Archives pour la catégorie Non classé

Hommage aux soldats du feu

Hier à 6h du matin devant le 33 rue Erlanger… la tristesse, l’émotion, les pompiers viennent de terminer d’éteindre l’incendie sans qu’il soit possible d’évaluer l’ampleur des victimes.

Nous sommes tous conscients que les pompiers de Paris sont d’un courage exceptionnel, quelquefois téméraires. Lorsque je discute avec les officiers je m’aperçois à quel point nous avons affaire à des gens d’une exceptionnelle compétence aussi. Je découvre que le feu a sa propre logique et qu’il y a véritablement une science du feu difficile, prévoir les relances, les lieux fragiles, les anticipations, nécessite un vrai savoir.

Nous devons être très fiers du courage de nos soldats du feu mais aussi de leur infinie compétence. Je les admire. Nous devons les admirer.

Félicitations à Pierre Gaboriau

Je tenais à féliciter Pierre Gaboriau qui a réussi avec succès la première réunion de son association citoyenne dans le 16e arrondissement devant près de 300 personnes.

Il est très important que les habitants du 16e prennent conscience, ensemble, des débats qui agitent notre pays. Je sais que l’initiative de Pierre Gaboriau s’inscrit dans une démarche unitaire qui ne peut que renforcer notre détermination à changer de politique à Paris.

A propos de la Réquisition du gymnase Jean Bouin (2) :

Il se confirme bien que la Préfecture de Paris est débordée par l’arrivée de primo-migrants (sans doute plusieurs milliers sur Paris et en Île-de-France). Devant une telle situation, il serait souhaitable que la Mairie de Paris et la Préfecture puissent établir un plan d’urgence qui permettrait d’éviter les mesures du type de celle de la réquisition du gymnase Jean Bouin.

J’espère que la manifestation d’aujourd’hui des riverains et des élus ainsi que la pétition déjà signée par les parents d’élèves des établissements du 16e permettront de discuter au mieux des solutions de remplacement qui pourront sauver dans une certaine mesure la situation créée sous l’effet de la précipitation.

A propos de la réquisition du gymnase Jean Bouin :

Certaines personnes se sont crues obligées de faire des commentaires sur le refus que nous avons opposé à la réquisition du gymnase Jean Bouin.

Je tiens à préciser que ce gymnase rempli des obligations de service public, 1500 enfants scolarisés et environ 1500 personnes qui bénéficient des installations pour leur pratique sportive, la réquisition entrainant le chômage pour une trentaine de personnes qui travaillent dans ce centre.

Certains croient pouvoir en tirer de notre part une absence de solidarité à l’égard des migrants qui sont concernés. Ils se trompent d’adversaire ou cachent leur propre incapacité à gérer la solidarité de personnes qui sont en difficulté.

Le Gouvernement et le Préfet de Paris sont incapables d’avoir une attitude cohérente sous la pression et ils prennent des décisions néfastes et précipitées. On ne peut gérer la détresse des uns en provoquant la détresse des autres, ce n’est pas une manière de gouverner. Notre résistance est identique à celle des autres arrondissements parisiens, quel que soit leur coloration politique et le 16e arrondissement n’a pas à être l’objet de propos injustifiés à ce sujet.

Nous devons réagir à la réquisition du gymnase Jean Bouin

Le caractère inacceptable et arbitraire de cette réquisition impose aux parents d’élèves, aux associations sportives et aux élus du 16e de toute tendance de réagir.

Les élèves et les associations sportives ne doivent pas, en effet, être les victimes d’une politique d’un gouvernement qui refuse de maîtriser le problème de l’immigration et d’un Maire de Paris qui est incapable de défendre les parisiens pour des intérêts politiques et idéologiques.

Il ne s’agit pas pour nous de renoncer à une quelconque solidarité à l’égard de ceux qui sont dans la difficulté mais nous devons refuser que les scolaires et les parents d’élèves soient les victimes d’une mauvaise politique.

Notre résistance est identique à celle qui inspire les autres arrondissements parisiens. Nous ne sommes pas une exception par notre refus.

Dès lundi, je souhaite que ceux qui sont concernés, et ils sont nombreux, puissent manifester leur refus devant le gymnase au 26 de l’avenue du Général Sarrailh au côté des salariés du gymnase et des associatifs. Je serai bien sûr, moi même présent, pour exprimer ce refus de l’injustice.

La réquisition du gymnase Jean Bouin est inacceptable

La décision arbitraire du Préfet de Paris de réquisitionner le gymnase Jean Bouin appelle à une réaction forte de la part des élus du 16e arrondissement, de la Mairie du 16e, des associations titulaires de services dans le cadre du gymnase, de parents d’élèves lésés et d’utilisateurs du gymnase.

Après les décisions unilatérales qui se multiplient comme la caserne Exelmans et désormais le gymnase Jean Bouin, il est important qu’une mobilisation se fasse pour résister. On ne peut pas agresser ainsi des services dûs à des élèves et des utilisateurs sportifs de notre arrondissement. Nous ne sommes pas responsables de la mauvaise politique du gouvernement, de la défaillance de la Mairie de Paris et le 16e arrondissement ne doit pas en être la victime.