Archives pour la catégorie Non classé

Renouvellement parisien au Sénat (4)


En précision à l’article de ce jour dans Le Parisien :

1/ Aucun élu parisien n’a été consulté pour constituer la liste des sénatoriales à Paris. Jean-François Lamour, seul parisien, à la tête de la CNI, aurait dû s’occuper davantage de sa circonscription, cela lui aurait évité d’être battu aux élections législatives. 

2/ Pierre Charon qui ne connaît le Sénat que par les échos de presse me qualifie de « vieux lion », cela vaut mieux que d’être un vieux chapon défaillant. 

3/ Je regrette vraiment que Julie Boillot, qui est une femme intelligente, se soit laissée entraîner dans cette galère. Mais Pierre Charon a toujours eu besoin d’utiliser une jeune élue en n•2 pour essayer d’être élu. On se souvient du sort réservé à Géraldine Poirault-Gauvin, sa n•2 aux dernières sénatoriales, qui avait servi de marche-pied à Pierre Charon pour qu’il soit élu et lui seul. 

4/ On comprend mieux dans ces conditions la multiplicité des candidatures aux sénatoriales LR à Paris tant que nous n’aurons pas nettoyer les écuries d’Augias ! 

Renouvellement parisien au Sénat (3)


Le parti Les Républicains cherche à comprendre les raisons des désastres électoraux que nous avons subi.Il serait bon qu’ils pensent à la responsabilité, pour notre image, des pratiques malsaines que connaît notre formation entre « copains et coquins », notamment à Paris. 

J’ai à plusieurs reprises souligné l’effet calamiteux de la désignation de Pierre Charon aux sénatoriales à Paris. Voilà un candidat qui se dit légitime mais qui du moins n’essaie de faire croire à personne qu’il est compétent. D’ailleurs, la structure de notre parti est-elle encore légitime ? Rien n’a changé depuis la mise en place de l’appareil qui nous a conduit au désastre derrière Francois Fillon. Certes, Bernard Accoyer fait ce qu’il peut pour gérer les affaires courantes mais tout le reste n’est qu’arrangement et maintien des copinages. 

Là où il faudrait promouvoir le changement nous nous enfonçons dans les pratiques les plus détestables pour l’opinion publique. La désignation de Pierre Charon sans consultation des Conseillers de Paris, à l’exception de Jean-François Lamour, n’est pas acceptable et lui ôte toute légitimité. 

Pourtant cette élection est importante pour Paris car les sièges parlementaires s’y font rares. Plus que jamais, nous avons besoin d’une vraie présence parisienne au Sénat et non d’un échotier au service des copains du moment. 

Peut-être serait-il convenable que Bernard Accoyer convoque les Conseillers de Paris pour leur demander leur avis ? Il est encore temps de nettoyer les écuries d’Augias !   

Communiqué de presse du Groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale sur la démission du Chef d’état-major des armées

La démission du chef d’état-major des armées est un événement historique qui pose deux questions extrêmement préoccupantes pour nos institutions.

-La confiance entre le Président de la République et notre armée est très gravement mise à mal et sans doute définitivement rompue. Cela pourrait empêcher le Chef des Armées de conduire une politique de défense efficace pour le bien de nos armées et de nos soldats. Nous devrons être extrêmement vigilants sur les conséquences de ce qui est clairement une dérive d’un pouvoir personnel très mal exercé. L’armée française a besoin de soutien et de considération et non d’actes d’humiliation.

-Par ailleurs l’opposition parlementaire s’indigne de la manière dont l’Assemblée Nationale et sa Commission de la Défense ont été traitées et considérées dans le traitement de cette affaire très grave. Le Parlement est souverain . La parole y est libre et nous en appelons au Président de l’Assemblée Nationale pour qu’il fasse respecter notre Assemblée et que le Président de la république n’interfère pas dans la conduite des travaux parlementaires.

Renouvellement parisien au Sénat ? (2)

Cela ne se fait sans doute pas dans un parti qui a décidé de ne rien changer, mais je crois que nous sommes nombreux à vouloir que justement notre formation politique puisse changer pour gagner et reprendre sa place au sein de notre pays.

Les candidats que nous devons présenter à l’avenir devront être différents des copinages du passé.

Notre parti s’est enlisé dans les pratiques de copains et coquins jusqu’à nous discréditer et donner le sentiment d’un parti politique fermé sur lui-même.

Ainsi, on voudrait nous faire croire que M. Pierre Charon est légitimement investi par notre formation politique pour les sénatoriales de septembre prochain et on tente de nous rassembler au nom de l’unité.

Mais ce n’est pas l’absence d’unité qui nous a fait perdre les élections, c’est le fait de soutenir de mauvais candidats discrédités devant l’opinion. L’opinion qui a englobé dans cette critique générale de bons candidats de notre famille injustement vaincus aux élections législatives.

Une CNI croupion née dans les affres de la campagne Fillon et sans réelle légitimité nous impose un candidat. Nous devons refuser car il ne correspond pas à ce que nous souhaitons pour l’image de notre parti. Absence d’interventions dans les débats, présence permanente dans les intrigues, nous n’avons pas besoin d’un échotier pour nous représenter au Sénat, mais de quelqu’un qui peut représenter nos idées et notre avenir.

Je n’ai pas l’intention de céder aux diverses pressions qui essaieront de nous imposer un choix qui n’est pas légitime.

Nous sommes dans un parti libre et je vous invite à ne pas hésiter à contester les choix qui vous paraissent illégitimes.

Je répète une fois encore, il est temps de nettoyer les écuries d’Augias.