Réflexions amères pour 2019

Le gouvernement multiplie les erreurs voire quelque fois les provocations plus ou moins volontaires. Depuis plusieurs semaines, la situation dans notre pays s’aggrave. Même si nous sommes tous attachés profondément au maintien de l’ordre public nécessaire, nous ne pouvons que nous poser des questions sur les mois à venir avec inquiétude et amertume car le gâchis est grand.

Le « grand » débat qui s’ouvre apportera-t-il des solutions ? Je ne le crois pas.

Pendant plusieurs mois, les Français seront tentés, pour ceux qui participent, de faire des propositions multiples dont on sait dès le départ qu’elles ne seront pas entendues pour la plupart par un gouvernement et un Président de la République qui ne cessent de répéter leur obstination à ne pas changer de cap, voire même refusant de traiter des sujets aussi importants que la question migratoire.

Quelles seront les conséquences de la déception plus que probable dans notre République qui est de plus en plus monarchisée ? C’est au Président de la République, et à lui seul, qu’il appartiendrait ainsi de choisir ce que le peuple lui soumet. Mais le Président est seul. Il n’y a plus en effet, depuis la réforme du quinquennat et l’automaticité des élections législatives qui suivent l’élection du Président, d’Assemblée nationale susceptible de faire écran entre le Président-roi et le peuple. Il n’y a plus non plus de corps intermédiaires depuis la crise des syndicats et le déception des communes.

Force est de constater que nous nous orientons vers une crise probablement majeure de nos institutions mettant face à face un Président seul et un peuple qui souhaite, souvent avec violence, qu’on l’entende.

Les classes moyennes seront les victimes désignées des aménagements à venir, programmés par Bercy. Les classes moyennes supérieures notamment peuvent s’apprêter à en être les futures victimes fiscales.

Décidément, les leçons de l’histoire de France ne servent à rien. On oublie 1789 et 1848 et la révolte d’un pays contre la monarchie administrative qui déjà gouvernait la France. On devrait apprendre davantage l’histoire de France à l’ENA.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s