Archives pour la catégorie A l’Assemblée nationale

La lutte contre l’antisémitisme aux oubliettes !!!

Le Président de la République avait annoncé des mesures fortes lors du dîner du CRIF dernier. Force est de constater que la mise en place des mesures se font attendre et que la force des propos du Président ne suit pas dans les textes proposés. Il en va ainsi de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet, qui laisse courir d’importants risques sur le fond. Il en va ainsi, aussi, de la résolution portant sur la lutte contre les propos antisémites qui se contente de reprendre le texte européen en oubliant les dispositions concernant les propos qui remettent en cause l’existence même d’Israël. Pour finir, nous constatons que ces textes qui devaient faire l’objet d’un large débat se limitent désormais à des propositions qui émanent de la seule majorité parlementaire du groupe En Marche ! Cette fermeture refusant le débat laisse prévoir une volonté de faire des propositions à minima sur un sujet qui est essentiel dans notre pays : la détermination à lutter contre l’antisémitisme. C’est la raison pour laquelle, je souhaite attirer l’attention sur tous ces retraits inquiétants.

Réunion avec Patrick MARTIN

Réunion avec Patrick MARTIN, Président délégué du MEDEF, sur les problèmes que rencontrent les entreprises, sur les avantages de la décentralisation économique pour les entreprises, les questions de fiscalité et de niches fiscales que vont rencontrer les entreprises.

J’ai pu évoquer longuement les inconvénients graves issus de la récente décision du Conseil Constitutionnel (juridiquement mal fondée) sur l’ouverture à référendum (RIP) du vote sur la privatisation de l’aéroport de Paris. Décision grave, inusitée, qui posera désormais des problèmes majeurs aux privatisations.

Victoire de Benjamin Netanyahou, en route pour un cinquième mandat.

Malgré une campagne difficile et malgré ses déboires judiciaires, Benjamin Netanyahou sera probablement, pour la cinquième fois Premier Ministre d’Israël. Je voudrais saluer sa victoire ainsi que celle de son parti le Likoud allié à la droite israélienne.

Sa réélection permet de stabiliser le Proche-Orient parcouru de toutes les difficultés. J’ajoute, au nom de mon amitié à l’égard de Benjamin Netanyahou que je lui souhaite le plus grand succès et le rétablissement de meilleurs relations entre la France et Israël. Je continuerai à y contribuer à l’Assemblée nationale avec force.

Vient de paraître l’index mondial de la persécution des Chrétiens en 2019

Cet index très approfondi et très crédible classe les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés. C’est un travail de grande qualité qui nous invite tous à la solidarité et à l’action pour défendre la chrétienté attaquée sous toutes ses formes et dont la presse ne dit pratiquement rien en France.

Consulter l’index ci-dessous :

 

Ma question écrite au Ministre de l’Intérieur sur l’immigration des Erythréens en France

J’attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Intérieur sur l’immigration des Erythréens en France. Depuis plusieurs années la France et les pays européens connaissent une forte immigration érythréenne provoquée par les conflits récurrents et permanents entre l’Erythrée et l’Ethiopie et par le désaccord entre ces deux régimes pour parvenir à une pacification.

Cette pacification est désormais assurée depuis 2018 entre ces deux pays, mais malgré cet événement majeur l’Europe continue d’accueillir en masse des Érythréens et certaines tribus éthiopiennes qui fuient leur pays et qui réclament à leur profit le droit d’asile.

L’OFPRA, reste totalement indépendante dans ses décisions et accède aux demandes d’asile des personnes venues d’Erythrée, il est difficile par ailleurs d’obtenir des renseignements sur l’attitude qui est la nôtre à l’égard de la permanence de cette immigration.

En conséquence, je vous demande de bien vouloir me préciser si l’accord de 2018 est appliqué et s’il a eu des conséquences sur le sort des Erythréens par rapport aux demandes de droit d’asile ? Je vous prie de bien vouloir me faire part de votre sentiment sur ce sujet et de la position du Gouvernement Français à cet égard.