Attentat à Charlie Hebdo : un acte de guerre terroriste

charlie

Au-delà de l’émotion considérable que ces lâches assassinats imposent et en partageant en priorité la peine de tous ceux qui ont été directement touchés et les proches des journalistes et des policiers abattus, il faut bien voir que cet acte n’est probablement pas un acte de loup solitaire mais un acte minutieusement organisé par des hommes entrainés.

Il s’agit en réalité d’un acte de guerre terroriste comparable dans sa signification et sa symbolique aux plus graves attentats qui ont été perpétrés contre certaines nations occidentales.

  Il s’agit en réalité de frapper la France dans son expression de liberté, il s’agit de frapper la République dans ce qu’elle a de plus libre.

Comme l’a très bien dit le Président Sarkozy, nous serons au côté du gouvernement pour prendre toutes les mesures nécessaires pour répondre à ce crime contre la France.

La guerre contre le terrorisme risque pour longtemps de rester une de nos priorités, il faudra donner à ceux qui la combattent les moyens juridiques et matériels qui seront nécessaires.

Nous y sommes prêts et c’est dans cet esprit que nous avions proposé la création, qui a été acceptée, d’une commission d’enquête sur les activités terroristes.

L’unité nationale doit se manifester dans la détermination à combattre.

Nous sommes tous aujourd’hui, quelles que soient nos opinions, des journalistes de Charlie Hebdo.

Claude GOASGUEN

Vice-président de la

 commission d’enquête parlementaire sur la surveillance des filières et des individus djihadistes

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s