Archives pour la catégorie A l’Assemblée nationale

Mission en Iran dans le cadre de la Commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée nationale et pour préparer le rapport que je remettrais concernant le rôle de la France au Moyen-Orient.

J’ai rencontré notamment le Vice-Ministre des Affaires Etrangères de la République islamique d’Iran, Abbas Arakchi et le Président du Parlement iranien Ali Laridjani. A un moment de tension dans le détroit d’Ormuz, nous avons tenté d’expliquer la position de la France dans le conflit économique qui oppose l’Iran et les Etats-Unis. Force est de constater que l’attitude de l’Iran reste très agressive à l’égard des USA, d’Israël et de l’Arabie Saoudite.

L’emprise des mollahs et des conservateurs s’accroit sur un pays qui reste très traumatisé par les dix années de guerre qui l’ont opposé à l’Irak de Saddam Hussein (800 000 morts). Il faudra suivre avec attention le déroulement de la situation jusqu’au 8 juillet, date ultime concernant le traité sur le nucléaire iranien.

Sans être d’un pessimisme excessif, il semble néanmoins difficile de voir s’améliorer le climat politique et économique. Je ne suis pas persuadé, quant à moi, que l’attitude des européens, des chinois et des russes puisse faire évoluer la position très dogmatique d’un Iran qui se fait passer pour un pays victime mais qui pourtant, dispose de moyens militaires et balistiques considérables.

Au secours, la Gauche revient !!!

Après Robert Hue, Ségolène Royal, Élisabeth Guigou sans oublier l’éternel Pierre Moscovici les choses se précisent à la veille des élections européennes. Les candidats commissaires européens se multiplient et confirment qu’une bonne partie des dirigeants de gauche continuent à s’établir autour du Président de la République. On le savait à l’Assemblée nationale parmi les Député LREM, on le savait dans le 16e arrondissement où les quelques militants socialistes se sont reconvertis dans le parti présidentiel.

J’espère que les électeurs du 16e auront la clairvoyance de juger que dans notre arrondissement, voter pour la liste LREM c’est redonner vie à un parti socialiste moribond dans le 16e. C’est la raison pour laquelle je fais campagne pour la seule vraie liste de droite et du centre autour de François-Xavier Bellamy.

La lutte contre l’antisémitisme aux oubliettes !!!

Le Président de la République avait annoncé des mesures fortes lors du dîner du CRIF dernier. Force est de constater que la mise en place des mesures se font attendre et que la force des propos du Président ne suit pas dans les textes proposés. Il en va ainsi de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet, qui laisse courir d’importants risques sur le fond. Il en va ainsi, aussi, de la résolution portant sur la lutte contre les propos antisémites qui se contente de reprendre le texte européen en oubliant les dispositions concernant les propos qui remettent en cause l’existence même d’Israël. Pour finir, nous constatons que ces textes qui devaient faire l’objet d’un large débat se limitent désormais à des propositions qui émanent de la seule majorité parlementaire du groupe En Marche ! Cette fermeture refusant le débat laisse prévoir une volonté de faire des propositions à minima sur un sujet qui est essentiel dans notre pays : la détermination à lutter contre l’antisémitisme. C’est la raison pour laquelle, je souhaite attirer l’attention sur tous ces retraits inquiétants.

Réunion avec Patrick MARTIN

Réunion avec Patrick MARTIN, Président délégué du MEDEF, sur les problèmes que rencontrent les entreprises, sur les avantages de la décentralisation économique pour les entreprises, les questions de fiscalité et de niches fiscales que vont rencontrer les entreprises.

J’ai pu évoquer longuement les inconvénients graves issus de la récente décision du Conseil Constitutionnel (juridiquement mal fondée) sur l’ouverture à référendum (RIP) du vote sur la privatisation de l’aéroport de Paris. Décision grave, inusitée, qui posera désormais des problèmes majeurs aux privatisations.

Victoire de Benjamin Netanyahou, en route pour un cinquième mandat.

Malgré une campagne difficile et malgré ses déboires judiciaires, Benjamin Netanyahou sera probablement, pour la cinquième fois Premier Ministre d’Israël. Je voudrais saluer sa victoire ainsi que celle de son parti le Likoud allié à la droite israélienne.

Sa réélection permet de stabiliser le Proche-Orient parcouru de toutes les difficultés. J’ajoute, au nom de mon amitié à l’égard de Benjamin Netanyahou que je lui souhaite le plus grand succès et le rétablissement de meilleurs relations entre la France et Israël. Je continuerai à y contribuer à l’Assemblée nationale avec force.