Discours en discussion générale

Discours de Claude Goasguen en discussion générale , mardi 16 janvier, sur le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre IX de la Constitution

M. Claude Goasguen – J’exprimerai ici une opinion personnelle et différente de celle de la majorité de mon groupe, que je remercie de m’avoir cédé une partie de son temps de parole. À l’époque où le débat d’aujourd’hui fut lancé, la question se posait en ces termes : le président de la République est-il un citoyen pénalement responsable ? Bien sûr, ne manquaient pas de dire nos collègues de l’opposition. Or, quelle surprise de voir les mêmes renforcer aujourd’hui l’irresponsabilité pénale du Président ! C’est d’autant plus paradoxal que plusieurs membres de la majorité défendent aujourd’hui les arguments brandis hier par l’opposition ! Ce sujet mérite un débat plus approfondi. À ce sujet, je soutiendrai l’amendement que vous présentera M. Louis Giscard d’Estaing dans un instant.

Lire la suite Discours en discussion générale

Réforme du statut pénal du chef de l’Etat

Nous allons examiner aujourd’hui à l’Assemblée le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre IX de la Constitution, soit la responsabilité du chef de l’Etat.

Cette réforme est floue, inutile et dangereuse. Mélanger la responsabilité pénale et la responsabilité politique ne convient à personne et le gouvernement met sa majorité en vraie difficulté en voulant faire voter ce texte dans un congrès.

Je présenterai un amendement de suppression de l’article 68 proposé qui institue une responsabilité politique du chef de l’Etat, la création d’une procédure de destitution. Il ouvre la voie à des manoeuvres politiciennes et contrevient à ce qui fait l’esprit de la Vème République, fondée sur l’absence de responsabilité du Président de la République devant le Parlement.

Je défendrai également avec Edouard Balladur et Louis Giscard d’Estaing un amendement interdisant au Président de la République, dans les six mois précédant l’expiration de son mandat, de convoquer le Congrès. En somme, nous souhaitons qu’il ne soit plus possible de faire des réformes constitutionnelles dans les dernières semaines de mandat du Président.

Je rappelerai fermement mon opposition au nouvel article 68 cet après-midi dans l’hémicycle.

Goasguen en croisade contre la saleté

Article paru dans le Parisien du mardi 16 janvier

Dans les rues de la capitale, "le droit opposable" est décidément à la mode. Après le droit au logement, mis en avant par les Enfants de Don Quichotte et appelé de ses voeux par le président de la République, voici le "droit à la propreté" à la sauce Goasguen. Le député UMP du XVIème arrondissement outré par l’état de saleté des rues de sa circonscription a lancé sur son blog un appel à la population pour faire appliquer un "droit à la propreté opposable". Il propose à cacun de se munir d’un appareil photo et de traquer toutes les ordures, détritus, cartons sur les trottoirs et autres poubelles débordantes, pour attesterde l’état de saleté de leurs rues. Les clichés d’abord publiés sur le blog du député, seront ensuite envoyés par ses soins à Bertrand Delanoë et à son adjoint à la propreté, Yves Contassot. Qui eux exigeront peut-être en retour un droit (opposable) de réponse.

Fronde des députés UMP contre Villepin

Dépêche AFP du mardi 9 janvier

Claude Goasguen (sarkozyste) : " Toute phrase discordante reconstitue la machine à perdre. On a l’impression que le gouvernement et un peu le président de la République lancent des propositions d’action pour l’avenir alors que normalement ni l’un ni l’autre ne paraissent pas en mesure d’être candidats. On a l’impression d’avoir un gouvernement en discordance avec sa majorité parlementaire, ce qui est un peu original."

Création d’un album photo pour le Maire

Poubelle Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ?

La saleté est devenue notre quotidien dans le 16ème arrondissement !

Nous ne pouvons plus accepter l’état de saleté des rues de notre arrondissement ! Nous payons des taxes et des impôts locaux pour que les détritus soient enlevés régulièrement, nos rues balayées, nos trottoirs propres. Le maire de Paris et son adjoint à la propreté refusent pourtant d’entendre notre mécontentement, et ignorent la réalité de notre quotidien.

On

veut nous faire croire que Paris est une ville propre ! Cela n’est plus tolérable. Il faut obliger, preuves à l’appui, la municipalité de Paris à nettoyer régulièrement notre arrondissement.

Je vous

invite donc à m’envoyer les photos attestant de la saleté de notre arrondissement, en localisant précisément les tas de détritus, et leur durée d’immobilisation sur l’espace public. Je publierai ces photos sur mon blog, et les archiverai afin d’envoyer, dans quelques semaines, en votre nom, un album d’un genre particulier à Bertrand Delanoë et son adjoint à la propreté.

La propreté aussi est un droit opposable !

Lettre ouverte au Président de la République

Claude Goasguen a rédigé, avec Dominique Tian, député des Bouches-du-Rhône, une lettre, ouverte aux parlementaires, demandant à Jacques Chirac de proposer l’inscription du Hezbollah sur la liste européenne des organisations terroristes lors d’un prochain conseil de l’Union européenne.

" Monsieur le Président de la République,

Nous vous demandons, en tant que représentants de la Nation, que la France propose l’inscription du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes lors d’un prochain Conseil de l’Union européenne.

La situation au Proche-Orient est explosive. Les forces de la Finul, sous commandement français, tentent de faire appliquer la résolution 1701 de l’ONU, mais n’ont pas les moyens ni le mandat de mettre un terme aux origines du conflit.  Le Hezbollah joue un rôle important dans la crise libanaise. Financé, instrumentalisé par l’Iran et la Syrie, il menace gravement l’éventualité d’une solution de paix dans cette région du Monde.

Lire la suite Lettre ouverte au Président de la République

Blanchi !

Nous venons d’apprendre que Laurent Dominati, conseiller de Paris et ancien député, a été relaxé des accusations portées contre lui dans l’affaire des faux électeurs du IIIème arrondissement.

Je me félicite que la justice ait rendu son honneur à Laurent, qui avait combattu plus que d’autres le gouvernement de Lionel Jospin lorsqu’il était jeune député. Je m’en félicite d’autant plus que depuis de longues années il a été accablé d’insultes, de diffamations colportées notamment lors des élections partielles dans le Nord du 16ème arrondissement.

Lire la suite Blanchi !

Le forum des Jeunes Réformateurs

Les Jeunes Réformateurs et son Président, Jérémy Redler vous invitent à participer à leur Forum UMP sur
le thème :

"Construisons ensemble l’Université d’après"

Jeudi 21 décembre, à 19h
Au siège de l’UMP
55, rue de la Boétie
75008 Paris

Interviendront

Claude GOASGUEN
Ancien Ministre, Député de Paris, 1er Vice Président du groupe UMP au Conseil de Paris
Délégué général de l’UMP à la Recherche et à l’Université
Bernard de MONTMORILLON
Président de l’Université de Paris-Dauphine
Elie de SAINT JORES
Représentant du MEDEF
Michael TAPIRO
Créateur d’entreprises
Venez nombreux poser vos questions !
Un cocktail sera offert à l’issue de la rencontre.

Le PSG est un grand club

Intervention de Claude Goasguen séance du Conseil de Paris, mercredi 13 décembre sur le PSG

Mes chers collègues, s’il fallait résumer dans une formule lapidaire ce que le Conseil de Paris et la municipalité adressent comme un message aux Parisiens, qu’ils adressent unanimement par un geste politique fort qui n’est ni de droite ni de gauche : nous devons affirmer très fort aujourd’hui que la bête immonde du racisme et de l’antisémitisme n’a pas de droite de cité. N’a pas de droit de cité dans les stades, n’a pas droit de cité à Paris, n’a pas droit de cité dans notre République.  Et c’est ce geste là et celui là seul qui a guidé la rédaction du voeu que nous allons adopter en commun.

Lire la suite Le PSG est un grand club

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE