CP de Claude Goasguen en réaction à Mme Hidalgo qui, désavouée par le Conseil de Paris, appelle au secours le Premier Ministre

Serres-d-Auteuil-033

En décidant d’une manière précipitée, d’accorder les permis de construire d’extension du Stade Roland Garros, le Premier Ministre fait le choix d’imposer aux parisiens par la voie prétorienne, une décision qu’avaient refusée à la majorité les conseillers de Paris le jeudi 28 mai 2015. En refusant de consulter la commission des sites telle que le souhaitait le Conseil de Paris, Madame Hidalgo s’est soumise aux ordres du gouvernement contre l’avis de la majorité des élus du Conseil. Cette attitude, qui rappelle les grandes heures d’un Paris du passé, à la botte du Préfet, déconsidère la municipalité parisienne en faisant d’elle un agent exécutif du gouvernement. On est bien loin de la démocratie participative ou de la défense de l’environnement dont semblait se targuer Madame Hidalgo. Les parisiens doivent savoir qu’ils ont désormais une municipalité qui n’est qu’un agent électoral du PS. Par ce comportement, Madame Hidalgo n’honore pas sa fonction de Maire de Paris oubliant qu’elle doit représenter la démocratie parisienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s