Compte rendu intégral de la 2ème séance du mardi 29 janvier 2013 à l’Assemblée nationale sur la réforme du « mariage pour tous »

Echanges vifs entre la garde des sceaux et Claude Goasguen qui ne désarme pas contre la manie socialiste de vouloir passer en force sur tout

Cg assemblee nationale 2

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Le mariage est une institution conservatrice, disais-je, au sens où cette institution témoigne d’un ordre passé. (« Oh ! » sur les bancs du groupe UMP.)

M. Claude Goasguen. C’est absurde !

Plusieurs députés du groupe UMP. C’est insultant !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Il n’y a rien d’insultant dans une société à conserver…

M. Claude Goasguen. Alors dites qu’il s’agit d’une institution conservatoire, et pas conservatrice !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Non, monsieur Goasguen : si elle était conservatoire, elle serait figée. Elle n’est pas conservatoire, mais bien conservatrice, au sens où elle témoigne d’un temps passé, et surtout de l’évolution de son temps. Elle est objectivement conservatrice, et vous voulez en faire une institution doctrinairement conservatrice, (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC – Exclamations sur les bancs du groupe UMP) au sens où vous vous agrippez à un ordre que vous croyez immuable.

M. Claude Goasguen. Si c’était vrai, pourquoi le réclamerait-on ?

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Le mariage a traversé des périodes différentes.

M. Jacques Myard. Mais il a toujours été hétérosexuel !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Je vous rappelle que l’article 213 du code civil disposait que le mari doit protection à sa femme et la femme obéissance à son mari, et qu’il a fallu attendre le Front populaire pour que soit supprimé, en 1938, le devoir d’obéissance de la femme à son mari. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste et GDR.)

Mme Claude Greff. Et les enfants ?

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Que vous souhaitiez conserver cet aspect du mariage, c’est votre liberté.

M. Claude Goasguen. Mais non !

M. Philippe Gosselin. C’est de la provocation !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Nous disons, pour notre part, que le mariage est une institution qui porte l’empreinte des évolutions de la société. Et c’est cette évolution que nous poursuivons en continuant le processus de laïcisation du mariage. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC et écologiste.)

Monsieur Guaino, vous dites par ailleurs qu’il suffirait de reconnaître que les couples de même sexe ont les mêmes droits successoraux…

M. Claude Goasguen. Il y a le PACS !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. C’est leur faire injure que de croire que leur revendication est matérielle, et nous répondons très clairement que c’est bien l’institution du mariage, avec toute sa charge symbolique, que nous ouvrons aux couples homosexuels. Il ne s’agit pas de leur accorder quelques avantages : nous disons que l’institution du mariage n’appartient pas à une catégorie de citoyens. Cette institution est républicaine et nous l’ouvrons aux couples homosexuels.

2 réflexions sur « Compte rendu intégral de la 2ème séance du mardi 29 janvier 2013 à l’Assemblée nationale sur la réforme du « mariage pour tous » »

  1. Cher Christophe,
    Un échange vif ne se résume pas qu’à des quolibets et les deux ne sont pas forcément incompatibles : on peut très bien faire un cour magistral avec emphase.
    Enfin, je vous assure qu’on se rend mieux compte de la vivacité de l’échange en direct de l’hémicycle qu’en lisant les mots reconstitués sur le papier.
    Amicalement,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s