Entretien avec Pierre Moscovici, commissaire européen, dans le cadre de la commission des Affaires Étrangères

Au cours de cet entretien j’ai pu évoquer les problèmes qu’allaient susciter la baisse fiscale que le Président Trump vient de décider aux États-Unis  et demander quelles seront les conséquences pour l’Europe de cette chute de l’impôt.
Le risque est en effet, de voir beaucoup d’investissements qui s’étaient réfugiés en Europe repartir vers les États-Unis.
Les réponses du commissaire européen ne m’ont que moyennement satisfait. En effet, l’Europe semble se limiter à un examen général des conséquences macro-économiques de la décision du Président Trump, sans pour autant s’engager dans des procédures de baisses fiscales européennes qui pourraient contrer d’autant la décision américaine.
J’ai souvent défendu cette idée que la meilleure lutte à mener contre les paradis fiscaux reposait sur la baisse des impôts et pas seulement sur la taxation à la fraude fiscale.
Hélas, mon discours libéral semble toujours assez peu entendu par la technocratie franco-européenne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s