Archives pour la catégorie Dans le 16ème

Pas de lunapark sportif

Article paru dans le journal gratuit "Sport" le 9 novembre

Député UMp du 16ème arrondissement de Paris, Claude Goasguen s’oppose fermement à la construction d’un nouveau court central couvert en lieu et place du stade Hébert. "Moi, je défends la pratique sportive, car ce stade sert à des associations et à des scolaires tandis que Monsieur Bîmes sert ses propres intérêts et ceux du sport spectacle, s’insurge Claude Goasguen. Le 16ème n’est pas un Lunapark sportif. On a déjà le Parc des Princes et le stade Jean Bouin, qui va être agrandi : on ne va pas rajouter un troisième stade de 15 000 places à moins de 100 mètres des deux autres."

Le député UMP ne semble pas craindre une intervention présidentielle dans ce dossier. "Nicolas Sarkozy n’a jamais évoqué ce sujet avec moi. Monsieur Bîmes dit n’importe quoi. Et s’il croit qu’il va faire passer ce dossier en force, il se trompe. Les riverains du 16ème arrondissement, dont beaucoup sont avocats, ne sont pas disposés à se laisser faire."

Claude Goasguen a du verbe, mais visiblement peu d’idées. "Je ne suis pas opposé à l’extension du stade, mais pas sur ce site, explique le député. Mais ce n’est pas à moi de proposer une solution. C’est le problème de Monsieur Bîmes. Moi je défends les intérêts de ce quartier, c’est tout." 

Un quartier qui profite pourtant largement des retombées économiques et de l’aura mondiale de Roland Garros, dont les images sont diffusés dans plus de 150 pays…

Panafieu et Goasguen appellent à l’union et attaquent Delanoë

Dépêche AFP le 8 novembre à 23h17

Françoise de Panafieu, candidate UMP à la mairie de Paris, et Claude Goasguen, tête de liste UMP dans le 16ème arrondissement, ont appelé jeudi soir à l’union et à la mobilisation de l’opposition à Paris, et reproché au maire Bertrand Delanoë (PS) " de ne faire que de la communication". "La personne qui n’est pas exactement encore là, elle n’est pas bien loin", a déclaré Mme de Panafieu, dans une salle archi-pleine de la Fondation d’Auteuil, faisant allusion au député UMP Bernard Debré, qui a réclamé jeudi la tête de liste dans le 16ème et a menacé de conduire des listes parallèles.

L’ancienne secrétaire d’Etat a affirmé qu’il fallait "mettre ensemble son énergie" dans "une bataille très difficile" contre M. Delanoë, "maire très installé" disposant d’un "service de communication de 32 personnes, on n’a jamais vu ça". "C’est compliqué pour nous de se faire entendre".

Lire la suite Panafieu et Goasguen appellent à l’union et attaquent Delanoë

Pour une liste commune avec Bernard Debré dans le 16ème

Dépêche AFP parue ce jour

Le député de Paris, Claude Goasguen, investi mardi soir comme tête de liste UMP pour les municipales dans le 16ème arrondissement de la capitale, souhaite y faire liste commune avec Bernard Debré, a-t-il mercredi à l’AFP.

"Après en avoir parlé avec le maire sortant du 16ème arrondissement, Pierre-Christian Taittinger, nous souhaitons lui comme moi établir une liste commune avec Bernard Debré dans cet arrondissement", a-t-il déclaré.

Bernard Debré, député UMP Paris, conteste le leadership de Françoise de Panafieu pour les municipales de mars prochain dans la capitale et envisage de monter ses propres listes dissidentes. Il doit réunir ce mercredi soir ses comités de soutien.

Selon M. Goasguen, la liste du 16ème arrondissement est "totalement ouverte à la discussion", puisque seules les têtes de liste ont été désignées par la commission d’investiture de l’UMP.

"Il est temps de faire l’union totalement contre Bertrand Delanoë, en particulier dans le 16ème arrondissement, l’arrondissement le plus délaissé depuis sept ans par le maire de Paris", a ajouté M. Goasguen.

Sauvons les arbres centenaires de Jean Bouin

Claude Goasguen a interrogé le ministre de l’écologie pour l’opportunité d’abattre les arbres centenaires du Stade Jean Bouin

Question à Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères :

<!–
@page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm }
P { margin-bottom: 0.21cm }
–>

Monsieur Claude GOASGUEN attire
l’attention du Ministre de l’Ecologie sur la destruction d’arbres
centenaires.

L’écologie tient désormais
une place centrale dans la mise en oeuvre des politiques publiques.
L’engouement des Français pour la préservation de
l’environnement n’est plus à démontrer. Nous sommes
arrivés à un point de rupture pour l’avenir de
l’humanité si nous ne changeons pas nos modes de vie, pour les
rendre compatibles avec la sauvegarde de l’environnement. La France
l’a très bien compris, et la mise en place du Grenelle de
l’environnement est essentielle pour que la France prenne le virage
de l’écologie au quotidien.

Cette conscience citoyenne
écologique doit donc s’exprimer au quotidien, et dans l’action
politique en particulier.

Abattre des dizaines d’arbres
centenaires pour réaliser l’extension d’un stade n’est pas
compatible avec l’objectif de préservation de la nature et le
développement durable dans nos villes. C’est pourtant ce qu’il
va se passer prochainement autour du stade Jean Bouin dans le 16ème
arrondissement de Paris.

C’est pourquoi il souhaiterait
connaître les mesures envisagées par le gouvernement
pour que le développement durable et la préservation de
l’environnement soit une réalité au quotidien, et que
l’abattage d’arbres centenaires soit interdit.

Municipales

Les élections municipales approchent à Paris et dans le 16ème arrondissement, nous connaissons enfin les dates : 9 et 16 mars 2008, et les rumeurs circulent, les intoxications avec…

Alors je voudrais préciser que je serai tout naturellement investi par l’UMP dans le 16ème arrondissement pour soutenir Françoise de Panafieu, notre candidate pour la mairie de Paris.

Cette liste sera une liste unitaire ouverte à tous, qui ne remettra pas en question la présence de Pierre-Christian Taittinger dans les fonctions organisatrices de la mairie.

Je conduirai cette liste, de concert avec Pierre-Christian Taittinger pour assurer les habitants du 16ème de notre détermination à défendre un arrondissement attaqué en permanence par Bertrand Delanoë et qui a besoin d’être défendu par des élus souhaitant la victoire de Françoise de Panafieu, et assurant par leur présence continue dans l’arrondissement une vraie connaissance des problèmes locaux.

Pour conclure, je précise que ce serait mal me connaître de croire que je me prêterai à de quelconques compensations à ce sujet qui me tient particulièrement à coeur. Je n’ai jamais appartenu à cette catégorie de politiciens et je n’entends pas le devenir dans les mois qui viennent.
Par conséquent, je veux rassurer tous ceux qui ont pu se poser des questions ou s’en poseront à ce sujet.

Les 48h Chrono de l’UMP

L'UMP fait ce week-end ses 48h Chrono pour mobiliser ses adhérents, 
fédérer les sympathisants, intéresser nos concitoyens. Cet évènement
nous permettra de communiquer sur la réforme des institutions, la
rentrée politique mais également l'actualité municipale.

Dans le 16ème Sud, nous vous invitons à participer aux actions menées :

-
samedi 15 septembre à 10h30 sur le marché de l'Annonciation:
installation de la permanence mobile, animations  par les Jeunes Pop' 
et distribution de tracts
-
dimanche 16 septembre à 9h30 : regroupement au départ de la course de
la Parisienne (avenue de la Motte-Picquet), animations pour encourager
les coureuses  portant les couleurs de l'UMP
-
à 11h : distribution de tracts sur le marché de l'avenue de Versailles.

Venez nombreux !!!!

C’est la rentrée

Nous le savons, la rentrée est toujours un temps fort politique, parfois difficile à négocier. La rentrée parlementaire commence fort, comme la session extraordinaire s’était d’ailleurs terminée…

Les députés examineront à partir au 18 septembre un texte sur l’immigration, sur la lutte contre la contrefaçon et la création d’un contrôleur général des prisons. Suivront ensuite les journées parlementaires de l’UMP à Strasbourg les 27 et 28 septembre afin que nous fassions le point sur les prochaines échéances nationales comme locales. Car voilà l’autre sujet de préoccupation : les élections municipales.

A Paris, le voile est enfin tombé : le combat opposera Françoise de Panafieu à Bertrand Delanoë. C’est dans l’union que la droite parisienne se présentera derrière sa candidate, en portant un projet moderne pour les Parisiens. Le développement économique n’empêche pas la volonté d’améliorer la qualité de vie des Parisiens. Voilà notre ambition, ne pas choisir entre un Paris, capitale économique, métropole mondiale à la pointe du développement économique et un Paris dans lequel chaque habitant trouve son bonheur au gré des différents arrondissements.

Comme ces derniers mois, je vous invite à nous rencontrer lors des "Jeudis de Passy". Nos premiers rendez-vous sont les 13 septembre et 4 octobre au Rallye Passy, 34 rue de l’Annonciation. Les sujets à aborder sont multiples et variés. Vous déciderez de ceux dont vous voulez débattre !

Stade Hébert

Suite à l’article du Figaro du jour, je tiens à préciser que M. Jean-François Vilotte, DG de Roland Garros, salarié de la FFT, semble considérer que l’implantation absurde d’un dôme sur le stade Hébert est acquise.

Il s’agit bien sûr d’un phénomène d’intoxication qui depuis quelques mois réapparait régulièrement dans des médias peu susceptibles de vérifier les allégations de tel ou tel.

Lire la suite Stade Hébert

Merci

J_de_c_cgdg1 Je vous remercie de m’avoir renouvelé votre confiance en tant que député du 16ème Sud.

65.83% soit 20 580 d’entre vous ont choisi de confirmer le vote en faveur de la majorité présidentielle. Il s’agit du score le plus élévé à Paris.

Vous le savez, je soutiendrai sans faille Nicolas Sarkozy et le gouvernement de François Fillon, et je défendrai inlassablement le 16ème à l’Assemblée comme au Conseil de Paris.

Merci de votre soutien.

On a lu

Article du Parisien, le 2 juin

Claude Goasguen vise le premier tour

A CHAQUE ÉLECTION législative dans le XVI e arrondissement, c’est le même rituel : on ne se demande pas qui gagnera entre la gauche et la droite, mais quelle sera l’ampleur de la victoire du candidat de droite; 2007 ne devrait pas déroger

à la tradition : à la présidentielle, Nicolas Sarkozy a encore amélioré les scores de son camp.

Comme toujours, c’est la 14 e circonscription, le XVI e  Sud, qui fait office de «mauvais élève »avec seulement 77,7 %pour Nicolas Sarkozy,alors que le XVI e Nord,l ‘éternel rival atteignait presque les 85 %!

De quoi franchement déprimer les candidats de gauche. Pour le PS cette année, c’est Jean-Yves Mano, adjoint au maire de Bertrand Delanoë en charge du logement, qui part en mission dans les beaux quartiers. «On peut toujours y croire, sourit le candidat.Il y a quelques années encore, il n’y avait aucun élu d’opposition dans le XVI e ! Depuis 2001,nous avons des conseillers d’arrondissement et je suis conseiller de Paris.» Installé dans le XVI e depuis 1980,Jean-Yves Mano compte sur son travail de terrain,et surtout sur un sursaut démocratique de l’électorat : «Il faudrait au moins décrocher un deuxième tour pour ne pas laisser la droite faire ce qu’elle veut dans son jardin, avec des élus comme Claude Goasguen, qui s’autorise tous les excès en s’opposant systématiquement aux projets de logements sociaux ou d’équipements publics ».

Claude Goasguen ne dément pas : « Ce n’est pas facile pour Jean-Yves Mano.La politique de Bertrand Delanoë, qui veut greffer artificiellement du logement social dans le XVI e sans concertation passe très mal. Voter pour moi, c’est voter contre la politique de la gauche à Paris.» Elu dès le premier tour en 2002, Claude Goasguen espère bien faire de même le 10 juin. A moins que d’autres concurrents de droite le mettent en ballottage. C’est le rêve de Wladimir d’Ormesson. Le jeune neveu (26 ans) du célèbre écrivain Jean d’Ormesson,qui se présente pour le parti de François Bayrou, le MoDem, espère pousser Claude Goasguen à un deuxième tour. «Je suis sûr qu’il y a des électeurs qui ne sont pas contents de la politique droitière de leur député sortant », assène le jeune énarque, magistrat aujourd’hui.gauche), confiant, espère être élu dès le premier tour. Jean-Yves Mano (PS, en haut) et Wladimir d’Ormesson (MoDem) tenteront de lui faire barrage. L’UMP Claude Goasguen gauche), confiant, espère être élu dès le premier tour. Jean-Yves Mano (PS, en haut) et Wladimir d’Ormesson (MoDem) tenteront de lui faire barrage. L’UMP Claude Goasguen gauche), confiant, espère être élu dès le premier tour. Jean-Yves Mano (PS, en haut) et Wladimir d’Ormesson (MoDem) tenteront de lui faire barrage.

Le bilan du sortant : Un libéral très actif

Toujours avocat à la cour d’appel de Paris, Claude Goasguen n’en est pas moins très présent à l’Assemblée : 109 interventions, 211 questions, 2 rapports d’études. Assidu de la commission des Lois, il a participé à l’élaboration de tous les grands textes législatifs de la mandature, notamment sur ses thèmes de prédiction : la sécurité et l’immigration. Il a participé aux propositions de 169 lois et est à l’origine de 7 dont une a été adoptée concernant la répression de la violence dans les stades.

Converti à l’UMP, l’ancien secrétaire général de l’UDF reste toujours très libéral dans sa doctrine, bataillant contre l’impôt sur les grandes fortunes ou pour un désengagament de l’Etat dans l’économie. Claude Goasguen déplore ainsi que Nicolas Sarkozy n’ait intégré aucun libéral dans son gouvernement. Il espère encore récupérer la présidence de la commission des lois à l’Assemblée Nationale.

Dernière ligne droite !

J_de_c_cgdg1 Dès le 10 juin, vous pourrez voter pour donner une majorité présidentielle à Nicolas SARKOZY.

Dans le 16ème Sud, le Président de la République a été plébiscité à plus de 77% . Il faut désormais élire dans le 16ème comme ailleurs, les candidats investis par l’UMP aux législatives.
Je vous invite à participer aux côtés de Danièle GIAZZI, ma suppléante, et moi-même à ces derniers jours de campagne. Nous irons, comme toujours, à la rencontre de nos concitoyens, sur le terrain, pour porter le projet présidentiel.
Nous avons besoin de vous, et nous savons pouvoir compter sur vous lors de nos prochains rendez-vous.
Speed_dating_060607 Je tiens en particulier à mettre en avant le speed-dating organisé par les Jeunes Pop’ du 16ème.
Nos jeunes qui ont été présents massivement dans les campagnes présidentielle et législative nous réservent encore une belle surprise.
Je vous donne donc rendez-vous le 6 juin à 19h30 au Tallye-Passy, 34 rue de l’Annonciation.
Avec Nicolas SARKOZY, nous ferons réussir la France !