Archives pour la catégorie Articles

La guerre de Delanoë au 16ème

Tramway En réponse à une question orale au Conseil de Paris, le maire de Paris vient de confirmer, d’une manière unilatérale, qu’il avait l’intention d’installer à 50 mètres du stade Jean Bouin, à 30 mètres du lycée La Fontaine, quasiment sur la porte d’Auteuil, un dôme de 15 000 places pour le tennis.

Le maire de Paris en a profité pour annoncer l’installation du tramway qui reliera le pont Garigliano et la porte d’Auteuil pour desservir ce grand barnum.

Inutile de dire que cette opération, même avec l’aval de la fédération française de tennis, est une nouvelle agression, sans précédent, contre le quartier d’Auteuil. C’est un schéma d’occupation des sols, et je pèse mes mots, imbécile. Une telle implantation en bordure du boulevard extérieur signifie un réaménagement total de la Porte d’Auteuil pour organiser une circulation déjà perturbée par le parc des Princes et le stade Jean Bouin.

Je considère cette annonce comme loufoque, inacceptable, mais comme que le maire de Paris a décidé de punir le 16ème par des implantations, que nous avons beaucoup de mal à contrer, implantations qu’il n’oserait jamais envisager dans les arrondissements de l’Est…

Je vous demande donc d’être vigilants, mobilisés pour refuser ce dôme ainsi que la venue du tramway dans le 16ème. J’envisage bien sûr de lancer une pétition, et tout autre moyen de mobilisation.

Le conseil de Paris dans les médias

Questions_dactu Claude Goasguen sera l’invité de Jean-François Rabilloud (photo) dans "Questions d’actu" demain sur LCI entre 11h et 12h. Il sera opposé à Jean-Pierre Caffet, adjoint de Bertrand Delanoë en charge de l’urbanisme, et René Dutrey, président du groupe des Verts.

Dans le 13/14 de France Inter (87.8) à 13h20, il sera de nouveau opposé à Jean-Pierre Caffet pour revenir sur la polémique du RMI à Paris. Ecoutez-le en direct !

En effet, le maire de Paris a mis en cause la semaine dernière le gouvernement qui n’aurait pas versé au titre de la compensation des dépenses liées au RMI, 52 millions d’euros à la municipalité parisienne. Bertrand Delanoë souhaitait donc faire voter par le conseil de Paris une créance à l’attention de l’Etat…

A 19h30, il sera sur le plateau de "N’ayons pas peur des mots" d’I télé pour revenir sur l’actualité nationale du jour face à Anne-Sophie Mercier (journaliste d’Arte), Patrick Klugman (avocat), Serge Raffy (journaliste du Nouvel Observateur).

Le débat risque d’être enlevé…

Le XVIème victime de la folie du Bertrand !

Ste_prine Nous étions plusieurs centaines, riverains, familles, habitants du 16ème, et tous ceux attachés à la préservation des espaces verts,  samedi, pour s’élever contre le projet municipal de construction de logements sociaux sur le Parc de Sainte Périne.

J’ai pu constater la richesse florale de ce parc, et c’est avec plaisir que j’ai constaté que la mairie en a conscience (voir le site). Je suis donc scandalisé par le procédé de Bertrand Delanoë et de l’APHP qui n’ont pas cru utile d’informer les élus du 16ème arrondissement et les habitants.  J’ai donc tenu à interpeller le ministre de la Santé sur ce procédé, et je souligne vivement le silence des Verts qui soutiennent, semble-t-il, l’action du Maire.

Pourtant les espaces verts de l’Ouest parisien sont tout aussi importants que ceux de l’Est. La défense de l’environnement n’a pas de couleur politique.

D’autre part, je trouve effarant les pratiques de communication du maire de Paris. Quelle n’a pas été ma surprise en apprenant qu’il avait annoncé lors de la finale dame de Roland Garros la création d’une superstructure sur le site du stade Hébert. Il a même détaillé le financement… c’est du délire !! Pas de concertation, pas de communication aux élus, c’est honteux ! Mais le maire a consulté la fédération française de tennis…

Un minimum de connaissance des lieux oblige à réfléchir à d’autres sites pour étendre le complexe de Roland Garros, car l’actuel aménagement de la porte d’Auteuil ne permet pas l’accueil d’un public de 15 000 personnes dans un dôme… Le maire ne pourra pas dire qu’il n’était pas prévenu, mais il semble qu’il soit guidé par son acharnement à faire du 16ème un enfer.

Le plan local d’urbanisme

Mtro_1Le vote du plan local d’urbanisme sera au coeur des séances du conseil de Paris de lundi et mardi prochains.

Bertrand Delanoë aura du mal à dégager une majorité favorable pour voter ce document qui planifie l’aménagement de Paris pour les 20 ans à venir.

La majorité plurielle municipale se disloque une fois de plus sur un sujet de la plus haute importance.

Je vous invite à lire l’article du Métro de ce jour, et n’hésitez pas à me donner votre avis !

Le sport à Paris

Roland_garros J’ai beaucoup d’inquiétudes sur la manière dont Bertrand Delanoë gère l’aménagement de Paris, et en particulier les conséquences de son échec en matière sportive.

Depuis quelques semaines le Maire de Paris ne cesse de faire des annonces sans concertation, sur des promesses qu’il se voit obliger de tenir à l’égard de ses partenaires de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques. Comme par hasard, ces annonces concernent exclusivement un arrondissement qui lui est hostile, le 16ème arrondissement.

Je n’accepte pas que l’on puisse un instant envisager la construction d’un palais des congrés bis en lieu et place du Stade Hébert. C’est simplement délirant quand l’on connaît les lieux et la proximité avec le stade Jean Bouin et le Parc des Princes. Je m’opposerai avec les élus du 16ème, et tous ceux qui ont un minimum de considérations environnementales, contre les implantations successives qui visent à faire plaisir à ceux qui ont soutenu la candidature de Paris.

Le développement du sport à Paris est un sujet bien plus sérieux que des promesses faites en coulisse.  Je ne manquerai pas de le rappeler au Maire de Paris…

Alain Souchon inspire…

Qui aurait cru qu’Alain Souchon, artiste insaisissable, inspirerait par son tube "Allô maman bobo" les membres de l’UMP ?

Après mon livre "Allô Paris bobo", voici que mon ami Eric Raoult taquine François Hollande avec "Allô  François bobo"…

En effet, alors que la ministre de la Défense répondait hier lors des questions d’actualités aux propositions faites par Ségolène Royal sur l’éventuel rôle des militaires auprès des jeunes délinquants, le député UMP de Seine-St-Denis a taquiné le compagnon de celle-ci.

Il est vrai que le premier secrétaire du PS se trouve dans une position impossible qui ne satisfait ni Ségolène Royal ni les éléphants du PS.

Finalement, la pique d’Eric Raoult était assez douce…

La rue des Rosiers

Rue_des_rosiers J’ai accompagné cet après-midi Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur, lors de sa visite dans la rue des Rosiers.

Cette rue célèbre pour son charme, connue par les Parisiens pour ses savoureux fallafel, rue à l’image du quartier du Marais, pittoresque,  est malheureusement à la une pour une triste histoire.

Dimanche, une bande d’une vingtaine d’individus est venue menacée les commerçants juifs de la rue en vociférant des propos antisémites et des menaces de mort. Il s’agissait purement et simplement d’un "raid" organisé.

Depuis, nous savons que ces agissements sont les faits de Tribu Ka, groupuscule extrêmiste prônant la négritude. Son leader, répète inlassablement sa haine du peuple juif, qui serait à ses dires à l’origine de l’esclavage du peuple noir.

Cg_rue_des_rosiers Nicolas Sarkozy a demandé la clôture de leur site internet et a diligenté une procédure contre Tribu Ka pour faits de provocation à la haine ou à la violence en raison de leur appartenance à une religion.

Je ne peux que me féliciter de ces initiatives, mais je suis inquiet de la montée de l’antisémitiste comme du racisme. Je suis inquiet de  la montée des communautarismes intégristes. Notre société se morcèle autour d’identités avant de s’unir, avant tout, autour de valeurs républicaines. S’agit-t-il de cas isolés qui effraient mais ne représentent pas la réalité dans notre démocratie ? Je l’espère.

Le commencement de la fin?

Hdv_1 Existe-t-il encore une majorité municipale à Paris autour de Bertrand Delanoë ?

Depuis l’échec des Jeux Olympiques, la majorité parisienne est soumise à des forces contradictoires qui rendent encore plus floue la vision que l’on pourra se faire de la gestion de la Ville de Paris.

Nous assistons,  par exemple,  à des reculs portant sur les engagements, pourtant péremptoires, du passé immédiat. Ainsi entend-on le Maire de Paris remettre en cause la politique (absurde) menée dans certains quartiers de Paris avec les fameux couloirs de bus. Mais dans le même temps on continue de mettre en avant les vertus de cette même politique boulevard Magenta.

On pourrait se féliciter de voir le Maire être saisi parfois, du minimum de lucidité souhaitable, s’il n’y avait au bout du compte une facture lourde issue  des intérêts électoralistes divergents et changeants.

Les relations se tendent  entre le Groupe des Verts et le Groupe Socialiste. Le Groupe Communiste s’enfonce lui dans la solitude épaisse de ses certitudes du passé. La proximité de la campagne municipale, qui approche à grand pas, va rendre les choses de plus en plus difficiles pour le Maire de Paris. Le refus à peine motivé des Verts de voter en 2ème lecture le PLU qu’ils avaient voté en 1ère lecture, préfigure un vote très difficile sur le Plan des Déplacements de Paris à la fin de l’année. La Mairie de Paris ne sera donc pas en mesure probablement de faire voter par sa majorité le plan d’urbanisme et des déplacements dont la Ville a un besoin légal…. Qu’on ne compte pas sur l’UMP pour venir au secours de cet urbanisme asthmatique, sans ampleur, qui réduirait Paris à n’être que l’ombre de la capitale qu’elle fût !…

Après des années passées à se gargariser de discours, la municipalité a tout misé en investissement sur les Jeux Olympiques, avec le succès que l’on connaît. Nous voici désormais confrontés à un immobilisme politicien issu de la division, dont les Parisiens se seraient bien passés à un moment où les villes européennes s’arment dans la compétition internationale des métropoles.

Nous sommes au « commencement de la fin » de la municipalité Delanoë . L’alternance devient possible. L’alternative est ouverte. Elle se concrétisera autour d’une dynamique initiée par la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007. Nous la confirmerons aux élections municipales qui suivront. Nous fermerons ainsi la parenthèse, brève mais lourde de conséquences, d’un passage au pouvoir d’une gauche parisienne incapable de concevoir avec courage et détermination l’avenir de Paris et des Parisiens.

Le vent du changement souffle sur Paris

Logo_reformateurs_1 Hier, une cinquantaine de jeunes gens ont participé au premier café des NewTrend. J’ai été agréablement surpris de la qualité du débat, et je tenais à remercier tous les participants.

Ils étaient en majorité de jeunes libéraux, mais l’ensemble avait pour point commun l’envie d’un changement, d’un sursaut de la société française face à la mondialisation.

Il faut que les politiques prennent la mesure de cette aspiration, de cette ambition qui ne peut rester au stade du concept, du discours.

C’est la démarche des Réformateurs Paris. Loin d’avoir l’exclusivité de cette aspiration, nous souhaitons être actifs et réactifs aux transformations de la société française et parisienne en particulier en apportant des propositions réalistes, libérales et sociales.

Lundi soir, j’aurais le plaisir d’annoncer en présence d’Hervé Novelli, président des Réformateurs, avec les élus parisiens réformateurs et les membres du bureau politique les axes directeurs lors d’une réunion dans le centre de Paris. Vous en aurez la primeur sur ce blog.

Avant cela, j’organiserai dans l’après-midi, à Charenton Le Pont, avec Roger Karoutchi, président du groupe UMP au Conseil régional Ile-de-France, "Paris, coeur d’agglomération" qui réunira les maires de nombreuses communes voisines et les élus parisiens afin de réfléchir à la problématique de l’intercommunalité parisienne, symbole d’un changement de gouvernance.

Un vent de changement souffle sur Paris…

New Trend-Café

Bonjour_paresse Voilà une initiative qui me séduit, et je vous invite à venir en juger par vous-même !

                                            New Trend-Café

                    Le rendez-vous citoyen des Anti-Blasés !

Cette équipe de jeunes libéraux organise leur premier café politique sur le thème : Fonctionnaire, le nouvel eldorado des jeunes ?

Sont invités à discuter sur ce vaste sujet avec l’auditoire  : Corinne Maier, auteur du best-seller "Bonjour paresse" , Lynda Asmani, chargée de mission au Minefi, David Alphand, nouveau délégué UMP de la 15ème circonscription, et moi-même.

Je vous donne donc rendez-vous le jeudi 18 mai à 20h au Losserand Café, 77 rue Raymond Losserand dans le 14ème.