Echos du Conseil de Paris : Ringards, sectaires et socialistes

hidalgo

Jusqu’où ira la médiocrité du Conseil de Paris dirigé par Mme Anne Hidalgo ? Devons-nous subir encore pendant de longues années ces longs débats d’autosatisfaction et ces litanies de mensonges couverts par des médias complaisants.

Que deviendra notre Capitale gérée par autant d’incompétences et de fatuités ?

Les socialo-communistes ont peur de perdre les élections de 2017 et ils en profitent tant à l’Assemblée nationale qu’au Conseil de Paris pour multiplier les coups d’État avec l’arme du 49.3.

L’opposition municipale et nationale n’existent pas ; l’intérêt général non plus.

Il convient de remplir la besace socialo-communiste avant qu’il ne soit trop tard, trois débats au Conseil de Paris en sont l’illustration parfaite :

  1. Le Plan local d’urbanisme : du logement social partout notamment dans le 16e arrondissement particulièrement choyé par les sycophantes de la municipalité dont on croit bien que la haine de notre arrondissement les porte à des degrés qu’ils n’arrivent plus à réprimer.

Il est des moments où l’on se croirait au sein des conseils des soviets dans la période qu’ils chérissent ou dans un conseil municipal quelque part en Seine Saint-Denis dans les années 1960. Pour le 16e arrondissement ce sera 24 réserves disséminées dans l’arrondissement à 100% de logement social, mais sans aucun équipement de proximité (crèches ou écoles) que la Ville considère comme superflu. Un nouveau statut de Paris pour 2017 devient indispensable.

  1. La restauration scolaire : les caisses des écoles des arrondissements s’occupant de la restauration scolaire, pourtant établissements publics placés sous l’autorité du maire d’arrondissement, sont désormais supprimées au profit d’un établissement public parisien, uniforme, sous la direction exclusive de Mme Hidalgo et de la municipalité parisienne.
  1. BREXIT : Les expatriés français de Londres ne sont pas les bienvenus. Il n’est pas question pour la municipalité de faire un geste en leur faveur préférant laisser le bénéfice économique à la place financière de Francfort ou Dublin. La majorité municipale n’hésitant pas à rappeler que la vraie solidarité devrait s’exercer au profit des migrants.

Je souhaite in fine noter que tous nos amendements ont été repoussés au Conseil de Paris par les élus socialistes qui avaient pourtant voté ces mêmes amendements dans le 16e arrondissement : je vous disais, ringards, sectaires et socialistes !

Bonnes vacances !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s