Archives pour la catégorie Non classé

Retrouvez mon intervention dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale sur l’AME :

J’ai écouté la défense de toute la série de sous-amendements, et je constate que ce qui avait été décidé ce matin n’a pas été remis en cause. Vous prenez des mesures pour 15 millions, ce qui vous permet de dire, madame la ministre, que vous avez réformé l’AME… Mais quand on connaît le fonctionnement de l’AME et qu’on a lu très attentivement le rapport de l’IGAS, on sait bien que le problème est beaucoup plus grave.

Vous n’avez pas réussi à imprimer l’élan nécessaire. En effet, ce sont les contribuables qui payent les sommes nécessaires, plus de 1 milliard, inscrit à votre budget, mais ensuite, c’est en réalité la sécurité sociale qui gère. Or quel est votre pouvoir d’injonction à l’égard de la sécurité sociale ? Aucun ! Par conséquent, le contribuable donne ainsi à la sécurité sociale la possibilité de gérer tout ce dispositif sans véritable contrôle sauf celui qu’elle organise elle-même. Or vous savez très bien qu’elle est probablement la bien moins placée pour gérer ces fonds et en contrôler l’utilisation.

De plus, je voudrais bien savoir quelle serait la sanction en cas de non-respect des mesures que vous proposez. Étant un peu juriste, je sais que décider de dispositions législatives ou réglementaires sans sanctions est intéressant, certes, mais seulement pour les manuels de droit administratif.

On ne sait pas qui contrôle, il n’y a pas de sanction et, en plus, nous sommes dans le domaine de l’illégalité. Vous nous demandez de légiférer sur des gens dont vous ne savez rien. En effet, vous avez évoqué tout à l’heure les gens qui arrivent par bateau, mais eux ne demandent pas l’AME : étant demandeurs d’asile, ils demandent à ce titre la PUMA ! Je ne vois pas d’ailleurs comment on peut arriver à calculer le nombre d’immigrés clandestins en France pour dire qu’un cinquième bénéficie de l’AME. Un immigré clandestin, surtout s’il est conseillé par une association, n’aura pas la bêtise de dire quand il est entré si nous ne le savons pas !

Pas de contrôle, pas de sanction, des mesures censées s’appliquer à des personnes dont on ne sait rien : je suis bien obligé de vous dire que vous ne faites aucune réforme de l’AME.

Nouvelle réquisition du gymnase Jean Bouin pour accueillir des migrants

Une fois de plus, dans l’indifférence générale, les autorités parisiennes et nationales viennent de réquisitionner le gymnase Jean Bouin, renouvelant ainsi la réquisition qui avait frappé le même gymnase l’an dernier à la même époque. Faudra-t-il donc que le 16e soit systématiquement puni et que l’on prive les scolaires et les associations de leurs activités sportives pendant plusieurs mois ?

La réaction que nous opposons à cette voie de fait est trop faible pour inspirer une retenue des autorités publiques. Je souhaite qu’à l’instar des autres arrondissements parisiens, les parents d’élèves puissent exprimer leur mécontentement et leur refus d’être mis devant le fait accompli. Il ne suffit pas en effet de protester encore faut-il manifester notre réprobation devant des actes qui ne se justifient ni juridiquement ni politiquement.

Souvenons-nous du vieil adage français « Qui ne dit mot, consent. » Pour ma part, je ne consentirai jamais à ce type d’actes qui font porter sur les riverains du 16e l’incapacité du gouvernement et de la Mairie de Paris à gérer les problèmes de flux migratoire.

Inauguration du centre européen du Judaïsme 

J’étais bien sûr présent à cette inauguration longtemps attendue mais bienvenue. Un très bon discours du Président du Consistoire, Joël Mergui, très dynamique et offensif.

Je regrette que le discours du Président de la République n’ait fait aucune référence à l’antisionisme qui est le nouveau visage de l’antisémitisme et n’ait pas évoqué le peuple juif d’Israël.

Le « Calife » de l’Etat Islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi est mort !

On vient d’apprendre qu’enfin le chef de l’organisation terroriste Daesh vient d’être abattu par les forces spéciales américaines au nord de la Syrie. Il restera dans l’histoire comme le symbole de la plus grande cruauté et de la barbarie. Mais pour autant les risques de terrorisme islamiste n’ont pas disparu en France et incitent notre pays à conserver toute sa vigilance.