Commission des Affaires Étrangères : rapport sur le tourisme

Au cours de la séance du 3 octobre 2018 j’ai pu intervenir sur les carences du tourisme international à Paris.

L’impact quantitatif de Paris ne doit pas cacher la nécessaire amélioration qualitative du tourisme parisien international :

– faiblesse des infrastructures de prestige (notamment autour de la Tour Eiffel et de Notre Dame de Paris) qui sont loin de rapporter financièrement les effets pourtant faciles à réaliser. La Mairie de Paris s’enfonce dans une gestion strictement publique et artisanale au lieu d’engager des travaux d’accompagnement de prestige.

– Plus généralement, le tourisme francais souffre de la trop grande place accordée aux collectivités publiques et à l’état. Nous sommes dans sur un sytème qui a du mal à se dégager du tourisme social sans doute nécessaire mais qui ne peut être exclusif.

– Paris manque d’hôtels de prestige.

– Nous négligeons la rentabilité financière que peut nous apporter le tourisme international.

– Trop d’interventions publiques pas assez d’investissements privés prestigieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s