Le Conseil de Paris condamne enfin le mouvement BDS

CG conseil de Paris 2

Le Conseil de Paris a adopté le vœu du groupe « Les Républicains » condamnant le mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions), mouvement qui prônait le boycott des produits israéliens.
Nous nous félicitions qu’un vœu identique présenté par le PS et revenant sur sa position au Conseil de Paris de septembre dernier ait été également adopté.
Ainsi, une large majorité s’est enfin décidé en faveur de la condamnation du BDS.

Retrouvez mon intervention :

Claude GOASGUEN, maire du 16e arrondissement. – Merci, Madame la Maire.

Monsieur KLUGMAN, les yeux dans les yeux, je vous absous, je vous donne ma bénédiction d’avoir changé d’avis depuis le mois de septembre ! A tout péché, miséricorde ! Vous voyez, c’est un chrétien qui parle. Vous vous êtes trompé au mois de septembre, vous vous êtes totalement trompé, vous en revenez, tant mieux.

Je voudrais dire simplement maintenant que le problème qui reste, c’est l’application des textes. Et c’est vrai que, quel que soit l’arrêt de la chambre criminelle, quelles que soient les circulaires diverses qui ont été envoyées par les gardes des Sceaux successifs, Mme ALLIOT-MARIE et M. MERCIER, en réalité, l’application ne suit pas.

Ce n’est pas seulement le cas de la France. Aujourd’hui, en Grande-Bretagne, il est vrai que le système n’est pas le même, en Grande-Bretagne, on vote une loi spécifique BDS anti-israélien.

OBAMA, hier – là encore le système juridique n’est pas tout à fait le même – a déclaré qu’il fallait faire une loi spécifique sur le BDS anti-israélien. Cela veut dire qu’en réalité, malgré les textes pénaux et les textes législatifs, continue à se développer une campagne insidieuse dans les universités, dans les foyers culturels, dans les écoles un peu partout, qui se couvre en général de l’activité citoyenne.

Eh bien, je crois qu’il faut maintenant aller un peu plus loin. C’est la raison pour laquelle, dans le texte que nous avons soumis, il y a simplement un paragraphe. Il n’est pas essentiel mais je voulais le rappeler ici, c’est presque une affaire gouvernementale. Je voulais rappeler qu’il faut maintenant faire respecter la légalité. .

Alors faudra-t-il faire, nous aussi, une loi sur le BDS ? Est-ce qu’il faudra dissoudre le BDS ? C’est une question qu’il faut poser. Je demande simplement, et je constate que finalement nous avons été entendus, que la Ville de Paris fasse exécuter, dans la mesure où elle le peut, dans les universités, dans les collèges et dans les écoles, des directives qui ont pour but de favoriser la paix dans cette région du monde, et la sauvegarde d’Israël.

Merci en tout cas de votre revirement, Monsieur KLUGMAN.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s