Le 18/20 de LCI

Michel_field Claude Goasguen est l’invité de Michel Field à 19h10 en direct.

Il sera opposé à Marie-Noëlle Lienneman, député européen PS sur le thème du droit du travail dans la restauration et l’hôtellerie.

La polémique enfle autour de l’amendement déposé par le groupe UMP pour rétablir temporairement le régime des 39heures dans ces secteurs d’activité, régime annnulé par le Conseil d’Etat

La langue de bois n’aura pas froit de citer ce soir !

 

A ne pas manquer bis !!

Logo_reformateurs Je mets fin au suspens !

J’ai le plaisir d’organiser le mercredi 15 novembre à 20h un dîner-débat sur "La contribution des Réformateurs au projet présidentiel de l’UMP" en présence du responsable de l’élaboration de ce projet et conseiller politique de Nicolas Sarkozy, mon ami François Fillon.

Les Réformateurs sont l’aile libérale de l’UMP et les propositions qui nous avons tenus à soumettre pour le projet présidentiel ont pour mot d’ordre la concurrence reglementée, la liberté d’initiative et d’entreprendre, la méritocratie…

Je vous invite à vous inscrire pour participer à ce débat !

Exonérez la résidence principale !

Intervention en séance le jeudi 19 octobre sur l’amendement visant à sortir de l’assiette de l’ISF la résidence principale

M. Claude Goasguen : Quel plaisir de dire ce qu’il ne faut pas dire dans l’hémicycle, ce qu’on ne peut plus dire sans s’attirer les foudres de la gauche, de la droite et du Gouvernement réunis ! L’ISF n’est pas seulement un impôt absurde : c’est aussi un impôt confiscatoire et injuste. Même M. Brard, dont les administrés seront bientôt tous redevables de l’ISF compte tenu de la hausse considérable des prix du foncier à Montreuil, regrettera tôt ou tard que la résidence principale entre dans l’assiette de l’ISF !

Lire la suite Exonérez la résidence principale !

Paris Coeur d’agglomération

J’organise aujourd’hui les deuxièmes assises de "Paris, coeur d’agglomération" sur la thématique du logement. Je vous invite d’ailleurs à lire la tribune parue dans Le Figaro  d’hier à ce sujet.

Le logement n’est-t-il pas le sujet qui préoccupe la majorité des Franciliens et en particulier des Parisiens ? Habiter Paris est devenu un luxe ou un droit en fonction de votre catégorie sociale. Les grands perdants sont les familles et les classes moyennes qui fuient en proche banlieue.

Je le répète haut et fort : ce n’est plus possible !! Nous sommes au bord d’un précipice qui sera difficile à remonter si nous ne sommes pas en capacité d’adopter de nouvelles réformes rapidement.

Tous les jours, je reçois des dossiers pour bénéficier de logements sociaux, des appels pour m’informer qu’un immeuble a été racheté par la ville et qu’on transforme les appartements libres en logements sociaux pour personnes en situation d’urgence et de grande précarité, sans se soucier des tensions créées en l’absence d’explication.  Et j’en passe des vertes et des pas mûres !

Que faire ? Regagner la mairie de Paris et créer une intercommunalité autour de Paris ! A défaut les exécutifs socialistes parisien et régional continueront à miner le développement de l’agglomération parisienne.

Bisbilles parisiennes

"Le Point" de cette semaine

En se prononçant en faveur du droit de vote des étrangers aux municipales -tout comme Nicolas Sarkozy- Françoise de Panafieu, désormais présidente du groupe UMP au Conseil de Paris, a légèrement écorné l’image de l’unité retrouvée. Outre une poignée d’élus de l’opposition, le premier vice-président du groupe, Claude Goasguen, s’est déclaré hostile à cette initiative, dénonçant un choix communautaire. Il réclame un vote au sein du groupe afin de trancher la question.

Rebelote !

Les lois de finances passent et rien ne change. C’est le dernier projet de loi de finances de la mandature "Chirac" et l’injustice de l’ISF a été corrigée seulement à la marge !

Alors pour la énième année consécutive, j’ai tenu à déposer deux amendements pour réformer l’assiette de cet impôt, qui n’est pas sur la fortune mais sur la propriété désormais. Et pour cause, le marché immobilier flambe… être propriétaire est devenu un synonyme d’être fortuné !

Je souhaite d’une part que la résidence principale soit sortie de l’assiette de l’ISF et d’autre part que le droit de reprise de l’administration fiscale se limite à 3 ans, aligné sur le régime de l’impôt sur le revenu, et non sur 10 ans, comme la législation en vigueur le dispose.

Est-ce trop demander ? Il faut le croire !

La polémique autour de l’hippodrome de Longchamp

Hippodrome_dauteuil Le conseil de Paris a voté hier la création d’une aire d’accueil pour les gens du voyage dans l’hippodrome de Longchamp.

Voici la réaction de Claude Goasguen, relayée par Le Figaro de ce jour :

"C’est une absurdité totale qui témoigne de l’amateurisme de l’équipe municipale et de sa volonté de se défausser des problèmes dans un des endroits les plus fréquentés de la capitale"

Et vous qu’en pensez-vous ?

Préférons la petite voiture

Smart

Encourager l’achat des véhicules les moins polluants en général, et ceux de petite taille en particulier, est devenu un enjeu majeur pour la circulation pour Paris. Plusieurs mesures gouvernementales ont été votées pour encourager les automobilistes et les entreprises à acheter des véhicules moins polluants, et c’est un premier pas.

Néanmoins nous devons aller jusqu’au bout de la logique. D’ici une vingtaine d’années, nous pouvons avoir l’espoir que la plupart des véhicules seront non polluants. Une ville comme Paris n’offrira pas pour autant plus d’espace et nos rues ne seront pas plus larges. J’ai souhaité avec Françoise de Panafieu que soit reconnue la place de la petite voiture en ville et que soit favorisée l’acquisition des petits véhicules à la fois très peu polluants et beaucoup plus petits.

C’est pourquoi nous allons présenter lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2007 deux amendements qui ont été d’ores et déjà cosignés par une quarantaine de nos collègues de l’Assemblée.

Péril à Auteuil !

Avant les prochaines élections municipales, le maire de Paris continue de bombarder le XVIème arrondissement d’annonces plus mirifiques les unes que les autres, mais aussi plus inquiétantes encore qu’utopiques.

Après la suppression programmée du Stade Hébert au profit d’un « Bercy bis » dans le cadre de l’extension de Roland Garros, après l’annonce de la construction de 350 logements sociaux à la Porte d’Auteuil, après les travaux de « modernisation » de l’hippodrome d’Auteuil, voilà qu’on nous annonce, sans consultation préalable, l’extension du Stade Jean Bouin de 10 000 à 18 000 places et la « promesse » de reconstruire la piscine Molitor dans les plus brefs délais.

Lire la suite Péril à Auteuil !

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE