Les réalités de la société civile des députés en marche

La discussion sur LCP, que j’ai eu hier avec Madame Rossi que j’ai irrité en accusant d’avoir des « amitiés politiques », (sans copinage bien entendu car la dame est sensible à ce sujet) m’a poussé à réfléchir sur la réalité des députés en marche présent à l’Assemblée Nationale. J’en présenterai d’ici peu un organigramme précis.

Sous couvert de société civile et de nouveauté, il est incontestable que certains députés élus En Marche étaient des néophytes bénéficiant des chutes de l’opposition. Il faudra voir d’ailleurs si ces situations exceptionnelles vont perturber. Mais qu’on ne s’y trompe pas, la direction parlementaire et partisane d’En Marche est dans les mains de militants politiques qui ont souvent une grande expérience à gauche et qui on basculer en temps utile vers le candidat Macron. La direction parlementaire est donc assurée, non pas par la société civile, mais par des militants socialistes à peine repentis, auquel s’ajoute quelques transfuges très minoritaires des partis de droite. Cette forte présence d’anciens socialistes, au sein du groupe parlementaire, explique sans doute les tensions qui commencent à apparaitre à l’égard d’un gouvernement qu’ils jugent trop droitier. Les français se laisseront-ils abusés longtemps par cette mascarade qui se targe de toutes les vertus ? A suivre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s