Archives pour la catégorie Nationale

Question écrite au Ministre des Affaires étrangères et européennes

Cg assemblee nationale 2

M. Claude
Goasguen attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur les
conclusions de l’enquête sur l’attentat de Burgas.

En juillet
dernier, sur le parking de l’aéroport de Burgas, un groupe de touristes
majoritairement israéliens a été pris pour cible d’un attentat suicide, qui a
profondément choqué l’opinion. Pour la 1ère fois un attentat suicide
portant la signature du Hezbollah était perpétré sur le sol européen. Les
autorités bulgares, qui viennent de terminer leur enquête, ont livré leurs
conclusions aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU : le Hezbollah est
bien responsable de cet attentat, les éléments de preuve sont accablants.

La communauté
internationale doit donc réagir fortement. Les Etats-Unis et Israël invitent
vivement l’Union européenne à aller au bout de sa démarche d’inscription sur la
liste européenne des organisations terroristes du Hezbollah. Cette procédure
nécessite l’aval des 27, et la France ne peut pas se permettre de s’abstenir.
Un rôle de leader s’impose aux côtés de l’Allemagne et de la Grande Bretagne.
La réunion des Ministres des affaires étrangères européens du 18 février est l’occasion
parfaite pour que la France soutienne cette sanction, qui aurait dû s’imposer
depuis de nombreuses années.

C'est pourquoi
il souhaiterait avoir la confirmation de l'engagement du gouvernement français
dans le lancement de la procédure d’inscription du Hezbollah sur la liste
européenne des organisations terroristes.

Compte rendu intégral de la 2ème séance du mardi 29 janvier 2013 à l’Assemblée nationale sur la réforme du « mariage pour tous »

Echanges vifs entre la garde des sceaux et Claude Goasguen qui ne désarme pas contre la manie socialiste de vouloir passer en force sur tout

Cg assemblee nationale 2

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Le mariage est une institution conservatrice, disais-je, au sens où cette institution témoigne d’un ordre passé. (« Oh ! » sur les bancs du groupe UMP.)

M. Claude Goasguen. C’est absurde !

Plusieurs députés du groupe UMP. C’est insultant !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Il n’y a rien d’insultant dans une société à conserver…

M. Claude Goasguen. Alors dites qu’il s’agit d’une institution conservatoire, et pas conservatrice !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Non, monsieur Goasguen : si elle était conservatoire, elle serait figée. Elle n’est pas conservatoire, mais bien conservatrice, au sens où elle témoigne d’un temps passé, et surtout de l’évolution de son temps. Elle est objectivement conservatrice, et vous voulez en faire une institution doctrinairement conservatrice, (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC – Exclamations sur les bancs du groupe UMP) au sens où vous vous agrippez à un ordre que vous croyez immuable.

M. Claude Goasguen. Si c’était vrai, pourquoi le réclamerait-on ?

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Le mariage a traversé des périodes différentes.

M. Jacques Myard. Mais il a toujours été hétérosexuel !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Je vous rappelle que l’article 213 du code civil disposait que le mari doit protection à sa femme et la femme obéissance à son mari, et qu’il a fallu attendre le Front populaire pour que soit supprimé, en 1938, le devoir d’obéissance de la femme à son mari. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste et GDR.)

Mme Claude Greff. Et les enfants ?

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Que vous souhaitiez conserver cet aspect du mariage, c’est votre liberté.

M. Claude Goasguen. Mais non !

M. Philippe Gosselin. C’est de la provocation !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. Nous disons, pour notre part, que le mariage est une institution qui porte l’empreinte des évolutions de la société. Et c’est cette évolution que nous poursuivons en continuant le processus de laïcisation du mariage. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC et écologiste.)

Monsieur Guaino, vous dites par ailleurs qu’il suffirait de reconnaître que les couples de même sexe ont les mêmes droits successoraux…

M. Claude Goasguen. Il y a le PACS !

Mme Christiane Taubira, garde des sceaux. C’est leur faire injure que de croire que leur revendication est matérielle, et nous répondons très clairement que c’est bien l’institution du mariage, avec toute sa charge symbolique, que nous ouvrons aux couples homosexuels. Il ne s’agit pas de leur accorder quelques avantages : nous disons que l’institution du mariage n’appartient pas à une catégorie de citoyens. Cette institution est républicaine et nous l’ouvrons aux couples homosexuels.

Le malaise Franco-Allemand

50e-anniversaire-de-la-signature-du-traite-de-l-elysee

J’ai tenu à m’associer à l’hommage rendu par le Parlement
français et les autorités de notre pays pour le 50ème anniversaire
du Traité de l’Elysée, unissant la France et l’Allemagne, et conçu par  le Général de Gaulle et le Chancelier
Adenauer.

La coopération franco-allemande reste l’axe essentiel du
développement de la construction européenne et c’est à ce titre que nous avons
tenu à rendre hommage à cette œuvre qui marque un tournant dans la construction
de l’Europe.

Le déroulement de la réunion devait malheureusement décevoir
les participants. Le discours du Président de la République était d’une platitude
consommée et le discours de la Chancelière ne fut pas à la hauteur de nos
attentes. Il faut dire que l’Allemagne entre dans une période électorale
difficile pour la majorité CDU-FDP comme en témoigne les résultats de
Basse-Saxe, perdue par Madame MERKEL. Il est évident que les relations entre le
Président de la Chancelière ne sont pas au beau fixe et que la coopération
connaît un fléchissement inquiétant dû en particulier aux divergences économiques
de nos deux pays.

D’un côté, l’Allemagne prônant une politique de rigueur pour
conserver la stabilité de l’euro, freinant  les dépenses publiques , d’un autre côté,
un gouvernement socialiste qui pratique une politique fiscale extravagante et
refuse de diminuer le poids de la dépense publique en France.

Le malaise est réel. Il n’est pas souhaitable qu’il perdure
sans remettre en cause une Europe qui s’affaiblit et dont l’absence de
solidarité dans la guerre menée par l’armée française au Mali, porte
témoignage.

Il est essentiel de retrouver un axe Franco-Allemand tourné
vers l’avenir. C’est l’intérêt de notre pays et l’intérêt de l’Europe.

Manifestion contre « le mariage pour tous »

ManifChers amis,

La manifestation de dimanche
prochain, 13 janvier, sera vraisemblablement une des plus grandes qu’ait
connues la France depuis plusieurs décennies. Le projet de loi sur le mariage
pour tous proposé par le gouvernement est un acte grave qui nécessite une
réaction forte de notre pays.

En refusant un vrai débat
démocratique, le gouvernement prend le risque de lancer dans la rue des
centaines de milliers de Français. Je précise que cette manifestation est une
manifestation non politique au sens partisan, même si les dirigeants de l’UMP
et son président Jean-François COPÉ ont appelé à juste titre les adhérents à
manifester, avec dignité et dans le calme.

Je sais que le 16e
sera massivement présent au cours de cette manifestation. Je serai moi-même
parmi les manifestants, avec d’autres élus de la République, place d’Italie. Je
vous rappelle que trois cortèges défileront dans Paris, au départ dès 13h de la
Porte Maillot, de la Place d’Italie et de la Place Denfert-Rochereau, en
direction du Champ-de-Mars, lieu de convergence. Nous nous retrouverons bien
entendu tous. J’espère que vous y serez très nombreux.

A dimanche.

Amitiés

Claude GOASGUEN, Ancien ministre, député de Paris,
maire du 16e arrondissement.

Appel aux citoyens contre le projet de loi « Mariage pour tous »

Manif
Je vous appelle à vous rendre nombreux dimanche 13 janvier 2013 à 13h Place d'Italie pour manifester contre le projet de loi socialiste "Mariage pour tous";

Je serai évidemment présent pour manifester mon opposition au projet de loi socialiste et en espérant que le gouvernement revienne sur cette proposition dont les conséquences sur l'adoption et la PMA ne sont pas admissibles, ou qu'à tout le moins le gouvernement veuille bien organiser un débat public devant les français.

Quand on connait les conséquences importantes sur notre société de telles modifications de notre droit civil, la prudence s'impose et le passage en force est une erreur qui serait regrettable.

Cette manifestation sera également l'occasion de clâmer notre opposition aux mesures de ce gouvernement socialiste qui mène la France dans une situation dramatique, tant sur le plan économique, social et international.