Le Conseil du 16e arrondissement a voté un vœu réclamant la sécurisation du centre d’hébergement du Bois de Boulogne

dsc_0003

CONSEIL DU 16e ARRONDISSEMENT DE PARIS
Séance du 24 octobre 2016

 

VŒU

Relatif au Centre d’Hébergement du Bois de Boulogne

 

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment l’article L2511-13 ;

Vu le règlement intérieur du Conseil du 16e arrondissement ;

Considérant la décision prise par la mairie de Paris, sans concertation avec les élus du 16e arrondissement, de construire dans le Bois de Boulogne, allée des Fortifications, un centre d’hébergement d’urgence destiné, variablement selon les supports de communication de la ville, à l’accueil des sans abris, des migrants, des SDF ou des réfugiés ;

Considérant que le Préfet de Région Ile-de-France a indiqué devant les associations de riverains qu’il ne s’agissait pas d’un Centre d’Hébergement d’Urgence, mais d’un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, qui n’est pas destiné au même public ;

Considérant en tout état de cause que le site choisi par la mairie de Paris pour cet hébergement de 200 personnes, non seulement n’est pas autorisé au regard de la réglementation encadrant le « site classé du Bois de Boulogne », mais n’est pas non plus adapté à une politique d’insertion des personnes accueillies, du fait de son éloignement de la zone urbaine et de toute activité sociale ;

Considérant qu’un début d’incendie survenu le 17 octobre à 5h du matin, déclaré au commissariat 3h30 plus tard, a mis en lumière les défaillances du site en terme de protection, de sécurité et d’encadrement, renforçant les légitimes préoccupations des riverains ;

Considérant qu’aucune information n’est clairement communiquée au maire du 16e arrondissement non seulement quant aux mesures de garanties qui doivent être mises en œuvres préalablement à l’ouverture de ce centre, en terme de sécurité, d’encadrement et d’accompagnement social, ni quant au public accueilli (nombre et âge des enfants, besoins de scolarisation…) ;

Considérant finalement que le plus grand flou demeure quant aux personnes pour lesquelles ce centre est destiné, quant aux moyens de sécurité mis en œuvre, quant aux processus d’intégration et de socialisation prévus ;

Sur proposition de Claude GOASGUEN, Député-Maire du 16e arrondissement,

 Le Conseil du 16e arrondissement de Paris émet le vœu :

« Que préalablement à l’ouverture du centre d’hébergement du Bois de Boulogne des aménagements soient effectués pour garantir la sécurité du centre et de ses abords, en particulier avec l’installation d’un système de vidéo-protection, et que des explications précises et complètes soient officiellement adressées au maire du 16e arrondissement indiquant le processus de désignation des personnes accueillies, la durée de leur séjour et les moyens investis pour leur intégration sociale ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s