Renouvellement parisien au Sénat (8)

Décidément notre parti « Les Républicains » ne sait plus quoi faire pour subsister.

Notre parti a en effet été battu, vaincu, humilié, et parait sans ressort en face du gouvernement actuel. Le voilà qui reprend les mauvaises habitudes du passé par des querelles de personnes sans analyse politique, chacun au fond voulant conserver sa place.

« Gloire aux anciens qui veulent rester et qui n’ont rien compris sauf qu’il ne fallait surtout ne pas partir ».

Les bonzes veulent soutenir le « novateur » Pierre Charon à Paris, comme vous le savez absent du Sénat jusqu’à présent.

Un novateur qui a commencé sa carrière politique en 1974 avec Jacques Chaban-Delmas, qui a servi tous les notables et Présidents de la République sans exception depuis Balladur, Chirac (qui l’a viré), Sarkozy, Fillon, qui a donc « bouffé » à tous les râteliers (j’insiste sur le mot « bouffé ») et c’est donc ce même Pierre Charon qui deviendrait la base de la reconquête de Paris. On croit rêver.

Que j’aime les conseils de ceux qui sont restés dans les dorures de leurs municipalités ou de leurs régions, et qui contrairement  à certains, dont je suis, ont refusé de se confronter à un scrutin législatif devant le peuple, délicat et douloureux. Que j’aime aussi que ceux qui ont été battu et qui restent dans des postes importants du parti nous donnent des conseils !

Chers grands électeurs je vous le dis nettement, il faut donner un avertissement à Paris et sanctionner les pratiques de copinage qui continuent à déshonorer notre formation.

Et je vous le dis encore plus nettement, qu’en cas d’élection de Pierre Charon au Sénat, c’est l’unité du groupe au Conseil de Paris qui volera en éclat.

Ainsi, l’éventuelle élection de Pierre Charon (peu probable) sera le plus sur élément de division des Républicains à Paris.

Le retentissement politique de sa défaite (comme de sa victoire peu probable je répète) sera donc un élément de poids pour la restructuration de notre formation politique et de son unité et je sais que vous êtes comme moi, favorable à en finir avec les mauvaises habitudes du passé.

Je vous le dis, ce ne sont pas de vains mots, il est temps de réagir et de nettoyer les écuries d’Augias.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s