Archives pour la catégorie A l’Assemblée nationale

Entretien avec l’envoyé spécial de l’ONU chargé de la Syrie

Nous avons auditionné hier à huit clos Monsieur Staffan de Mistura, envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, qui nous a exposé les conditions difficiles d’un accord diplomatique sur la stabilisation de la Syrie entre les russes, les iraniens, les américains et les turques. La reconstruction de la Syrie sera difficile et prendra du temps. La France est assez marginalisée dans ce débat. Faut-il d’ailleurs maintenir une Syrie identique à celle tracée arbitrairement par les français et les anglais au début du 20e siècle ? L’émergence de la question kurde ne va pas faciliter la paix et l’envoyé spécial de l’ONU a bien précisé que si la prise de Rakka signifiait l’effondrement militaire de Daesh, les conditions générales de mise en place d’un nouveau régime syrien pourraient parfaitement conduire à de nouveaux affrontements et à une résurgence du terrorisme islamiste.

 

Aide Médicale de l’État, toujours sans solution…

Devant la Commission des Affaires Étrangères hier, j’ai évoqué une fois encore les manipulations qui concernent les chiffres de l’AME (Aide Médicale de l’État pour les immigrés clandestins). Le gouvernement publie dans la loi de finances un budget d’1 milliard d’euros,budget déjà dépassé l’an dernier. Les diverses manipulations financières permettent aujourd’hui sans doute, de situer plus probablement  l’AME autour des 1.5 milliards d’euros. Depuis plusieurs années pour des raisons de petites politiques les gouvernements successifs se refusent à dire la vérité sur ce sujet au combien dramatique. Affaire à suivre et je n’entends pas céder à ce système!

Traité entre la Jordanie et la France sur le statut des forces militaires

J’ai rapporté aujourd’hui, devant la Commission des affaires Étrangères de l’Assemblée Nationale, l’accord passé entre la France et la Jordanie sur le statut des forces françaises basées dans le Royaume hachémite. Cet accord a été voté à l’unanimité par la commission et sera ratifié pour permettre de conforter nos troupes françaises, implantées sur notre base en Jordanie, dans la lutte contre Daesh et les terroristes.

Retrouvez ma question au Ministre de l’Economie et des Finances

CG debat nationalité 9 fev

J’alerte le Ministre de l’Economie et des Finances sur les abus commis par les banques en matière de frais bancaires.

M. le ministre de nombreuses personnes se plaignent des taxes qui sont levées par les banques, et en particulier par les banques françaises, comme récapitulatif annuel des frais bancaires. L’accumulation des cotisations et commissions diverses, prélevées sur chaque compte bancaire, paraissent pour beaucoup exorbitantes. Beaucoup de personnes ne trouvant aucune justification valable à ces attributions, toujours plus nombreuses.

Pouvez-vous, M. le ministre, donner des explications, devant ce genre d’attitude assez incompréhensible de la part des banques qui, disposant de l’argent d’individus et dont ils ont la maîtrise de leur utilisation, n’hésitent pas à comptabiliser sous forme de taxes leurs services qui pourtant sont inhérents à l’activité bancaires ?

 

Audition de M. François-Xavier Deniau, Ambassadeur chargé du suivi de la conférence sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient

audition-de-m-francois-xavier-deniau-ambassadeur-charge-du-suivi-de-la-conference-sur-les-victimes-de-violences-ethniques-et-religieuses-au-moyen-orient-22-fevrier-2017

Dans le cadre du groupe d’études sur les Chrétiens d’Orient dont je suis membre, nous avons auditionné M. François-Xavier Deniau, Ambassadeur chargé du suivi de la conférence sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient.

 

 

Retrouvez ma question à la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

Goasguen Assemblée Nationale

J’interroge la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé sur les contrôles opérés à l’égard des aides à domicile.

Mme la ministre, quel est l’organisme chargé de contrôler les aides à domicile, concernant des personnes invalides ou en difficultés ? Sur quelles bases se font les recrutements ? Qui contrôle et évaluent les actes effectués notamment par les associations ou les collectivités locales ?

 

Retrouvez ma question à la Ministre des affaires sociales et de la santé

depute-claude-goasguen

Je vous alerte Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les baisses tarifaires annoncées par l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM) en ce qui concerne l’imagerie médicale.

Mme la ministre, depuis une dizaine d’années, l’imagerie médicale fait l’objet de baisses tarifaires. Celles-ci ont déjà provoqué la fermeture d’une centaine de sites d’imagerie. Elles réduisent le maillage territorial de la spécialité, mettent à mal notamment le dépistage du cancer du sein et augmentent les temps de transport pour l’imagerie de proximité indispensable pour les médecins traitants.

Ces nouvelles baisses vont provoquer de nouvelles fermetures et accentuer les difficultés rencontrées dans certains territoires.

La plupart des cabinets d’imagerie, et des services hospitaliers d’imagerie, verront leurs capacités d’investissements réduites privant les patients des développements techniques qui contribuent en permanence à améliorer les diagnostics, favorisant des prises en charge plus rapides, plus pertinentes, plus économiques.

Mme la ministre, quelle est votre position sur ce sujet ? Pouvez-vous rassurer les français sur cette question ?

Le rapport annuel 2017 de la Cour des Comptes : accablant pour le gouvernement

cdc-rapport

Je vous recommande vivement la lecture des synthèses de la Cour des Comptes publiées sur internet concernant la politique de l’emploi, de l’énergie, de l’éducation, des politiques régaliennes et des conduites de projets. Cette lecture très simple et claire est terrifiante pour la politique menée depuis 5 ans. Il s’agit là d’une véritable information brute loin des analyses médiocres et fallacieuses d’une presse au service du gouvernement socialiste. Je signale à ce sujet que j’avais moi-même « commis » un rapport sur les fonds affectés à la formation professionnel le 18 mai 1994, que les suggestions que je faisais à cette époque, étaient identiques à celles que rapporte aujourd’hui la Cour des Comptes, avec cette nuance que les choses se sont considérablement aggravées depuis.

 

 

cdc-rapport-synthese

Rapport public annuel 2017 / la synthèse

formation-professionelle-1994

Commission d’enquête sur l’utilisation des Fonds affectes à la formation professionnelle