Archives pour la catégorie Dans le 16ème

Auteuil ne veut pas d’un centre pour SDF

Le Parisien, le 21 avril 2008

DES IMMEUBLES cossus, des riverains promenant tranquillement leur chien … et une demi-douzaine d’imposants bâtiments aux murs ocre, installés sur un terrain d’un hectare.
Propriété des Petites Soeurs des pauvres, cette enceinte, située rue de Varize – petite artère du quartier d’Auteuil (XVI e ) – est depuis peu louée au gestionnaire de foyers Adoma (ex-Sonacotra), qui a accueilli, vendredi soir, ses premiers pensionnaires après travaux.
D’ici à la fin du mois, 69 sans-domicile-fixe devraient occuper ce centre de stabilisation. De quoi mettre en émoi ce quartier « très calme » du XVI e , « où tout le monde se connaît », comme le précise une riveraine domiciliée juste en face. « L’installation de ce centre pour SDF a suscité beaucoup de commentaires, détaille-t-elle. Les riverains ne veulent pas de n’importe qui dans leur quartier… Ils ont peur que ça dégénère à proximité du Parc des Princes »

Alerté par les habitants, le tout nouveau maire UMP du XVI e , Claude Goasguen, s’est même fendu d’une question écrite
à l’Assemblée nationale, à l’attention de la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie.
Sa crainte : que « l’implantation d’un centre de stabilisation à proximité du Parc des Princes » ne fasse l’objet « d’actes délictueux des hooligans ». Lors de la mandature passée, la droite avait pourtant voté avec les Verts un voeu demandant la création d’un centre d’hébergement pour SDF dans chaque arrondissement.
Mais ici, à Auteuil, « les riverains s’inquiètent de l’implantation d’un centre qui pourrait être la cible de nouvelles violences », estime l’élu, en demandant si « des mesures de sécurité ont été envisagées».

Lire la suite Auteuil ne veut pas d’un centre pour SDF

Pétition pour Gilad Shalit

<!–
@page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm }
P { margin-bottom: 0.21cm }
–>

Gilad_shalit
Le 25 juin 2006, un commando palestinien du
Hamas attaquait un poste militaire israélien, tuant deux
soldats et en capturant un troisième, le caporal Gilad Shalit.

Depuis cette date, cet homme âgé d’une
vingtaine d’années est détenu par ses ravisseurs dans
la bande de Gaza. La seule trace de vie dont nous disposons est un
message qu’il a pu adresser à ses parents et aux autorités
israéliennes.

En mars dernier, le chef du bureau politique du
Hamas à Damas a déclaré que «
contrairement
au sort réservé par les sionistes aux prisonniers
palestiniens, Shalit est bien traité. »
Nous
ne pouvons nous satisfaire de ce simple élément qui ne
repose sur aucune preuve concrète
.

Ingrid_betancourt
Ce soldat a la double
nationalité franco-israélienne et ses parents sont
Français.
Au
même titre que la situation insupportable d’Ingrid
Betancourt, nous avons le devoir de ne pas passer sous silence cette
captivité. Notre diplomatie doit agir afin d’obtenir la
libération de notre compatriote.

Aussi,
j’ai pris l’initiative de lancer une pétition de soutien en
faveur de la libération de Gilad Shalit, qui sera remise au
Président de la République. A compter du 21 avril, des
cahiers de signature seront disposés dans le Hall de la Mairie
du 16ème arrondissement, 71 avenue Henri Martin.

Je vous invite à venir nombreux signer cette pétition, et celle en faveur Ingrid Betancourt, mise à votre disposition depuis plusieurs semaines.

Horaires d’ouverture de la mairie : lundi, mardi, mercredi, vendredi : 8h30/17h30 , jeudi : 8h30/19h30

Signez la pétition en ligne en cliquant ici

 

L’équipe municipale

Hier soir, lors du premier conseil d’arrondissement de la nouvelle mandature, les élus du 16ème ont voté à l’unanimité pour les délégations d’adjoints, et de conseillers :

Claude Goasguen : Maire chargé de la sécurité, de la police, des anciens combattants et du développement économique
Danièle Giazzi : Premier Adjoint au Maire

Les adjoints

Laurence Dreyfuss : Adjointe au Maire chargée de la voirie, de la vie associative, de la coordination des adjoints de quartier et du suivi de la politique municipale
Véronique Baldini : Adjointe au Maire chargée de l’environnement, du développement durable, de la propreté et des espaces verts
Stéphane Capliez : Adjoint au Maire chargé du développement des nouvelles technologies, de la création et du patrimoine culturel
Grégoire Chertok : Adjoint au Maire chargé de l’urbanisme et de l’architecture
Pierre Gaboriau : Adjoint au Maire chargé du budget et des finances
Yves Hervouet des Forges : Adjoint au Maire chargé de la jeunesse et des sports
Marie-Thérèse Junot : Adjointe au Maire chargée des affaires scolaires et de la petite enfance
Jacques Legendre : Adjoint au Maire chargé de l’action sociale, de la prévention et de l’emploi
Marc Lumbroso : Adjoint au Maire chargé du logement
Emmanuel Messas: Adjoint au Maire chargé des personnes âgées et de la solidarité
Ihjeb Khoury : Adjointe au Maire chargée des conseils de quartiers Muette Nord et Muette Sud
Nicole Monier : Adjointe au maire chargée des conseils des quartiers Auteuil Nord et Auteuil Sud
Dominique Rousseau : Adjointe au Maire chargée des conseils des quartiers Chaillot et Dauphine

Les conseillers de Paris délégués

Céline Boulay-Espéronnier : déléguée auprès du Maire, chargée des affaires culturelles, du protocole, de l’évènementiel et de la communication
Valérie Hoffenberg : déléguée auprès du Maire, chargée de l’enseignement supérieur et de la vie étudiante
Pierre Auriacombe : délégué auprès du Maire, chargé des relations avec le Conseil de Paris
Valérie Sachs :  déléguée auprès du Maire, chargée de la recherche
Eric Hélard : délégué auprès du Maire, chargé des affaires européennes et internationales

Les conseillers d’arrondissement délégués

Julie Boillot : déléguée auprès de l’adjoint chargé de la démocratie locale et de la vie associative
Marie-Caroline Brasseur : déléguée auprès de l’adjoint chargé des affaires scolaires et des crèches
Sylvette Dionisi : déléguée auprès du Maire, chargée de la caisse des écoles
Jérémy Redler : délégué auprès du Maire, chargé des commerçants, de l’artisanat, des professions libérales et des métiers d’art
Aurélien de Saint-Blancard : délégué auprès du l’adjoint chargé de la jeunesse et des sports

Lire la suite L’équipe municipale

Maire du 16ème

Samedi 29 mars, lors du conseil d’installation, les élus du 16ème arrondissement m’ont élu Maire du 16ème arrondissement.

J’occupe pour la première fois cette charge d’édile, et je connais parfaitement la responsabilité qui me revient à présent. J’ai à coeur, aidé d’une équipe municipale renouvelée, d’améliorer la qualité de vie de notre arrondissement.

Je tiens absolument à ce que chaque élu de notre arrondissement soit entièrement partie prenante de la politique mise en oeuvre. Chacun sera doté, s’il le souhaite, d’une délégation. Bien entendu, je compte également sur les élus "d’opposition" pour participer aux travaux municipaux. Je ne pratiquerai pas d’ostracisme.

Je m’engage également à pratiquer une nouvelle gouvernance de la démocratie locale et notamment organiser chaque année dans les 6 quartiers de l’arrondissement un compte-rendu de mandature.

Merci !

Chères Amies, Chers Amis,

Vous nous avez témoigné votre confiance lors du premier tour des
élections municipales dans le 16ème arrondissement, et nous vous
remercions chaleureusement de votre aide, de vos encouragements, de
votre dynamisme et de votre fidélité qui ont été essentiels dans cette
campagne difficile.

Bernard Debré, Pierre-Christian Taittinger et moi-même vous avons
présenté une liste rajeunie, renouvelée, ouverte, une liste faite
d’hommes et de femmes qui feront de bons élus au service du 16ème. Nous
vous avons proposé un projet, sans paillettes et promesses impossibles
à tenir, bâti à partir de nos rencontres avec les habitants de
l’arrondissement.

Merci aux 23 768 électeurs qui ont adhéré à ce projet. La majorité
municipale du 16ème ne vous décevra pas. Elle a à coeur d’être à votre
écoute, de répondre à vos attentes, de faire entendre vos choix au
Conseil de Paris. En somme de défendre le 16ème arrondissement.

VOTEZ : LA NOUVELLE GENERATION DU 16e !

 

VOTEZ : LA NOUVELLE GENERATION DU 16e !
Vidéo envoyée par Paris16TV

Nous, jeunes candidats de la liste UMP "Union pour un Paris gagnant pour le 16ème", avons à coeur de porter les valeurs et les attentes de la jeunesse du 16ème arrondissement.

Comme vous, nous souhaitons que notre arrondissement soit plus animé, plus culturel, plus sportif, en somme plus attentif aux besoins des Jeunes.

Claude Goasguen, Bernard Debré et Pierre-Christian Taittinger, hommes politiques d’expérience, nous ont témoigné leur confiance, ont écouté nos points de vue, ont repris nos propositions, nous ont laissé carte blanche pour mettre notre touche à la campagne. A travers nous, ils ont donné sa juste place à la jeunesse du 16ème.

Dimanche prochain, lors du premier tour des élections municipales, nous comptons sur votre mobilisation pour amplifier ce mouvement. Votez et faites voter pour que chacun d’entre nous devienne un élu du 16ème arrondissement.

La jeunesse de notre arrondissement a sa chance, saisissons-la !

Victoria, Aurelien, Marie-Laure, Julie, Jéremy, Caroline, Vincent

Notre page internet de campagne   
http://unionpourunparisgagnantpourle16e.blogpremium.com/

La piscine Molitor

PiscinemolitorA ma grande stupéfaction nous avons pu découvrir ce week-end les dernières nouvelles de Bertrand Delanoë et de son lieutenant Jean-Yves Mano sur la piscine Molitor.

A les croire, bien sûr la piscine Molitor va être reconstruite en 2011. Je voudrais apporter toutes les informations souhaitables et réelles.

Bertrand Delanoë avait promis en 2001 lors de sa campagne électorale de reconstruire prioritairement la piscine Molitor durant sa mandature.
Nous avons eu beaucoup de mal à obtenir du ministre de la Culture le déclassement de l’édifice que les socialistes avaient fait classer pour empêcher la rénovation. A notre connaissance le maire de Paris n’a jamais facilité la levée de cette décision.

Alors que Bertrand Delanoë a fait voter au Conseil de Paris un crédit de 100 millions d’euros  pour construire un stade de 20 000 places à Jean Bouin pour la plaisir exclusif de Max Guazzini, un ami de longue date; qu’il a investi 100 millions d’euros dans le centre aquatique d’Aubervilliers, la Ville de Paris a refusé d’engager le moindre centime sur Molitor qui sera pourtant utilisée par les scolaires de l’Ouest parisien. Que les entreprises privées se débrouillent !

Dans l’esprit de Bertrand Delanoë, Jean Bouin c’est 100 millions d’euros, Molitor, c’est 0 centime.

Bertrand Delanoë et Jean-Yves Mano se moquent des habitants du 16ème. Nous exigeons que dans le plan d’urbanisme de la porte d’Auteuil, la piscine Molitor  soit traitée en priorité.

Libre expression

Céline Boulay-Espéronnier, n°4 sur la liste "Union pour un Paris gagnant pour le 16ème", a souhaité s’adresser directement à vous, lecteurs (et électeurs du 16ème).

Je suis surprise par les attaques visant l’âge de
certains candidats de la liste UMP pour ces élections municipales dans le 16ème
arrondissement.
 
A 37 ans, je suis fière d’être sur cette
liste, entre Bernard DEBRE et Pierre-Christian TAITTINGER , auprès de qui
j’ai tant appris durant cette mandature.

Attaquer ce dernier au seul motif de son âge est
indigne, et n’a, en tout état de cause, rien à voir avec un débat démocratique
d’idées.
 
Que certains n’oublient pas que notre vrai adversaire, c’est l’actuelle majorité municipale.
 
La diversité des âges sur notre liste d’union
est emblématique de l’ensemble de l’arrondissement.
Un arrondissement dont j’ai souvent entendu, alors
que j’étais encore au collège, qu’il était vieillissant, résidentiel, morne. Or
je me suis toujours efforcée de défendre l’idée inverse : le 16ème est dynamique, riche en diversité. A l’image de ses artistes, de ses entrepreneurs, de ses
intellectuels, de ses habitants !
Résidentiel et commerçant, très jeune et plus aîné,
c’est un arrondissement authentique. En tout cas un arrondissement
dont  le cadre, la qualité de vie sont exceptionnels et qu’il
il faut à tout prix s’attacher à préserver.
 
Sur la liste emmenée par Claude GOASGUEN,
l’expérience des uns et la jeunesse des autres sont réunies et tous travaillent dans un
seul et même esprit : combattre deux adversaires, Bertrand DELANOE et Jean-Yves MANO.
 

Delanoë et Ste Périne

Je vous recommande à tous de lire l’interview de Bertrand Delanoë dans le Nouvel Observateur Paris.

Malgré les dénégations de M. Mano qui essaie de persuader la population du 16ème du contraire, le maire de Paris réaffirme sa volonté de réaliser 210 logements sociaux dans l’enceinte du parc de Ste Périne.

Nous avons la preuve patente que Bertrand Delanoë fait une campagne d’un type particulier qui consiste à montrer à ses alliés de gauche et à tous ceux qui pourraient douter de son idéologie sectaire que le 16ème sera sanctionné, car il ne le plébiscite pas.

Il est le maire d’une partie des Parisiens sans se soucier des attentes des autres. Les habitants et les élus du 16ème n’ont-ils pas affirmé suffisamment fort leur désir de préserver le parc de Ste Périne ?! Le conseil de Paris n’a-t-il pas voté contre son projet en juin 2006 ?!

Nous en tirerons toutes les conséquences, et notamment lors des élections des 9 et 16 mars par un vote massif contre la politique de Bertrand Delanoë. Nous saurons nous en souvenir aussi lors des débats à l’Assemblée nationale à propos du statut du Grand Paris.

Citoyenneté et démocratie locale

Le site Paris16info.org a demandé aux candidats du 16ème de présenter leur vision et leurs propositions s’agissant de la démocratie locale.

Voici les positions de la liste "Union pour un Paris gagnant pour le 16ème".

<p>Un arrondissement à l’écoute de ses habitants</p>

&lt;!–
@page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm }
P { margin-bottom: 0.21cm }
–&gt;

Paris est une ville mondialisée,
hyper-urbaine, dont la population se renouvelle sans cesse.
Néanmoins, phénomène nouveau, la majorité
des habitants ne se qualifient plus comme des provinciaux vivant à
Paris, mais bien comme Parisiens. Et plus que Parisiens, ils
insistent sur leur appartenance à un quartier. On appartient à
un village, celui « de Passy », celui « de
la Porte de St Cloud » ou celui « de Chaillot »
par exemple. Cet attachement s’accompagne par la volonté du
citoyen de s’investir dans la vie locale, de connaître et de
participer au choix des projets « au coin de la rue »
qui auront une influence directe sur leur vie quotidienne. La
multiplication des pétitions citoyennes, des blogs citoyens
prouve chaque jour que la démocratie locale n’est pas qu’un
concept, et qu’il y a une vraie attente des habitants.

<p>Un arrondissement à l’écoute de ses habitants</p>

&lt;!–
@page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm }
P { margin-bottom: 0.21cm }
–&gt;

Les habitants ne se contentent
plus de voter une fois tous les 6 ans pour une équipe, un
projet municipal et d’attendre le scrutin d’après pour
conforter ou sanctionner le bilan politique. Ils ont besoin d’être
actifs et souhaitent des micro-étapes régulières
pour s’exprimer. Ce changement global de comportement du citoyen
renvoie le politique à de nouvelles pratiques,
expérimentations, qui ont balbutié mais qui sont
largement entrées dans le contrat de confiance entre le
citoyen et son élu.

Lire la suite Citoyenneté et démocratie locale