Archives pour la catégorie Articles

TVA sur la restauration

Ce matin j’ai rencontré le Président de l’UMIH (Union des Métiers des Industries de l’Hôtellerie) , M. André DAGUIN, qui est un de mes amis.

Je soutiens ses revendications au sujet de la baisse de la TVA sur la restauration. Ce secteur est créateur d’emplois et d’insertion. J’ai donc tenu à apporter mon soutien à la campagne nationale "Des métiers, un avenir", lancée ce matin de la Bastille.

Je continuerai à me battre pour la baisse de la TVA. Quand il le faut, la France sait être ferme avec ses voisins européens : j’attends qu’elle le soit à ce sujet.

Education : le devoir de réussite

Cv_duc J’ai eu le plaisir de présider ce matin la table Ronde "Expériences étrangères : quels enseignements pour la France ?" de la convention éducation de l’UMP.   

Nous sommes confrontés à une adéquation qui doit être résolue : les performances des élèves français sont dans la moyenne des pays développés, alors que notre dépense d’éducation est parmi les plus élévée.  Le changement s’impose en l’espèce comme sur les questions de l’échec scolaire, de l’inégalité des chances, de l’échec de la formation des élites ou du manque d’autonomie des établissements. Cette convention apporte des sérieuses pistes de réflexion, et les prises de positions arrêtées par Nicolas Sarkozy sont une fois de plus en dehors du consensus mou, du conservatisme latent.

Certains s’élèvent déjà contre ces mesures qui condamneraient le service public de l’éducation aux lois du libéralisme. Pour reprendre le ministre de l’Education, arrêtons avec l’idéologie du pédagogisme. La société a changé, les besoins des élèves aussi. Il faut mettre l’élève au coeur du système, et c’est cela que l’UMP propose.

Hommage à Ilan

Photo_ilan 1 200 personnes ont défilé hier à la mémoire d’Ilan Halimi, torturé à mort par une bande pour des raisons encore inconnues.

Je regrette d’avoir été la seule personnalité politique à participer au cortège, et je crois que la classe politique n’a pas pris la mesure de la gravité de ce meutre des conséquences qui s’y rattachent.

J’estime que toute la lumière doit être faire par la police sur les motivations des agresseurs, et s’il agit d’un crime à caractère antisémite et raciste. C’est une urgence absolue car il ne faut pas sombrer dans les affrontements communautaires, dans une montée de la violence.

Paris 16 info…

Glise_dauteuil J’ai eu le plaisir d’être interviewé par Paris 16 info, le blog d’information des habitants du 16ème arrondissement.

Quasiment chaque arrondissement de Paris a désormais son blog, animé par des citoyens attentifs à la vie de quartier, curieux des décisions politiques prises dans les conseils d’arrondissement ou de quartier, forces de proposition pour ces institutions.

Ce nouveau moyen de communication renforce la notion de démocratie. Le Parisien  consacre aujourd’hui un article "Le blog, une autre manière de faire de la politique", et je suis fier d’y être cité.

Merci à tous car c’est aussi grâce à vous que Le Parisien relève que mon blog "obtient un joli résultat".

Holocauste et caricatures

Le journal iranien "Hamshahri" a lancé lundi un concours de caricature sur l’Holocauste. Je crois que nous vivons actuellement une crise internationale grave, et je m’inquiéte pour l’avenir.

J’ai tenu à m’exprimer à ce sujet ce matin, car seuls les Etats-Unis, la présidence de l’Union européenne et le ministère des affaires étrangères allemand ont dénoncé cette "spirale des provocations". On peut se demander ce que fait le Quai d’Orsay ? 

Conférence exceptionnelle

J’ai organisé hier soir avec le B’Nai Brith et l’UPJF une conférence sur "La victoire du Hamas et ses conséquences".

La situation internationale devient préoccupante et inquiète beaucoup de Parisiens. Hier, sans invitation, de bouche à oreille, j’ai rassemblé près de 500 personnes à l’Assemblée nationale pour discuter des conséquences de l’élection du Hamas dans les territoires palestiniens.

L’attitude de l’Iran et la flambée de violence autour des caricatures danoises contribuent à une inquiétude pesante. Je pense que nous devons éviter de nous laisser aller à la facilité qui consiste à tout accepter, et notamment à accepter de renoncer à un de nos droits fondamentaux : la liberté de la presse.

Aucune raison ne doit nous pousser à discuter avec des personnes qui acceptent le terrorisme, la violence et affirme publiquement leur désir de faire disparaître un de leurs voisins.

La question de l’aide des grandes nations occidentales à des Etats dirigés par des organisations terroristes est posée. Il faut la poser publiquement et c’est la raison pour laquelle j’ai déposé une question écrite à l’attention du Premier ministre ( lire la question  ).

L’Histoire doit nous rappeler qu’il y a au-dessus de nos démocraties la tentation permanente de l’esprit munichois.

Vous êtes célèbres !!!

Revue_blog J’ai le plaisir d’annoncer à ceux qui n’ont pas écouté Europe 1 ce matin que  " la revue des blogs" a relayé notre débat sur les couloirs de bus. Il s’agit purement et simplement du sujet principal de cette brève de Pierrick Fay (photo), Catherine Nivez et Benjamin Vincent.

Je vous remercie d’être aussi actifs et de provoquer l’intérêt des médias sur des problématiques bien parisiennes.

Ecoutez et continuez, car votre opinion est importante !

Internet et politique

Je me suis rendu hier à l’Entrepot pour "Politique 2.0", où j’étais invité sur la table ronde Politique et blog. Il y avait plus d’une centaine de personnes, blogeurs avertis et sensibles aux raisons qui poussent les hommes et femmes politiques à créer un blog. Je regrette d’être arrivé en cours de réunion, car les débats ont été animés, et ont enrichi mes connaissances de la blogosphère.

J’ai créé mon blog pour être en lien direct avec mes concitoyens, et avoir leurs opinions sur mes actions. Je vais sur le terrain, et rencontre de nombreuses personnes mais Vos commentaires, qu’ils me soutiennent ou me critiquent, me poussent à la réflexion, car une même problématique peut être envisagée sous des angles insoupçonnés. Aussi je voulais vous remercier.

J’aimerais poursuivre cette réflexion un peu plus longuement mais je dois partir à la soirée "Egalité des Chances" organisée à l’Astros Club, 106 avenue de Clichy…

A demain!

L’éternel problème, le logement…

Depuis le début des débats en séance à l’Assemblée nationale du projet de loi "Engagement national pour le logement", je constate l’absence des députés parisiens dans l’hémicycle, alors que l’essentiel du problème parisien est le logement.

Je trouve qu’en particulier les députés parisiens de gauche et les verts, qui mettent en place à Paris la politique inverse, et ne jugent même pas utile de se rencre en séance, se moquent du monde.

Paris est la ville de France qui construit le moins d’appartements sociaux et privés, et cette anémie est un handicap lourd pour le développement de la capitale, et j’ai eu l’occasion dans mon livre à paraître à la fin du mois, Allô Paris bobo, de démontrer l’étendue des dégâts qui desservent en premier lieu les Parisiennes et les Parisiens.

Voilà le résumé de mon intervention en attendant le compte rendu analytique des services de l’Assemblée :

2ème Séance du mercredi 18 janvier 2006

M. Claude Goasguen – Ma foi, nous soutiendrons ce texte parce qu’il s’inscrit dans une démarche globalement positive (Rires sur les bancs du groupe des députés communistes et républicains). Il n’en reste pas moins que certains points ne nous satisfont pas, comme l’article 55. Des avancées ont eu lieu en commission. Je souhaite qu’elles soient confirmées en séance publique, notamment pour ce qui touche à l’accession à la propriété.
J’aurais aimé aussi que les classes moyennes, victimes dans les grandes agglomérations de l’augmentation du foncier et des loyers, soient elles aussi considérées comme dignes d’intérêt sur le plan social par le Gouvernement. Nous y reviendrons.
Ce texte est globalement positif parce qu’il tend à relancer la construction de logements et à corriger les effets pervers des mesures prises sous les gouvernements précédents. Je limiterai ici mon propos à la situation en Ile-de-France. Si en 2005, plus de 400 000 logements ont été mis en chantier et plus de 500 000 demandes de permis de construire déposées en France, cette embellie n’a pas concerné l’Ile-de-France, et encore moins Paris qui souffre depuis cinq ans d’une politique municipale malthusienne, préjudiciable à sa place dans la compétition avec les autres grandes métropoles européennes.
Quand j’entends les Verts – d’ailleurs absents ce soir – réclamer ici la construction de logements sociaux et demander au Conseil de Paris que l’on ne construise surtout pas davantage, je m’interroge sur la cohérence de leurs positions. Je m’interroge de même, quand nos collègues socialistes vantent ici les mérites du logement social et que je vois la politique menée en ce domaine à Paris. En 2005, on a construit mille logements neufs à Paris, dont 700 au titre du logement aidé et 300 au titre du secteur privé. Je rappelle pour mémoire que la Ville de Paris en avait construit 5 500 en 2000, sans l’aide ni de la région ni de l’Etat.
Un autre signe ne trompe pas. Alors que jusqu’en 2000, on créait environ cinquante ZAC par an en Ile-de-France, ce nombre est tombé à dix depuis l’adoption de la loi SRU. La situation est encore plus grave à Paris où aucune ZAC n’a été créée depuis 2001, à l’exception de celle des Batignolles, voulue par l’Etat et liée à la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2012. Cela est à mettre en regard de la politique ambitieuse menée par les maires précédents, pour qui les ZAC constituaient un outil d’urbanisme indispensable.
Ce triste résultat de la politique délibérée de la municipalité socialiste de Paris devrait inspirer au Gouvernement certaines mesures. Il faudrait notamment simplifier les procédures du code de l’urbanisme, en particulier celles prévues au livre III pour les ZAC, auxquelles devrait se substituer la délivrance d’un permis de construire valant division. Il faudrait aussi que soit publié un guide d’application de la loi SRU à l’intention des maires.
Enfin, je souhaiterais, Monsieur le ministre, qu’à côté des trois opérations d’intérêt national que vous avez annoncées cet après-midi pour l’Ile-de-France, une autre puisse concerner Paris, où existent encore d’importantes emprises foncières que le maire refuse de libérer, notamment dans les arrondissements du Nord-Est. Je vous demande instamment de mettre à l’étude le lancement d’une opération d’intérêt national à cheval sur les XVIIIe et XIXe arrondissements où cent hectares au moins sont urbanisables. Paris ne peut pas demeurer l’endroit où l’on construit le moins de logements de toute la France !

 

Rencontre avec GayLib

Logo_gaylib J’ai eu le plaisir de recevoir ce matin à l’Assemblée nationale Stéphane Dassé, président, et Sébastien Chenu, porte-parole de GayLib pour discuter des problématiques liées à l’homosexualité : la vie commune et sous quelles formes, l’homoparentalité et l’égalité des droits. Nous avons discuté franchement des problèmes que pose la déstructuration de la famille traditionnelle.

On me reproche de toute évidence mon attitude sur le Pacs, et la pénalisation des propos homophobes, alors que mes réserves étaient simplement d’ordre juridique, et n’étaient aucunement fondées sur une discrimination.

Nous avons convenu de nous revoir afin d’enlever les ambiguïtés de mon discours qu’ils jugent conservateur, et de discuter des difficultés matérielles et psychologiques connues par les homosexuels, et notamment les jeunes, dont je comprends l’accuité.

Je vous invite à me donner vos opinions sur ces thématiques sociétales. Quel est votre sentiment ? Je suis prêt à entendre tous les avis à condition qu’ils ne soient pas excessifs, c’est tout l’intérêt d’un blog. Je me pose beaucoup de questions sur un sujet de société qui ne concerne pas que la France mais toutes les démocraties occidentales.

J’ai accepté la proposition de GayLib d’une réunion avec les quatre candidats. Nous discuterons avec la salle de la politique parisienne pour l’avenir et des problématiques liées à l’homosexualité.