Le Non hollandais

Que doivent penser les slovaques, les polonais, le roumains, tous ceux qui viennent d’entrer dans l’Europe ou qui vont y entrer, après tant de décennies de dictatures et de souffrances, de nous voir français et hollandais regretter de leur avoir ouvert la porte!

Je ne comprends pas l’attitude des jeunes français et hollandais, pourtant tellement passionnés par ce qui se passe dans le monde et tellement peu décidés à se battre contre la xénophobie et le repli sur soi…

C’est nouveau!

Nicolas Sarkozy dans le gouvernement Villepin… Deux premiers Ministres en même temps, c’est une institution nouvelle!
J’attend impatiemment le discours de politique générale du gouvernement, car selon moi le Président est resté très elliptique sur les modalités de la mobilisation qu’il a décrété en faveur de l’emploi. A suivre…

Impressions en vrac

Le départ de Jean-Pierre Raffarin… Je pense que Jean-Pierre Raffarin aurait dû démissionner après la défaite des régionales. Il a porté pour le mieux une politique voulue par le Président de la République. Rien de ce qui ne va pas ne lui est imputable. Ce sont sans doute les choix politiques qui n’ont pas été à la mesure de ce que souhaitent les français.
La nomination de Dominique Villepin à Matignon… J’ai appris en faisant de la politique à ne plus juger la politique sur les personnes mais sur les engagements. J’attends donc le discours de politique générale du nouveau Premier Ministre en espérant que celui-ci prenne conscience du malaise profond et de l’ampleur des réformes nécessaires.
Plus de réactions un peu plus tard, j’attends les vôtres!

Sarkozy

J’ai trouvé Sarkozy courageux hier car il aurait pu se réfugier sur une position de réserve de la République. Il a proposé ses services dans une situation à haut risque. J’aime cette attitude. Mais je crois que le Président de la République ne l’entendra pas…

La claque

Ce qui m’a le plus frappé en parcourant les bureaux de vote hier, c’est que les électeurs étaient tous de mauvaise humeur, très moroses. Pour le non cela se concevait, mais même les gens qui votaient oui exprimaient leur mauvaise humeur contre le gouvernement, et ils votaient davantage contre le non que pour le oui…

La claque est sévère pour la droite comme pour la gauche. C’est un style politique qui est condamné. Celui de la langue de bois, de l’autosatisfaction et de la stratégie de dissimulation. Hier la référence des électeurs c’était Tony Blair, ou Schroeder, qui avait tiré les leçons de la défaite. Je crois que les électeurs n’étaient ni de droite ni de gauche, ils ont tout simplement envie d’être gouvernés et que les élus prennent des risques, tiennent leurs engagements, quitte à subir les sanctions électorales s’ils se trompent.

Les Français veulent des hommes d’état en réalité.

Inquiétude puissance 10…

Je suis très préoccupé par le résultat de dimanche, et l’inquiétude dont je vous avais fait part lundi grandit malheureusement. Je rencontre de plus en plsu de gens qui vont voter non en croyant que cela va régler tous leurs problèmes. je suis persuadé qu’ils vont s’en créer de nouveaux s’ils votent non mais je n’arrive pas à leur expliquer qu’il ne faut pas renverser la table… je suis très inquiet de voir la détresse et le désarroi des français de toutes origines et de toutes conditions, et la peur, la peur de l’avenir…

Aujourd’hui je sens monter une crise sociale sur laquelle le gouvernement est démuni. Ce n’est pas le libéralisme qui sera responsable d’une victoire du non, car le gouvernement Raffarin n’a jamais mené de politique libérale. C’est la première fois qu’on verra un gouvenrement battu sur une politique qu’il n’a pas menée!!! Très significatif du désarroi des esprits.

Qui vote quoi

Autre bonne nouvelle de la semaine, nous avons voté  pour la première fois depuis 3 ans au scrutin nominal au Conseil de Paris. Jusque là la mairie de Paris avait mis en palce des boîtiers électroniques qui étaient censés ne pas fonctionner.. Eh bien ils fonctionnent, et désormais on pourra enfin savoir qui vote quoi!

Il ne faut pas désespérer de la démocratie au Conseil de Paris!

Merci

Merci pour les derniers commentaires, notamment sur la recherche et le référendum. Je ne suis pas très prolixe depuis lundi soir. Le Conseil de Paris m’a beaucoup occupé hier, je vous en reparlerai plus demain, il y a de quoi…

Et puis aussi, le non qui continue de grimper…

A demain.

Recherche

Merci à Fulcanelli de son message : c’est vrai que la recherche française va mal, et risque d’aller un peu plus mal si le non l’emporte dimanche.

C’est la raison pour laquelle j’ai l’intention de faire un colloque sur ce thème le jeudi 23 juin après midi à l’assemblée. Je souhaite que Fulcanelli puisse venir, et tous ceux, enseignants, étudiants, chercheurs, qui sont concernés par l’évolution de ce secteur. Plus d’infos dans quelques temps sur le blog.

Inquiétude

Je suis de plus en plus inquiet sur le résultat de dimanche. Ce qui est terrible c’est que le non n’apportera rien sauf des difficultés supplémentaires. Les américains et les anglais vont pouvoir pavoiser. Ils auront enfin le champ libre en Europe. Et c’est pas le but.

Nouveau blogeur

Contre toute attente, je blogue.

Je ne suis pas un professionnel de la chose mais j’ai envie de parler et de discuter. Sur Paris, sur la politique nationale, sur l’Europe, sur vos problèmes, sur les miens…

J’attends donc vos commentaires, et vais essayer de me connecter tous les jours en semaine pour enrichir mes notes.

DEPUTE DE PARIS – MAIRE DU XVIe ARRONDISSEMENT – ANCIEN MINISTRE