Le débat sur la Syrie

Après les incidents graves et les soupçons d’utilisation d’armes chimiques, la situation se tend une fois de plus au Moyen-Orient.  Malgré tous les efforts de conciliation, la Russie a opposé un véto à toute enquête.

Néanmoins nous devons nous rappeler de certains éléments qui incitent à la prudence. J’ai eu l’occasion de travailler avec Jacques Chirac lors de la question des armements nucléaires de Saddam Hussein qui se sont avérés être un montage des services secrets américains.

J’ai en mémoire aussi la pantalonnade du Président Hollande menaçant Damas de bombardements immédiats pour revenir dès le lendemain sur sa position avec la reculade du Président des États-Unis.

Est-il acceptable que la France participe ainsi en première ligne à un affrontement hypothétique ? Sachant que dans les semaines qui viennent un affrontement sur le traité de Vienne va opposer les États-Unis et l’Iran, poussant probablement Israël à une intervention militaire.

J’ai de plus en plus le sentiment que nous allons vers des affrontements violents dans les mois qui viennent dans cette région.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s