Archives pour la catégorie Paris

Panafieu a fédéré tous les élus UMP derrière elle

Adhérez au comité de soutien pour Françoise de Panafieu et participez à la campagne des municipales dans le 16ème arrondissement : remplissez le bulletin de soutien

Interview de Claude Goasguen par Guillaume Perrault dans le Figaro du 22/10

GP : Vous considérez que la droite peut reprendre Paris, n’est-ce pas un optimisme de commande ?

CG : Non car Delanoë va devoir s’expliquer sur son bilan, très négatif. Sa politique "antivoitures" est dictée par l’idéologie. Aucune place de parking n’a été créée. Le métro a été négligé. Paris est la capitale la plus sale d’Europe.
Delanoë ment admirablement : il s’attribue des réalisations -écoles primaires, crèches- décidées sous la précédente mandature. Il sort de son rôle en organisant une consultation sans fondement juridique sur le droit de vote des étrangers aux élections locales. Les impôts locaux n’ont pas augmenté… ça n’a rien d’un exploit : Delanoë a reçu l’an dernier 870 millions au titre des droits de mutation !

Lire la suite Panafieu a fédéré tous les élus UMP derrière elle

Politique des transports à Paris : l’indispensable besoin de transparence

Les élus du groupe UMP du Conseil de Paris souhaitent réagir à l’article paru dans Le Monde daté du 17 octobre 2007, intitulé "Paris pilote à vue ses transports.

Les conclusions du Conseil scientifique de la Ville de Paris rejoignent les demandes incessantes du groupe UMP du Conseil de Paris.
Ainsi le groupe UMP n’a cessé d’interpeller le maire de Paris pour lui demander d’améliorer le suivi de sa politique des transports, de se doter des outils adéquats, afin de pouvoir mesurer les impacts de sa politique. Le maire sortant ayant à de rares exceptions toujours refusé, le groupe UMP peut affirmer qu’il a délibérement "cassé le thermomètre". Aussi le refus manifeste de toute politique d’évaluation de la part de l’exécutif parisien, malgré les injonctions de son opposition conduisent aujourd’hui à l’impasse soulignée par le conseil scientifique.

Lire la suite Politique des transports à Paris : l’indispensable besoin de transparence

Bertrand Delanoë, grand menteur de la ville de Paris

Dépêche AFP du 10 octobre

Le député UMP de Paris Claude Goasguen a vivement critiqué Bertrand Delanoë, mercredi soir, qualifiant le maire de la capitale de "grand menteur de la ville de Paris", lors de la convention de rentrée du mouvement des Réformateurs de l’UMP à la Mutualité à Paris.

La campagne de Paris pour les municipales "c’est quelque chose de très important" pour la politique nationale, a-t-il dit, et "il ne faut pas se laisser gruger, abuser, par le grand menteur de la ville de Paris. Il faut se débarasser de celui qui fait régner le mensonge", a-t-il lancé à la tribune, en inaugurant cette convention.

Dans leur grande diversité, les Réformateurs parisiens ont un "dénominateur commun : nous sommes tous dirigés par un manipulateur", a-t-il martelé. "Bertrand Delanoë joue véritablement avec le non-dit et le mensonge".

Cette diatribe contre le maire de Paris suivait un hommage appuyé du député au Premier ministre François Fillon.
Les Réformateurs sont proches de Nicolas Sarkozy, mais ils sont "aussi très proches de toi, mon cher François, car tu as subi comme nous les évolutions du pouvoir", a déclaré le député de Paris.
"Nous aimons en toi la clarté des propos, (…) parfois la rudesse mais une rudesse salvatrice, nous apprécions ta franchise et ta vérité", a-t-il encore déclaré.

Velib’et code de la route

Ce week-end encore j’ai pu constater le succès croissant de Vélib’ dans les rues de la capitale. Des centaines de parisiens ont profité du beau temps pour enfourcher les petites reines municipales.

Ce succès est légitime mais on s’aperçoit ausément que la cohabitation entre les cyclistes, les automobilistes, les piétons et autres modes de déplacement n’est pas aisée, et que nous ne sommes pas à l’abri d’une hausse des accidents.

En effet, il est étonnant de voir les cyclistes ne pas se soucier des règles élémentaires du code de la route et de mettre en péril leur sécurité.

C’est pourquoi j’ai tenu à interpeller par question écrite
le secrétaire d’Etat chargé des transports sur la nécessaire évolution du code de la route.

C’est pas bien Bertrand…

Je viens d’ adresser une lettre au Maire de Paris , m’étonnant de la décision prise par la municipalité de faire enlever les panneaux électoraux situés devant les mairies des arrondissements qui n’ ont pas à organiser un deuxième tour d’ élections législatives dimanche prochain .

Je suis profondément choqué par les retraits des panneaux électoraux le jeudi 14 juin au matin qui va nous empêcher de remercier, comme il se doit, les électeurs qui se sont déplacés pour voter.
Je ne vois pas ce qui peut justifier une telle attitude si ce n’ est peut-être une erreur administrative que je lui demande très simplement de bien vouloir rectifier.

Il est très important que les députés puissent s ‘ adresser à leurs électeurs, quelle que soit leur tendance politique, pour les remercier de leur choix.

En effet, il est de tradition républicaine que les candidats élus au premier tour utilisent ces panneaux pour apposer des affiches de remerciements pour le soutien que leur ont apporté les habitants de leur circonscription.

Stade Jean Bouin

Hier le Conseil de Paris a voté une délibération, malgré un long débat, d’étendre le Stade Jean Bouin dont la Ville est propriétaire et géré par une association.

Après un long débat et des pressions inadmissibles à l’encontre des élus, les conseillers de Paris ont choisi une formule qui me paraît totalement inadaptée. Elle ne tient pas compte de l’ensemble des partenaires concernés : mairie de Boulogne, mairie du 16ème arrondissement, association de gestion de Jean Bouin, association de riverains de Boulogne et de Paris. Les travaux vont déterminer davantage encore ce secteur du bois de Boulogne avec la construction d’un parking de 400 places. C’est une erreur financière : le coût est de 111 millions d’euros alors que le stade de Charléty, conçu pour l’athlétisme et le rugby, reste vide.

Lire la suite Stade Jean Bouin

Stade Français : le Conseil de Paris vote pour un nouveau Jean Bouin

Dépêche AFP du mardi du 13 février 2007 : Le Stade Français, le Conseil de Paris vote pour un nouveau Jean Bouin

Paris aura un stade de rugby au stade Jean Bouin (XVIème) rénové : le conseil de Paris a suivi Bertrand Delanoë, maire PS de Paris, sur ce projet qui vise à donner d’ici à septembre 2011 un site digne de ce nom au Stade Français, un des tous premiers clubs de rugby français.

Sur 142 votants, 80 se sont prononcés pour, 59 contre et 3 ont voté blanc ou nul, et 21 ne se sont pas prononcés

Lire la suite Stade Français : le Conseil de Paris vote pour un nouveau Jean Bouin

Création d’un album photo pour le Maire

Poubelle Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ?

La saleté est devenue notre quotidien dans le 16ème arrondissement !

Nous ne pouvons plus accepter l’état de saleté des rues de notre arrondissement ! Nous payons des taxes et des impôts locaux pour que les détritus soient enlevés régulièrement, nos rues balayées, nos trottoirs propres. Le maire de Paris et son adjoint à la propreté refusent pourtant d’entendre notre mécontentement, et ignorent la réalité de notre quotidien.

On

veut nous faire croire que Paris est une ville propre ! Cela n’est plus tolérable. Il faut obliger, preuves à l’appui, la municipalité de Paris à nettoyer régulièrement notre arrondissement.

Je vous

invite donc à m’envoyer les photos attestant de la saleté de notre arrondissement, en localisant précisément les tas de détritus, et leur durée d’immobilisation sur l’espace public. Je publierai ces photos sur mon blog, et les archiverai afin d’envoyer, dans quelques semaines, en votre nom, un album d’un genre particulier à Bertrand Delanoë et son adjoint à la propreté.

La propreté aussi est un droit opposable !

Blanchi !

Nous venons d’apprendre que Laurent Dominati, conseiller de Paris et ancien député, a été relaxé des accusations portées contre lui dans l’affaire des faux électeurs du IIIème arrondissement.

Je me félicite que la justice ait rendu son honneur à Laurent, qui avait combattu plus que d’autres le gouvernement de Lionel Jospin lorsqu’il était jeune député. Je m’en félicite d’autant plus que depuis de longues années il a été accablé d’insultes, de diffamations colportées notamment lors des élections partielles dans le Nord du 16ème arrondissement.

Lire la suite Blanchi !

Le PSG est un grand club

Intervention de Claude Goasguen séance du Conseil de Paris, mercredi 13 décembre sur le PSG

Mes chers collègues, s’il fallait résumer dans une formule lapidaire ce que le Conseil de Paris et la municipalité adressent comme un message aux Parisiens, qu’ils adressent unanimement par un geste politique fort qui n’est ni de droite ni de gauche : nous devons affirmer très fort aujourd’hui que la bête immonde du racisme et de l’antisémitisme n’a pas de droite de cité. N’a pas de droit de cité dans les stades, n’a pas droit de cité à Paris, n’a pas droit de cité dans notre République.  Et c’est ce geste là et celui là seul qui a guidé la rédaction du voeu que nous allons adopter en commun.

Lire la suite Le PSG est un grand club

La subvention municipale au PSG suspendu

Article paru dans le journal "L’équipe" du mardi 12 novembre

Le député du 16ème arrondissement et conseiller de Paris, Claude Goasguen proposera demain matin devant le Conseil de Paris une suspension de la subvention de 2,3 millions que la Ville de Paris verse au PSG. En cas d’adoption cette mesure durerait "jusqu’à ce que l’on ait réexaminé avec le club les conditions pour assurer une meilleure sécurité." Pour l’élu, il faut ainsi "que la Ville montre qu’elle est partie prenante à la réorganisation du PSG. Nous devons reconstruire un véritable club, une véritable ambiance, et pour cela il faut une collaboration entre la Ville et la préfecture, mais aussi le club. Rien ne serait pire que de laisser les hooligans oeuvrer tranquillement".  Outre, une subvention de 2, 3 millions, la Ville aide le club en lui achetant chaque année des places pour un montant de 1, 2 million.