Piétonisation de Paris, pollution, hausse du tarif du stationnement…retrouvez les échos du Conseil de Paris du mois de janvier

conseil_de_paris

L’utopie de madame Hidalgo

Le 1er Conseil de Paris de cette année restera dans les annales : on y excelle dans le registre de la démagogie … S’il n’y avait pas de problèmes de propreté, d’emplois, de développement économique, d’enjeux touristiques, de circulation et de transport, de places d’accueil dans les crèches, …. Ce serait risible… Il serait temps que madame Hidalgo prenne conscience des réelles priorités des parisiens. On en est loin.

Florilège :

Madame Hidalgo marche sur la tête !

Il y a des priorités qui ne peuvent pas attendre : Le débat prioritaire que la Maire de Paris a présenté lors de ce 1er Conseil de 2017 est un plan ‘’Stratégie Paris Piéton’’. De quoi parle-t-on ? Cinq objectifs sont avancés : ‘’faciliter les continuités piétonnes et de nouveaux partages de la voirie’’ ; « favoriser la diversité des usages de la rue » ; « élever les standards de confort des espaces publics » ; et les 2 meilleurs pour la fin : « repenser l’orientation des piétons  » ! ; « conforter la culture piétonne de Paris » !!

Ne pourrait –elle pas commencer par nettoyer les trottoirs, devenus de véritables dépotoirs, voire dans certains quartiers des décharges inacceptables dans une capitale riche de 9,5 milliards d’euros ? ?

2eme priorité de ce Conseil pour Madame Hidalgo : l’agriculture urbaine

Durant près de 3 heures, le Conseil de Paris a discuté de l’ambition majeure pour Paris d’atteindre 30 hectares d’agriculture urbaine. La Ville veut mobiliser jardiniers, paysagistes, agriculteurs, entrepreneurs, start-up, acteurs de l’économie sociale et solidaire, architectes dans le cadre d’un appel à projets… Tous les moyens sont déployés… mais à aucun moment l’exécutif n’a annoncé le coût pour le contribuable de cette idée de transformer la Ville en campagne. A titre éphémère, la Ville organisera sur l’avenue Foch (du 5 au 7 juin) une manifestation de grande ampleur mettant l’agriculture à l’honneur.

3eme communication de Mme Hidalgo : ‘’ Paris championne du climat’’

Pour paraphraser Audiard , «  les socialistes ça ose tout, c’est même  à ca qu’on les reconnait » ! A peine sortie d’une phase de pollution sans précédant, de plus de 2 mois, due en particulier à la stupide fermeture des voies sur berge rejetant la circulation sur les quais hauts et sur les autres artères de la capitale, provoquant des embouteillages insoutenables sous les fenêtres des parisiens , devant les terrasses des restaurants, le long des étales des commerçants, Madame Hidalgo ose annoncer que «  Paris est la championne du climat » ! « quand les bornes sont dépassées, il n’y plus de limite »

Municipalisation du stationnement payant : un impôt supplémentaire

Madame Hidalgo a fait voter par sa majorité socialo-vert-communiste la mise en place d’une nouvelle grille tarifaire du stationnement. Le non paiement n’est plus considéré comme une contravention pénale mais comme le non paiement d’une redevance municipale d’occupation du domaine public. Il s’agit en réalité d’une énième augmentation déguisée des impôts, d’autant plus injuste que la Mairie de Paris est incapable de proposer une véritable politique de l’offre de stationnement en sous-sol ou aux portes de Paris. Cette politique  s’apparente à un véritable harcèlement d’usagers captifs : les automobilistes face à l’absence d’alternatives crédibles.

Dans les faits, à partir du 1er janvier 2018, l’amende passera de 17 à 35 euros pour le 16e et les arrondissements périphériques, et à 50 euros pour les arrondissements du centre Paris.

 Vœu relatif à la surveillance des « points écoles » du 16

Céline Boulay-Esperonnier a défendu un vœu du Conseil du 16e arrondissement , demandant  à la Maire de Paris de mettre en œuvre sans délai les mesures nécessaires pour garantir la surveillance aux heures d’entrée et de sortie des classes des 19 « points écoles » permettant aux élèves de traverser les passages piétons de manière sécurisée. En effet depuis la rentrée de septembre, et la gestion par la Mairie de Paris de ces points sécurisés (jusque la surveillés par la Préfecture de Police) la moitié de ces « points écoles » ne font plus l’objet de surveillance.

A l’unanimité, le Conseil de Paris a donné un avis favorable à cette légitime demande. L’adjointe au Maire de Paris chargée de la sécurité s’est engagée dans les meilleurs délais à combler par le biais de recrutement les points qui ne sont pas protégés.

 

Gestion des ressources humaines des établissements de la petite enfance

Se basant sur le rapport d’activité 2016 de l’Inspection générale de la Ville de Paris, Béatrice Lecouturier a attiré l’attention de la municipalité parisienne sur la gestion des ressources humaines dans les établissements de la petite enfance. Relevant les appels répétés à la grève depuis 2014, ou encore le taux d’absentéisme des auxiliaires de la petite enfance (16,49%) qui dépasse de loin celui des structures associatives privées, Béatrice Lecouturier a demandé à la Ville de Paris de s’inspirer des méthodes managériales des ces structures associatives.

De plus Madame Lecouturier a souligné l’observation de l’IG qui portera une attention toute particulière quant à une répartition équitable des nouvelles places en crèches sur l’ensemble du territoire parisien. Rappelons que le 16e ne dispose que de 739 places de crèches municipales, et que 2800 demandes restent en attente.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s