Archives pour la catégorie Dans l’actualité

Condamnation de l’AFP dans la fameuse affaire des primates

Le Front National avait prétendu que j’avais qualifié de « partie de primates » le Front National. Malgré un démenti immédiat de ma part le Front National avait mené une polémique à ce sujet essayant de se victimiser auprès des électeurs en pleine campagne électorale. La 17ème chambre du tribunal correctionnel m’a rendu justice en me relaxant devant cette accusation. Le Front National a ainsi fait condamner l’AFP à une amende avec sursis pour avoir diffusé une fausse information. Cette décision est très importante car elle incitera désormais les journalistes à un peu plus de prudence dans la diffusion d’informations aléatoires et sans doute permettra aussi au Front National de réfléchir à deux fois avant d’accuser injustement des personnes. Décidément M. Wallerand de Saint-Just est aussi médiocre avocat qu’il est médiocre politique. Désormais justice est faite et je m’en félicite !

Ma newsletter de la semaine : Le Bois de Boulogne n’est pas une réserve foncière !

Image Campagne 16

Image CG

Nous ne laisserons pas défigurer le 16ème !

Je voudrais évoquer avec vous, vous vous en doutez, le projet appelé à tort Projet avenue Foch qui soulève l’intérêt des médias.

Le projet en question initialement du moins prévoyait de construire des immeubles sur une partie de l’Avenue Foch et surtout de construire de la Porte Dauphine jusqu’à la Porte d’Auteuil une zone d’habitations sur 400 000 m², sur la bande verte qui longe le périphérique et fait partie du site classé du Bois de Boulogne.

L’article de Paris-Match cette semaine vient souligner à quel point ce projet était sulfureux dès l’origine. La gauche socialo-communiste veut, en réalité, dénaturer le 16ème arrondissement et l’affirme avec arrogance.

Le projet est inacceptable. Il n’est pas admissible de reconstituer un mur de béton devant le Bois de Boulogne, sur l’emplacement des fortifications qui ont disparu depuis 1920.

J’ai donc signifié fortement mon opposition à ce projet et cette résistance a d’ores et déjà été suivie d’effet. La candidate socialo-communiste, Madame HIDALGO semble, en effet, avoir renoncé à construire des immeubles sur l’avenue Foch, ce qu’elle n’aurait pas pu juridiquement faire d’ailleurs. Elle commence doucement à se ranger à nos positions d’une végétalisation de l’avenue Foch sans extravagance qui pourrait redonner à celui-ci son aspect d’origine d’extension du Bois de Boulogne. Néanmoins, je tiens à souligner que sa soi-disant piétonisation n’est qu’un leurre, un abus de langage puisque les voitures passeront, selon son projet initial, par des contre-allées élargies le long des immeubles des riverains, ce qui me paraît pour le moins contestable.

Madame HIDALGO s’intéresse à l’université Dauphine dont elle découvre l’existence. Nous ne saurions oublier que c’est le Gouvernement de François FILLON qui a accordé à l’Université Dauphine 75 Millions d’euros pour sa modernisation, et je me souviens des longues discussions que j’ai eues avec Madame PECRESSE, alors ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour obtenir ce résultat. Je précise, par ailleurs, que je refuse totalement l’idée de disparition du souterrain ouvert aux automobiles sous le carrefour Dauphine pour en faire un garage pour autocars.

Enfin, je rappelle que c’est la Mairie de Paris qui a refusé de construire une extension pour la réalisation de logements pour les étudiants aux abords de l’Université, lui préférant le projet « Fayolle » qui a été annulé depuis par les tribunaux administratifs.

Quant à cette idée farfelue de construire 400 000 m² de logements (sociaux ou non) sur une bande verte classée et boisée à vocation récréative qui longe le périphérique, il n’en est évidemment pas question.

Décidément les espaces verts du 16ème inspirent beaucoup la municipalité parisienne : on se souvient des projets sur le parc de Sainte-Périne, sur l’aire d’accueil des gens du voyage, sur le village d’insertion des Roms ! Le Bois de Boulogne doit être respecté et nous devons refuser toute concession supplémentaire et toute construction décidée à l’emporte-pièce, comme celle qui consiste à construire un CNE, dont je ne vois pas l’utilité, sur la moitié du stade Hébert, Porte d’Auteuil.

Ce combat qui commence, je sais que vous le partagez, est soutenu par les Associations d’environnement du 16ème, quelque soit leur tendance, et les associations de riverains.
Oui, nous souhaitons améliorer notre arrondissement et défendre son identité, qui gène la coalition socialo-communiste, en protégeant les espaces verts des Parisiens, en prônant un urbanisme qui ne soit pas marqué par le gigantisme et les coulées de béton comme souhaite le faire Madame HIDALGO sur la Gare d’Auteuil ou sur Fayolle et comme elle souhaitait le faire, avant d’échouer sur le centre Varize.

L’alternance est donc nécessaire à Paris. Pour ce faire, je mènerai une liste d’union qui représente tous ceux qui souhaitent que le 16ème reste attractif. Car ce 16ème, dont les socialo-communistes veulent la disparition, est celui, et cela leur déplaît, qui a le plus progressé en démographie, 11% en 5 ans, soit la plus forte progression de toute l’Ile-de-France. Cette hausse s’explique par une qualité de vie que nous avons, tant bien que mal, et malgré les attaques de l’équipe de la municipalité parisienne, pu sauvegarder.
Désormais, la gauche veut défigurer l’Ouest parisien qui s’oppose à eux. Il faut en finir, 13 ans, ça suffit !

Pour l’Alternance autour de NKM, le 23 Mars, VOTEZ pour la liste « 16, la force de l’union pour gagner Paris » la seule liste de la droite et des centres investie par l’UMP, l’Alternative Udi-Modem, le CNI et le PCD.

Claude GOASGUEN
Député-Maire du 16ème arrondissement
Tête de liste dans le 16ème pour l’Alternance à Paris

Retrouvez-nous ce week-end dans le 16ème

SAMEDI 25

  • Passy rdv 11H00 place de Passy
  • Rue de la Pompe rdv 11H00 130 rue de la Pompe, intersection de l’avenue Victor Hugo et de la rue des Belles Feuilles
  • Marché Wilson rdv 11H00 Place d’Iéna
  • Marché Auteuil rdv 11H00 angle des rues Auteuil et Michel Ange
 BLOC MARQUE SLOGAN transparent 16 BLEU ET NOIRE PETIT
DIMANCHE 26

  • Marché av. de Versailles rdv 11H00 à la sortie de parking, milieu du marché
  • Rue de la Pompe rdv 11H00 intersection de l’avenue Victor Hugo et de la rue des Belles Feuilles

Combattre la recrudescence de l’antisémitisme par tous les moyens !

ce

Il faut poursuivre la lutte contre la recrudescence de l’antisémitisme. La multiplication des agressions antisémites : l’affaire Ilan Halimi, les crimes de Merah à Toulouse… traduisent la montée d’un antisémitisme qu’il faut combattre par tous les moyens. La décision prise par le Conseil d’Etat hier, même si elle n’est que ponctuelle puisqu’il s’agit d’un référé et qu’elle ne constitue pas un élément de jurisprudence définitif, va dans le bon sens. La circulaire du Ministre de l’Intérieur, même si elle ne calme pas toutes les incertitudes, a permis de faire prendre conscience aux Français de la multiplication des actes antisémites et du personnage antisémite avoué et condamné à neuf reprises qu’est Dieudonné.

Je souhaite que le mouvement de lutte contre l’antisémitisme se poursuive. Je m’y associerai par tous les moyens ! La République pour combattre l’antisémitisme doit être forte et sereine. Il appartient aux procureurs généraux de faire appliquer fermement les mesures pénales qui permettent de sanctionner ces actes inqualifiables qui rappellent de trop mauvais souvenirs et qui trouvent dans la crise un nouvel exutoire. C’est la raison pour laquelle j’aurais préféré que la Garde des Sceaux, plus que le Ministre de l’Intérieur, promulgue une circulaire pénale, adressée aux procureurs généraux  dans ce sens. Trop d’actes, d’agressions quotidiennes, d’insultes, de boycotts… antisémites ne sont pas sanctionnés.

La lutte contre l’antisémitisme doit être une pratique quotidienne des autorités républicaines. Le danger serait de laisser croire par une attitude triomphaliste excessive, qui a été d’une certaine manière celle de Manuel Valls, que Dieudonné est une victime et de lui donner la possibilité de se faire passer pour tel alors qu’il est un délinquant grave et récidiviste. La force de notre bon droit est notre sérénité et la meilleure arme pour éviter de victimiser Dieudonné. En ce qui me concerne,  vous connaissez mon attachement profond que je porte à la communauté juive de France, à la lutte contre l’antisémitisme et à la défense d’Israël. Je ne peux admettre que la France soit défigurée par des publics qui acclament des propos qui n’ont plus rien d’humoristiques mais qui sont des appels à la haine.

Mon attitude n’est pas une attitude de droite ou de gauche mais le combat d’une certaine conception de la France contre les dangers qui la menacent dans la période de crise que nous connaissons.

Cérémonie du 5ème Prix Challenge de la FAVA et du Prix Spécial 2013

 

La FAVA (Association  Française de Volontaires d’Aide au Service des Handicapés Mentaux) est une belle association qui s’occupe depuis plusieurs décennies des handicapés mentaux avec beaucoup de constanceet de générosité.

Il m’a été remis à l’occasion de cette cérémonie  la  grande médaille de VERMEIL de la FAVA, en remerciement de l’accueil et de l’aide constante de la Mairie à leur égard.

Les échos du Conseil de Paris du 12 & 13 novembre

PARTIS-RPR-MAIRIE-PROCES

La chambre régionale des comptes (CRC) dresse un carton rouge à la mairie de Paris.

Après son rapport de 2009, la CRC sanctionne de nouveau le Maire de Paris sur sa gestion des équipements sportifs municipaux mis à disposition des clubs professionnels. Est visé en particulier le Parc des Princes, loué à une société écran et non au PSG directement, privant la Ville de recettes en rapport avec les bénéfices que tire le club de ce stade.

Préparation du budget 2014 :

Le Maire de Paris a présenté les orientations qu’il entend donner pour son dernier budget. Il va laisser une ardoise 4 fois plus élevée qu’à son arrivée, avoisinant les 4 milliards d’euros, alors qu’il a surfé sur les recettes mirobolantes grâce à la cagnotte abondante (10 milliards d’euros) provenant des droits de mutation, et qu’il a augmenté de plus de 40 % la fiscalité locale. Tout cela pour des dépenses vertigineuses de fonctionnement (10 000 fonctionnaires de plus…) et des choix d’investissement contestables (Les Halles : 1 milliard ; Jean Bouin : 200 millions), et l’abandon du développement  du patrimoine et des équipements de proximité  (les écoles, les crèches, les églises, le musée Balzac…)

Rythmes scolaires : Delanoë à contre temps.

Inédit ! 3 jours de grève en une semaine : animateurs des activités périscolaires, enseignants, et désormais parents et élèves font grève. Une première depuis Jules Ferry. La contestation est plus forte à Paris qu’ailleurs en France (41 % d’enseignants en grève dans la capitale, contre 23 de moyenne nationale). A part ça, « tout va bien » assure Delanoë au Conseil de Paris.

Conseil de la Jeunesse

Le Conseil Parisien de la Jeunesse a présenté sa proposition annuelle : la création d’une « youth bank » destinée à accompagner la jeunesse dans ses projets entrepreneuriaux. Une idée saluée à l’unanimité des élus de Paris, et une démonstration de l’intérêt de soutenir la jeunesse. Dommage que Delanoë ait détruit les Conseils de la jeunesse des arrondissements. En tout cas, il n’a pas eu raison des jeunes du 16e, qui, déterminés, poursuivent leurs actions novatrices et pertinentes pour l’implication des jeunes dans l’arrondissement, et ne cessent de recruter de nouvelles volontés (info : conseildelajeunesse16@gmail.com).

Rendons son phare au Trocadéro.

A la suite des travaux de la Société Historique Auteuil Passy, le Conseil du 16e arrondissement a saisi la mairie de Paris pour redonner vie à la lanterne historique qui coiffait en 1869 l’édifice accueillant les ateliers « phares et balises ». Symbole de l’histoire scientifique, industrielle et commerciale de la signalisation maritime en France et dans le monde, cette lanterne a été démontée pour laisser place au Palais d’Iéna. L’unanimité du Conseil de Paris s’est rassemblée pour soutenir la proposition de Claude Goasguen de faire étudier la possibilité d’implanter cette lanterne dans les jardins du Trocadéro.

Cirque Romanès : le double langage des socialistes.

Au Conseil d’arrondissement (lien), ils soutiennent la proposition de Claude Goasguen. A l’hôtel de Ville, ils votent contre. Difficiles à suivre, les socialistes du 16e ! Le cirque Romanes s’oriente donc, grâce à eux, vers le square Parodi, alors qu’un espace dédié aux chapiteaux dans le Bois de Boulogne était la solution la plus acceptable par tous. Le débat s’achève au Conseil de Paris… mais reprendra devant les tribunaux.

Square Billie Holiday, à la mémoire d’une grande chanteuse de jazz

La pelouse centrale de l’hippodrome d’Auteuil destinée à la promenade et à la détente portera le nom de Billie Holiday, retenu par le Conseil de Paris et le conseil d’arrondissement du 16e arrondissement.

Eco-mouv’

Dans son attaque contre l’ancien gouvernement, Bertrand Delanoë a juste oublié qu’il avait fait voter et signé une convention attribuant à Eco-mouv’ la gestion de l’éco-taxe à Paris. Répondant qu’il se devait (à regret) de respecter la loi, il semblait oublier qu’il n’avait pas manifesté un tel légalisme  lorsqu’il s’agissait de la loi imposant un service minimum dans les écoles en cas de grève. Les parents apprécieront  cette semaine, particulièrement  lors des mouvements sociaux qui les ont contraints  à garder chez eux leurs enfants au détriment de leur travail. La Ville est régulièrement condamnée et ce sont les contribuables parisiens qui payent les amandes !

LES COULOIRS DU CONSEIL

Le remariage entre socialistes et communistes

Est-ce l’accord de la candidate Hidalgo d’intégrer dans son programme leur proposition de 30 % de logement social, ou sa promesse d’augmenter à 30 % le nombre de ses représentants au Conseil de Paris qui a valu aux Communistes de soutenir comme un seul homme tous les projets du Maire de Paris lors de cette dernière séance ? Les convictions sont friables de ceux-là qui s’opposaient encore le mois dernier à la réforme des rythmes scolaires, comme d’ailleurs, le font les députés au Parlement.

 Défendons l’emploi dans le 16!

Informé des risques sur l’emploi que pèserait une prochaine décision de la Ville de Paris, prise dans des conditions obscures, sur les attributions des concessions commerciales du Bois de Boulogne, le Maire du 16e a recommandé la prudence aux autorités municipales, dans un contexte national où l’emploi est chaque jour fragilisé.

Anne Hidalgo : tancée par Delanoë

Ingrate avec celui qui a conduit sa carrière politique, Hidalgo s’en prend directement à François Hollande en réclamant un remaniement. Rappel à l’ordre immédiat de Bertrand Delanoë qui, bienveillant à l’endroit du Président, se ménage sans doute un avenir… à moyen terme. Hidalgo semblait oublier que le fauteuil de maire ne se lègue pas ; il se gagne par le biais des urnes.

 

Je vous recommande la tribune de David Harris sur la situation des chrétiens d’Orient

« Le silence pour réponse aux chrétiens » par David Harris

Le 22 septembre, des dizaines de fidèles chrétiens ont été assassinés dans une église au Pakistan. Beaucoup d’autres furent blessés. Les assaillants étaient des djihadistes kamikazes. Ce n’était pas la première fois que la communauté chrétienne au Pakistan était victime d’une attaque.

En Égypte, des assauts répétés ont visé les églises chrétiennes coptes. Certains membres de cette communauté ancestrale, convaincus de ne plus avoir d’avenir dans le pays le plus peuplé du monde arabe, ont émigré.

En Irak, la population chrétienne chaldéenne a diminué au cours de ces dernières années. Les persécutions perpétuelles des groupes islamistes ont été le facteur clé de cette diminution.

Au Nigéria, des attaques régulières menées par des groupes musulmans radicaux sur des fidèles chrétiens et leurs églises ont apporté mort et désolation.

En Turquie, le Patriarcat œcuménique orthodoxe grecque a dû faire face à des barrages bureaucratiques systématiques.

En Chypre du Nord sous occupation turque, de nombreuses églises grecques orthodoxes ont été détruites ou profanées depuis que l’armée turque l’a envahie en 1974.

Enfin, au Soudan, jusqu’à l’éclatement du pays en 2011 qui a conduit à l’existence du Soudan du sud, des millions de chrétiens dans le sud ont été visés par le nord musulman, entraînant un bilan incroyablement élevé de mort.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle devrait être plus que suffisante pour alarmer le monde et surtout, je pense, le monde chrétien. Mais, hélas, à quelques exceptions notables, le silence demeure.

En tant que juif, je trouve ce silence inconcevable.

Nous, les Juifs, savons très bien que le péché du silence n’est pas une solution aux actes d’oppression.

Et cela s’applique non seulement à l’exemple évident de l’Holocauste, mais aussi à la situation d’après-guerre des Juifs dans plusieurs pays à majorité musulmane. Il y avait près d’un million de juifs dans ces pays, alors qu’aujourd’hui, il en reste moins de 50.000.

Les communautés juives de l’Irak à la Lybie, de l’Egypte au Yemen, sont chassées, tandis que celles de Turquie et d’Iran ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes.

Et ce, dans l’indifférence totale du monde entier.

L’ONU ne s’est pas réunie en session d’urgence. Les médias ont consacré une très faible attention. Des diplomates de Bruxelles et d’ailleurs ne se sont que trop peu manifestés. Et, soit dit en passant, les églises n’ont pas été écoutées non plus.

Étant donné que les Juifs survivants ont quitté l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient musulman, le monde a fermé les yeux. Or, maintenant que les Juifs ne sont plus disponibles pour joueur leur rôle de boucs émissaires « pratiques », ce triste honneur revient aux chrétiens (et, en Iran, au Baha’i). Serait-il possible que le monde reste encore une fois endormi face à de telles attaques meurtrières, à la peur généralisée et à la baisse de leur population?

J’ai demandé à un haut dignitaire chrétien pourquoi n’y avait-il aucune réaction, aucune descente dans les rues, aucune demande auprès des gouvernements occidentaux, et pourquoi n’y avait-il aucune preuve de solidarité auprès de ses coreligionnaires.

Sa réponse fut révélatrice.

Il a répondu que les communautés chrétiennes visées risquaient d’être encore plus en danger si des voix s’élevaient. Mais que s’est-il passé pour céder à l’intimidation, à l’exception de toujours plus d’attaques?

Il a également ajouté que certains chrétiens d’Occident ne s’identifient pas à travers les chrétiens des autres mouvements, comme les Coptes, les Chaldéens, ou les orthodoxes grecs. Mais ce n’est guère une justification. Est-il juste que la colère ne soit déclenchée que si «les critères d’adhésion» sont remplis?

Enfin, il soulignait que la chose la plus importante à faire pour les sociétés occidentales serait de bien traiter les communautés minoritaires et en particulier les musulmans afin que cela serve d’exemple au monde islamique.

Oui, c’est tout à l’honneur des nations démocratiques que de se juger soi-même par la façon dont elles respectent les minorités et nous sommes conscients que nous devons nous améliorer.

Cependant, comme l’a dit l’ancien Président de la France, Nicolas Sarkozy après avoir rencontré une délégation d’ambassadeurs arabes qui se sont plaints au sujet du traitement des musulmans en France, la France doit faire mieux, mais la France attend aussi la «réciprocité».

En d’autres mots, c’est le comble de l’hypocrisie de la part des dirigeants arabes qui critiquent les pays occidentaux pour les injustices perçues, tandis que les mêmes injustices – et plus encore – perdurent sur leurs propres terres. Si une mosquée peut être construite à Paris, une église ne devrait surement pas être radiée à Riyad.

Combien d’autres attaques comme celle au Pakistan, combien d’autres fidèles assassinés, combien d’autres églises détruites et combien d’autres familles en fuite avant que le monde s’élève d’une même voix, exprime son indignation morale, exige plus que des déclarations éphémères de la part de certains fonctionnaires d’Etat et se soulève pour soutenir les communautés chrétiennes en danger?

(http://www.huffingtonpost.fr/david-harris/le-silence-pour-reponse-aux-chretiens-persecutes_b_4085055.html)

La Cour administrative d’appel favorable à l’extension de Roland Garros, sous conditions

roland-garros

Après un jugement rendu au printemps par le Tribunal administratif de Paris, annulant la convention d’occupation du domaine public accordée par la Ville à la FFT, la Cour administrative d’appel vient de confirmer l’annulation du texte.

Je note toutefois, et me félicite que la Cour reconnait la légalité du projet lui-même et  estime, à l’inverse du tribunal administratif, qu’il ne porte pas atteinte au Jardin des Serres d’Auteuil.

En revanche, la question reste posée pour la redevance, jugée insuffisante non pas du fait des taux fixés, mais au regard des avantages concédés par la Ville à la FFT, notamment le Stade Hébert particulièrement visé par la Cour (voir ici la décision de la Cour). Il reste donc une insécurité juridique qui commande la prudence. C’est pour cela que je demande solennellement à la Ville de Paris et à la FFT que les travaux du CNE ne commencent pas avant que la convention soit validée par le juge administratif.