Les supercheries d’  »En Marche » 3

Est-il encore nécessaire de parler de Monsieur Richard Ferrand  et de son discours haut en couleur sur la moralisation de la vie politique. Comme si soudain,  les magistrats du parquet de Brest avait été frappés  d’une maladie du sommeil et inversement proportionnel à l’agitation frénétique  qui avait  saisi les magistrats du parquet national financer à l’égard du candidat Fillon.

Chacun pourra juger de la crédibilité de la République en marche.

Sur ce sujet comme sur d’autres,  un très bon article ce matin du Figaro signé de Paul-Henri du Limbert sous le titre ‘’un scrutin paradoxal ‘’dont je recommande la lecture, précise que lorsque que l’on examine le cv des candidats en marche on constate qu’une immense majorité vient de la gauche, ce que vous pouvez vérifier sur Wikipedia ou Google.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s