Cessez-le-feu

Echo paru dans le Nouvel Observateur du 8 février

La stratégie du pilonnage autour des "bourdes" de la candidate socialiste ne fait pas l’unanimité à l’UMP. Député de Paris, Claude Goasguen réclame un cessez-le-feu : "Il faut arrêter de tirer sur Ségolène Royal, ça ne sert à rien. C’est une tactique de challenger qui n’est pas du niveau de Sarkozy." Il est préférable de la laisser "s’enfoncer" toute seule, estime-t-il.

Lettre ouverte au Président de la République

Dépêche AFP publiée le vendredi 2 février : Pétition UMP pour déclarer le Hezbollah "terroriste"

Quarante-cinq députés (44 UMP, 1 UDF) ont déjà signé une pétition demandant à la France de proposer l’inscription du partii chiite libanias Haezbollah sur la liste des organisations terroristes lors d’un prochain Conseil européen, a annoncé vendredi Claude Goasguen (UMP), à l’origine de la démarche.

Présentée sous la forme d’une lettre au Président de la République, la pétition a été lancée fin décembre par M. Goasguen et son collègue UMP Dominique Tian. Dans ce texte, dont une copie a été adressée à l’AFP, les signataires demandent au président Jacques Chirac de prendre cette initiative car " il faut être clair, et admettre que le Hezbollah est à l’origine de multiples attentats, prises d’otages, trafic d’armes. Le Hezbollah joue un rôle important dans la crise libanaise. Financé, instrumentalisé par l’Iran et la Syrie, il menance gravement l’éventualité d’une solution de paix dans cette région du Monde", font-ils savoir.

Lire la suite Lettre ouverte au Président de la République

La mairie du XVIème contre le nouveau stade Jean Bouin

Article paru dans le Parisien du jeudi 1er février 2007

Le conseil d’arrondissement du XVIème s’est prononcé hier soir contre le projet  de démolition et de reconstruction du stade Jean Bouin. Sous la houlette du député UMP Claude Goasguen, les élus locaux à l’exception du PS ont rejeté le document de l’Hôtel de ville qui prévoit la création d’un stade flambant neuf de 18 000 places avec parking et boutiques.

Cet ensemble dédié au club de rugby du Stade Français doit être livré en 2011. Ils ont également prévu de déposer un voeu au prochain Conseil de Paris pour demander un moratoire de six mois afin de discuter de la priorité des aménagements des équipements sportifs dans ce secteur de la capitale. "C’est une main tendue à la Ville et non une manoeuvre dilatoire", a insisté le maire d’arrondissement UMP, Pierre-Christian Taittinger. Rappelons simplement que ce vote est consultatif et ne remet nullement en cause la faisabilité du projet auquel le PS et les Verts sont favorables.

Une expérience pilote qui devient la généralité !

Sans_tabac J’ai eu le plaisir d’accueillir ce matin le Ministre de la Santé, Xavier Bertrand et le Ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, au collège-lycée Molière.

Ils sont venus discuter avec les élèves et les professeurs des méfaits du tabac. Cet établissement, que dirige France Bessis, est non-fumeur depuis 2000, exception faite pour l’étage des classes préparatoires, qui à partir de jeudi ne bénéficiera plus de dérogation.

En effet, le décret interdisant de fumer dans les lieux publics à usage collectif entre en vigueur le 1er février.

Enquête RG sur le PS

Dépêche AFP du mercredi 24 janvier . Le PS accuse Nicolas Sarkozy d’avoir fait procéder à une enquête des RG sur un proche de Ségolène Royal, chargé des thématiques environnementales.

" L’officine Hollande, c’est le fantasme de la gauche en difficulté. Les officines se trouvent plutôt au sein du Parti socialiste qu’à l’extérieur. L’UMP n’a rien à redire de la campagne de Ségolène. Ce que nous souhaitons c’est qu’elle parle le plus rapidement possible. Nous avons confiance en elle et nous n’avons pas besoin d’officine pour les erreurs. Que M. Hollande surveille sa  compagne !"

Il nous a quittés….

Abb_pierre Un grand homme nous a quittés. L’abbé Pierre s’est éteint à 94 ans après une vie bien remplie,  au service des autres.

Par son engagement, sa volonté et sa droiture, il aura contribué à ce que la société française et ses élus prennent conscience de la précarité de certains de nos concitoyens, et que des actions, sans être spectaculaires, pouvaient être immédiates.

Voilà un homme qui a incarné toute sa vie la solidarité.

Réforme des tutelles

Cet important projet de loi a afin été présenté et voté par l’Assemblée nationale. La réforme des tutelles était nécessaire et urgente.

J’ai pu prendre connaissance de multiples témoignages de familles, de personnes tutellées, ou de tuteurs, qui dénonçaient la dénaturation du système en mettant en avant des situations intolérables, révélant une détresse profonde.

J’ai déposé plusieurs amendements et l’un a été adopté par la commission des lois.

Il s’agit de permettre aux personnes mises sous tutelle de choisir leurs lieux de résidence, lorsqu’elles disposent de résidence secondaire.

Il m’a semblé important de permettre le maintien du cadre de vie des personnes protégées.

Discours en discussion générale

Discours de Claude Goasguen en discussion générale , mardi 16 janvier, sur le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre IX de la Constitution

M. Claude Goasguen – J’exprimerai ici une opinion personnelle et différente de celle de la majorité de mon groupe, que je remercie de m’avoir cédé une partie de son temps de parole. À l’époque où le débat d’aujourd’hui fut lancé, la question se posait en ces termes : le président de la République est-il un citoyen pénalement responsable ? Bien sûr, ne manquaient pas de dire nos collègues de l’opposition. Or, quelle surprise de voir les mêmes renforcer aujourd’hui l’irresponsabilité pénale du Président ! C’est d’autant plus paradoxal que plusieurs membres de la majorité défendent aujourd’hui les arguments brandis hier par l’opposition ! Ce sujet mérite un débat plus approfondi. À ce sujet, je soutiendrai l’amendement que vous présentera M. Louis Giscard d’Estaing dans un instant.

Lire la suite Discours en discussion générale

Réforme du statut pénal du chef de l’Etat

Nous allons examiner aujourd’hui à l’Assemblée le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre IX de la Constitution, soit la responsabilité du chef de l’Etat.

Cette réforme est floue, inutile et dangereuse. Mélanger la responsabilité pénale et la responsabilité politique ne convient à personne et le gouvernement met sa majorité en vraie difficulté en voulant faire voter ce texte dans un congrès.

Je présenterai un amendement de suppression de l’article 68 proposé qui institue une responsabilité politique du chef de l’Etat, la création d’une procédure de destitution. Il ouvre la voie à des manoeuvres politiciennes et contrevient à ce qui fait l’esprit de la Vème République, fondée sur l’absence de responsabilité du Président de la République devant le Parlement.

Je défendrai également avec Edouard Balladur et Louis Giscard d’Estaing un amendement interdisant au Président de la République, dans les six mois précédant l’expiration de son mandat, de convoquer le Congrès. En somme, nous souhaitons qu’il ne soit plus possible de faire des réformes constitutionnelles dans les dernières semaines de mandat du Président.

Je rappelerai fermement mon opposition au nouvel article 68 cet après-midi dans l’hémicycle.

Goasguen en croisade contre la saleté

Article paru dans le Parisien du mardi 16 janvier

Dans les rues de la capitale, "le droit opposable" est décidément à la mode. Après le droit au logement, mis en avant par les Enfants de Don Quichotte et appelé de ses voeux par le président de la République, voici le "droit à la propreté" à la sauce Goasguen. Le député UMP du XVIème arrondissement outré par l’état de saleté des rues de sa circonscription a lancé sur son blog un appel à la population pour faire appliquer un "droit à la propreté opposable". Il propose à cacun de se munir d’un appareil photo et de traquer toutes les ordures, détritus, cartons sur les trottoirs et autres poubelles débordantes, pour attesterde l’état de saleté de leurs rues. Les clichés d’abord publiés sur le blog du député, seront ensuite envoyés par ses soins à Bertrand Delanoë et à son adjoint à la propreté, Yves Contassot. Qui eux exigeront peut-être en retour un droit (opposable) de réponse.

DEPUTE DE PARIS – ANCIEN MINISTRE