Réunion – débat autour de Jean-Jacques Giannesini ce mercredi 3 octobre à 19h au café Rallye Passy

J’espère que vous viendrez nombreux à la réunion que j’organise en l’honneur de Jean-Jacques Giannesini ce mercredi 3 octobre à 19h au café Rallye Passy, 34 rue de l’Annonciation dans le 16e.

A cette occasion, je vous expliquerai pourquoi Jean-Jacques Giannesini est le meilleur candidat pour la présidence de la fédération LR de Paris, il vous présentera ses objectifs et le cap qu’il compte donner à la fédération, enfin il répondra à toutes vos questions.

La fidélité en politique ça compte !

Pour exister à Paris nous devons être présents dans la nord et l’est de la ville. C’est la raison pour laquelle je soutiens Jean-Jacques Giannesini, un de rare élu du 19e arrondissement qui a combattu sans relâche la gauche socialiste qui a permis l’élimination de l’ancien secrétaire général du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis. Pour vaincre il faut sortir de la facilité des arrondissements de l’ouest parisien. Nous devons exister dans les endroits les plus difficiles. Je fais confiance à Jean-Jacques Giannesini qui a toujours été fidèle à ce combat, à la différence de la candidate Agnès Evren qui a tenté en vain de se faire élire aux dernières élections législatives à Palaiseau. La fidélité en politique ça compte !

L’école Erlanger : continuons le combat

Nous avons voté dans le 16e arrondissement, notre opposition aux travaux atour de l’école Erlanger.

Notre collègue Julie Boillot, que je remercie, a présenté notre vœu d’opposition au projet. Celui-ci n’a pas été entendu par nos collègues du Conseil de Paris.

Monsieur Lauret, dit Monsieur tourne veste, qui a soutenu la création de ce monstre qu’est l’école prison Erlanger, a essayé de nous faire croire qu’il y est opposé désormais alors qu’il en est l’un des instigateurs.

Nous avons 2 ans pour faire reculer la Mairie de Paris sur ce projet. Nous ferons tout notre possible pour effacer cette école prison !

Échange avec Nicolas Sarkozy

J’ai rencontré ce matin Nicolas Sarkozy pour évoquer avec lui diverses questions, entre autre celles de l’avenir des Républicains, des difficultés que rencontre notre pays et surtout d’un certain nombre d’initiatives que je souhaite prendre concernant la relance de l’Union Méditerranéenne.

J’ai a cette occasion évoqué également le 16e arrondissement que Nicolas Sarkozy habite et dans lequel il vote. Il m’a fait part de son attachement profond à notre bel arrondissement, comme nous l’apprécions nous mêmes.

Les cérémonies de Notre Dame d’Auteuil

Trois jours de célébration à Notre Dame d’Auteuil pour la mise en activité de l’orgue historique, exemplaire dans le cœur de cette église très importante pour la vie de notre arrondissement.

L’histoire de cet orgue est singulière et sa restauration vient d’une idée que nous avions eu il y a quelques années avec Monseigneur de Romanet alors curé de cette paroisse. Il s’agissait de mobiliser d’abord les paroissiens d’Auteuil qui ont répondu à notre appel avec mon soutien à la Mairie du 16e, rendant ainsi indispensable et nécessaire le soutien de la Mairie de Paris. Cette collaboration incitative doit être méditée car elle peut être d’un grand secours pour sauver notre patrimoine religieux tellement mis à mal par l’ignorance de la Mairie de Paris.

Audition du Ministre Jean-Yves Le Drian dans le cadre du Groupe d’Études sur les chrétiens d’Orient

Le Ministre nous a exposé la politique française menée en Irak, en Syrie et au Liban. Il nous a défini les fondements de cette politique soutenant la diversité religieuse nécessaire en Orient comme ailleurs. Il a pu présenter le budget maintenu dans ce domaine de 15 millions d’euros pour 60 projets en cours. Il a également présenté le budget du fond Alif pluriétatique de 75 millions d’euros destiné notamment à la reconstruction de la mosquée Al Nouri de Moussoul et du monastère de Mar Behnan de Karakoch.

Par ailleurs, j’ai pu évoqué devant le Ministre l’intérêt de développer une politique méditerranéenne pour les chrétiens d’Orient et de rendre constitutionnelle dans ces pays la liberté religieuse.

Fêtes de Kippour dans le 16e

Je remercie Joël Mergui, Président du Consistoire, d’avoir choisi t’entamer la cérémonie de Kippour avec moi dans la nouvelle synagogue consistoriale qui se construit rue Saint Didier dans le 16e.

Merci cher Joël de ce choix qui m’honore et qui honore l’ensemble de la grande communauté juive du 16e arrondissement. C’est une fierté pour moi de la voir se développer et se masser pour célébrer la grande cérémonie de Kippour.

Encore une fois, Shana Tovah et bonnes fêtes à tous.

Je vote Jean-Jacques Giannesini

 

Dans le cadre de la préparation de l’élection à la Présidence de la Fédération de Paris des Républicains, vous avez jusqu’au 23 septembre pour parrainer le candidat de votre choix sur le site …

Je connais bien l’ensemble des candidats, je connais les qualités de chacun et il faut choisir sans ouvrir le champ à des polémiques inutiles.

J’ai choisi de parrainer et de soutenir Jean-Jacques Giannesini pour trois raisons :

  • Jean-Jacques Giannesini est un élu du Nord de Paris depuis de longues années. Nous ne regagnerons du terrain à Paris qu’en donnant la priorité aux endroits les plus difficiles pour nous ;
  • par son obstination et son courage, Jean-Jacques Giannesini a réussi à nous débarrasser de l’infâme Secrétaire Général du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis de sinistre mémoire et nous devons lui en être très reconnaissants ;
  • Jean-Jacques Giannesini a pris l’engagement de restructurer la Fédération sans pour autant s’engager dans une candidature personnelle dans le cadre des élections municipales parisiennes à venir. Il restera fidèle à notre formation politique.

Pour toutes ces raisons, je vous invite comme moi-même, à le soutenir sans ambiguïté.

Vous trouverez ci-dessous le formulaire de parrainage au format PDF à renvoyer à la Fédération de Paris au 238 rue de Vaugirard, 75015 Paris.

cliquez ici pour télécharger le formulaire de parrainage 

La politique française en décomposition!

Nous assistons depuis quelques jours, à une dramatisation des choses qui passe inaperçue dans la presse mais à laquelle nous devons réfléchir.
Un Président de la République impopulaire à l’excès, une opposition éclatée et qui ne rassure personne, des députés majoritaires qui quittent le parti majoritaire et des alliés centristes qui protestent contre la manière de gouverner.
Cette situation témoigne d’un désarroi profond qui accompagne la déception et les mauvais résultats économiques.
La démission du premier adjoint au Maire de Paris, pour des raisons de fond, témoigne encore de cette décomposition.
Ce désarroi, cette décomposition sont des phénomènes très inquiétants et sans exemples depuis le début de la Ve République.
Les français n’ont désormais plus confiance en personne, ni dans la majorité, ni dans l’opposition.
L’ère du doute s’avance précédent peut-être l’ère de la révolte et tout cela est très préoccupant.

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE