Archives pour la catégorie Non classé

Mercredi 12 décembre à 18h30 : réunion avec Guillaume Larrivé sur la situation en France, les manifestations et la sécurité

Au cours de cette réunion nous pourrons discuter librement de la situation créée par la montée générale de l’insécurité sous toutes ses formes et les mesures à prendre pour l’avenir tant sur le plan administratif que sur le plan politique.

Guillaume Larrivé a accepté de participer à mes côtés à cette réunion. Il est l’auteur d’un livre, qui rencontre beaucoup de succès, sur l’analyse que nous devons faire sur la dégradation de cette situation.

Venez nombreux, la situation nous impose de débattre et de proposer.

Rendez-vous donc mercredi 12 décembre à 18h30 à Notre-Dame de l’Assomption.

Paris: de la révolte à l’insurrection

J’étais hier soir avenue Paul Doumer et au Trocadéro et j’ai pu assister à ce déchaînement de violence absurde qui a frappé l’ouest parisien.

Dans un climat très inquiétant où se mélangeaient casseurs professionnels et gilets jaunes contestataires, il apparait que le climat politique est en train de se dégrader dans notre pays devant l’irresponsabilité des pouvoirs publics.
La non réponse aux attentes, les atermoiements, les discours alambiqués du Président de la République ne font qu’augmenter la colère.

Le Ministre de l’Intérieur n’est pas à la hauteur de la situation de toute évidence, ni Mme Hidalgo qui ne fait que se lamenter sur sa propre incapacité.
Il est évident que des mesures rapides s’imposent, de protection bien-sûr, mais aussi des mesures politiques : annulation de l’augmentation des taxes, mise en place rapide d’un véritable plan de réformes fiscales.

Trop d ‘impôt ne tue pas seulement l’impôt, il est en train de tuer la France.

Grande soirée de solidarité de la communauté juive au pavillon d’Armenonville

Je voudrais saluer cette gigantesque manifestation de solidarité autour de mon ami Gérard Pariente. Nous étions plus de 700 personnes au pavillon d’Armenonville pour aider les enfants de l’orphelinat d’Ashkelon et le service de pédiatrie de la Pitié Salpêtrière. Un grand moment de solidarité auquel je suis heureux d’avoir participé.

Mission en Irak et au Kurdistan dans le cadre de la Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée nationale

Arrivée à Bagdad, ville hautement sécurisée :

Entretien avec le Premier Ministre irakien, Adil Abd Al-Mahdi :

Entretien avec le Premier Ministre de la région autonome du Kurdistan, Netchirvan Barzani :

Visite d’un camp de réfugiés yézidis à côté de Dohouk, dans le Nord de l’Irak :

Entretien avec les enfants yézidis :

Visite de l’université de Mossoul :

Visite très dense en Irak et au Kurdistan pour examiner la situation humanitaire des centaines de milliers de réfugiés et notamment de femmes et d’enfants yézidis.

Retour à Mossoul qu’il faut encore sécuriser mais qui nous a permis d’ores et déjà d’apprécier la présence française dans la reconstruction de l’université de Mossoul.

J’ai déposé une question écrite à la Ministre de la justice au sujet de la hausse des actes antisémites en France

J’attire l’attention de Mme la Garde des Sceaux, Ministre de la justice sur les actes antisémites en hausse de 69% en 2018 en France.

Chaque agression perpétrée contre une personne parce qu’elle est juive est intolérable. Les 69% sont composés d’environ deux tiers de menace et d’un tiers d’action ; ils ne contiennent pas les contenus antisémites sur internet. Ce chiffres en hausse est très préoccupants car il est tendanciel, homogène sur les 9 derniers mois de cette année.

En conséquence, je vous demande quelles sont les intentions du Gouvernement afin de punir sévèrement les actes d’antisémitisme et vous comptez changer une stratégie qui a montré ses limites en n’hésitant pas à modifier profondément notre système pénal ? Vous pourrez vous inspirer en effet des procédures mises en place en Angleterre, notamment qui permettent de changer la nature de l’imputation antisémite en la présumant pour la victime : on pourrait présumer la sincérité de la déclaration de l’agressé en laissant à l’agresseur la charge de la preuve contraire. Ce système anglais qui est contraire à notre tradition juridique donne néanmoins des résultats beaucoup plus positifs dans la lutte contre l’antisémitisme.