Grand Débat national : seuls 1% des Français s’étaient exprimés, le parlementaire imagine mal comment la crise pourrait prendre fin: C’est une crise profonde, celle d’un pays trop administré, étouffé par la dépense publique. La seule solution normale serait une dissolution de l’Assemblée nationale. Mais elle ne se fera pas parce qu’En marche! n’a pas envie de perdre ses députés qui, s’ils sont arrivés là par hasard, ont envie d’y rester.

amp.lefigaro.fr/politique/2019/04/01/01002-20190401ARTFIG00060-claude-goasguen-il-faut-une-dissolution-de-l-assemblee-nationale.php

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s