous êtes pas impliqué du tout dans la libération de Shalit, vous n’êtes pas en mesure de donner des leçons aux autres ni d’exiger d’eux ce que vous n’avez même pas daigné faire vous-mêmes.
    Toujours les mêmes arrogants donneurs de leçons, qui ne sont jamais les payeurs.

  7. Pour ma part, il ne s’agit de donner des leçons avec ou sans arrogance, il s’agit d’en recevoir une de la part de nos élus.
    Qu’il montrent que leur humanisme…en est un … c’est à dire ni à sens unique, ni utilitaire, ni cynique.
    Je recevrai cette leçon bien volontiers…encore faut-il qu’elle me soit administrée.
    Encore que l’opinion de ma petite personne ne soit que le reflet de ce que j’entends dans l’arrondissement.
    Kutner..qu’en savez vous ?

  8. La mairie du 16ème est la seule mairie à avoir maintenu La photo de Gilad SHALIT sur son fronton depuis le 8 octobre 2008. Un exploit à comparer avec d’autres mairies de Paris ou d’ailleurs.
    Merci Monsieur le Maire, vous sauvez l’honneur de la France.
    Ce jeune homme épuisé souligne la barbarie de ses géoliers qui révèlent avec le sourire et « à la face du monde » qu’un palestinien vaut mille fois moins que ce jeune Israëlien.
    Ces idiots ne se rendent même pas compte qu’ils n’ont pas d’honneur.

  9. Un homme est un homme Valhante.
    Gilad Shalit comme les autres, les Palestiniens libérés par Israel pareillement.
    Le reste est affaire de négociations, avec de part et d’autre des calculs politiques évidents.
    Ce qu’ils sont et ce qu’ils on fait ou pas, n’est pas le problème de la France.
    Il faut en revenir au Droit et en même temps ne pas être dupe des manoeuvres dont Gilad Shalit a fait l’objet.
    Monsieur Shalit est légalement Français parce qu’il est né Français.
    Le fait que ce soit un de ses grands parents qui ait transmis la nationalité, que son père s’exprime mieux en anglais qu’en français, que Shalit lui même, selon son avocat en France, ne parle pas un mot de français et ne se sente en rien concerné par notre vie nationale n’a pas à être pris en compte.
    Le fait qu’il serve dans une armée étrangère, ne nous regarde pas.
    Pas plus que le fait que des Israéliens servent dans la Légion Etrangère ne regarde Israel.
    Shalit est Français et à ce titre il doit bénéficier de l’aide et du soutien des autorités françaises.
    C’est sa qualité de Citoyen Français, et elle seule, qui légitime la présence de sa photo sur la façade de la Mairie du seizième.
    Maintenant il ne faut pas être dupe d’un certain nombre de petites manipulations de l’opinion auxquelles se sont livrés entre autres messieurs Goasguen, Redler et madame Hoffenberg.
    Maintenant que Shalit est libre, on peut le dire clairement.
    Non, Shalit n’était pas un otage, il était militaire, il s’est fait coincer dans une opération de guerre, comme s’est arrivé à des millions de soldats.
    Expliquer comme le faisait Claude Goasguen, qu’il faisait son service militaire et donc que c’était un otage comme a pu l’être Ingrid Bettencourt et les autres otages Français est un sophisme et une tartuferie.
    D’ailleurs il serait intéressant de savoir si les camarades de Shalit tués au cours de cette opération sont considérés en Israel même comme « tombés au Champs d’honneur » ou comme victime d’un assassinat crapuleux.
    Si Shalit était un otage, Salah Hamouri, « condamné » pour tentative d’assassinat, par un « tribunal » militaire israélien en est un autre…
    Nicolas Sarkozy a raison de demander la libération de demander la libération d’Hamouri : la nationalité française ne se partage pas, le droit et la logique non plus.
    Quant à ceux qui se sont constitué, en France, comme les « défenseurs » de Gilad Shalit la sincérité de leur engagement va être rapide à apprécier:
    Il y a sept autres otages Français dans le monde, (des vrais ceux-là), dans le monde.
    1) Où messieurs Goasguen, Redler et madame Hoffenberg continuent leur action pour obtenir leur libération de la part de leurs ravisseurs et on est en présence d’Humanistes sincères, parfaitement respectables dans leurs engagements.
    2) Où ils l’interrompent après la libération de Gilad Shalit et on est en présence de mouches du coche, de politicards communautaristes, d’adversaires de la Laïcité et de jocrisses.
    Les électeurs du seizième observent et apprécient.

  10. vraiment content qu’il soit liberé …
    maintenant notre maire pourra s’occuper de son arrondissement et de ces problemes , insecurité , travail , logement , propreté des rues …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s